dévastation

 

définitions

dévastation ​​​ nom féminin

Action de dévaster ; son résultat. ➙ ravage.
 

synonymes

dévastation nom féminin

destruction, dégât, désolation, ravage, ruine, saccage

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette ruine, qui lui était apparue si formidable à la lueur des éclairs, avait maintenant un aspect d'élégance et de splendeur qui triomphait du temps et de la dévastation.George Sand (1804-1876)
Partout où il passait il faisait brûler les villages et livrait les campagnes voisines du fleuve à la dévastation.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Du haut des murailles, les habitants voyaient avec terreur la dévastation de toutes leurs ressources.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
De quelque côté que je portasse mes regards, je n'apercevais qu'un vaste tableau de dévastation, qui portait à l'âme.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Les avantages économiques que présente ce recyclage deviennent insignifiants en comparaison de la dévastation qui a résulté directement de cette pratique risquée.Europarl
Les chefs d'atelier ont fait novembre 1831, mais ils ont aussi enchaîné cette fatale victoire ; ils ont empêché qu'elle ne dégénérât en dévastation et en incendie.François Guizot (1787-1874)
Nous avons reconnu ci-dessus que l'action réelle de l'homme sur le monde extérieur a dû nécessairement commencer par la dévastation, comme, sur sa propre espèce, par la guerre.Auguste Comte (1798-1857)
Les images de dévastation et de souffrance ont été montrées dans le monde entier et personne n'y est resté indifférent.Europarl
Nous remarquâmes avec étonnement les piquants contrastes de la nature, qui renaissait au milieu de toutes les traces encore récentes de dévastation.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Les départemens voisins, que l'ennemi se disposait à envahir, se félicitèrent de n'avoir plus à redouter le pillage et la dévastation.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Le chevalier regarda d'un air de mauvaise humeur les premiers signes de dévastation qui se montraient au dehors.Paul Féval (1816-1887)
Justice, c'est-à-dire châtiment pour les coupables, les criminels, les auteurs de la boucherie et de la dévastation.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Ils étaient seuls, tous les deux, sur le pont, tandis que la dévastation céleste faisait rage.André Beaunier (1869-1925)
Au dedans de lui, dans cet esprit si prêt, si bien muni, si fier, c'était le désordre, la dévastation, la mêlée des idées en déroute.Fernand Vandérem (1864-1939)
Sa tête grise ne condamnait qu'au feu et à la potence, et son avis dans le conseil de guerre ne respirait que ruine et dévastation.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il avait bien prévu que les locustes mangeraient ses légumes et ses céréales, mais son imagination n'avait pas conçu l'épouvantable dévastation qu'il avait sous les yeux.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Partout le galop sauvage des chevaux faisait trembler la terre, et dans les plus pauvres villages avaient passé la dévastation et la guerre.Jules Verne (1828-1905)
Ce spectacle de guerre est donné par la paix ; cette copie effroyable de la dévastation est faite par l'industrie.Victor Hugo (1802-1885)
Dans la dévastation générale, la grande île seule, préservée par l'eau qui l'entoure, garde intacte et sans blessures, ses arbres, ses arbrisseaux, sa propreté anglaise.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ce fut alors que par une nuit d'électricité, le signal de dévastation parut tomber du ciel.Marcel Schwob (1867-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEVASTATION » s. f.

Desolation d'un pays. Il ne se dit gueres que de ces inondations de Barbares qui ont autrefois desolé les Provinces d'Occident, des Gots, des Vandales, &c. En ce sens on le trouve dans de bons Historiens.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020