sauter

 

définitions

sauter ​​​ verbe

verbe intransitif
Faire un saut. ➙ bondir. Sauter haut. Sauter à pieds joints ; à cloche-pied. —  Sauter dans l'eau, dans le vide ; par la fenêtre. —  Sauter de joie. —  locution, familier Sauter au plafond, en l'air : exprimer vivement sa colère, son indignation, sa surprise. —  spécialement Sauter en longueur, à la perche… (➙ saut).
Monter, descendre, se lever… vivement. Sauter de son siège. Sauter dans un taxi.
Se jeter, se précipiter. Sauter sur qqn, lui sauter dessus. —  familier Sauter au cou* de qqn. —  (sujet : chose) locution Sauter aux yeux : frapper la vue ; être ou devenir évident. La solution saute aux yeux.
abstrait Aller, passer vivement (d'une chose à une autre). Sauter d'un sujet à un autre.
(choses) Être déplacé ou projeté avec soudaineté. Attention, le bouchon va sauter. ➙ partir. —  familier Et que ça saute !, que cela soit vite fait.
Exploser. Le navire a sauté sur une mine. —  locution Se faire sauter la cervelle*.
Les plombs ont sauté, ont fondu (par un court-circuit).
familier Perdre brusquement son poste. Le directeur a sauté.
familier Être supprimé. La scène a sauté au montage.
Faire sauter (un aliment), le faire revenir à feu très vif (➙ sauté).
verbe transitif
Franchir par un saut. Sauter un obstacle ; un mur. —  locution (abstrait) Sauter le pas : se décider.
Passer sans s'y arrêter. ➙ omettre. Sauter une ligne (en lisant). —  Sauter un repas. Sauter une classe.
familier Avoir des relations sexuelles avec (qqn).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je saute

tu sautes

il saute / elle saute

nous sautons

vous sautez

ils sautent / elles sautent

imparfait

je sautais

tu sautais

il sautait / elle sautait

nous sautions

vous sautiez

ils sautaient / elles sautaient

passé simple

je sautai

tu sautas

il sauta / elle sauta

nous sautâmes

vous sautâtes

ils sautèrent / elles sautèrent

futur simple

je sauterai

tu sauteras

il sautera / elle sautera

nous sauterons

vous sauterez

ils sauteront / elles sauteront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et il commença à sauter en avant et en arrière, d'une façon tout à fait extraordinaire et sans exemple pour ma faible expérience.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Au moment de sauter dans la rue, il s'arrêta encore sous le bec de gaz du vestibule et relut la lettre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je veux sauter sur une autre nef et que la vieille barque sombre avec tous mes péchés ; ils sont lourds, elle ira au fond.Remy de Gourmont (1858-1915)
Il était tombé sur le flanc, en voulant sauter d'un arbre à l'autre et suivre le chemin des écureuils.Edmond About (1828-1885)
Il tourna autour de lui, et le fit sauter en hauteur et en largeur, pour connaître la force de ses jambes.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Non pas au fond d'une poche, mais sous la doublure, qu'il entr'ouvrit en faisant sauter quelques points.Daniel Lesueur (1854-1921)
On eût dit le long hurlement d'un mâtin, plein d'ardeur, qui tire sur sa laisse et ne demande qu'à sauter à la gorge de l'ennemi.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Emilie sanglota en voyant la portière ouverte et le chien sauter dans la voiture, descendre, flairer, chercher avec inquiétude.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Or, la loi qui reste impuissante est comme cette poutre qu'on donna pour reine aux grenouilles ; après avoir commencé par la craindre, elles finirent par la mépriser jusqu'à sauter dessus.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Quand elle voudra sauter le pas, elle s'y prendra comme une toquée raisonnable, – qu'elle est.Paul Bourget (1852-1935)
Avec la même dextérité ses doigts minces firent sauter les agrafes du corsage et les épaulettes filèrent le long des faibles bras poudrés.Pierre Louÿs (1870-1925)
Et j'ai surtout appris à me tenir debout, à marcher, à courir, à sauter, à grimper et à danser.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Puis il se mit à sauter de tous côtés, des quatre pattes ensemble, revenant raser le sol de la tête.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
C'est un énergique, et ce n'est pas de le voir accourir à travers champs et sauter par-dessus les palis qui m'a le mieux prouvé cette énergie.René Bazin (1853-1932)
On résolut de faire sauter par la mine cet ouvrage qui résistait même au boulet.Adolphe Thiers (1797-1877)
S'il y avait erreur, ceux qui veulent sa place profiteraient des clabaudages et des criailleries libérales pour le faire sauter.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ceux-ci cherchèrent aussitôt à s'approprier tout ce qui était à leur portée, bouées, pavillons, gonds du gouvernail, qu'ils essayèrent de faire sauter.Jules Verne (1828-1905)
Je recule dans ce moment-ci pour mieux sauter, et j'ai tout lieu d'espérer que je ne tarderai pas à finir par un saut énergique.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Vois-les donc délibérer et lever la tête, comme des poules qui vont sauter sur le perchoir.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Il souffre donc des avances qui sont loin de le pacifier, et il épie l'occasion de pouvoir sauter légitimement à la gorge de son nouvel ami.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SAUTER » v. act.

Faire un effort extraordinaire pour transporter son corps d'un lieu à un autre par une seule secousse. La puce saute 200. fois la hauteur de son corps par la vertu elastique d'un petit ressort qu'on apperçoit avec le microscope, comme l'a décrit Mr. Hook dans sa Micrographie. Les singes, les escurieux sautent de branche en branche. Il y a des Basteleurs qui font profession de sauter & de danser. Les Anciens s'exerçoient à courir, sauter & lutter. Il a gagé de sauter ce fossé à joints pieds, de sauter tant de semelles, de sauter à cloche-pied. Les voltigeurs sautent en selle sans estriers. On se réjouït fort dans cette maison, on n'y fait que danser, sauter & baller.
 
On dit aussi, Sauter à bas du lit, pour dire, Se lever ; Sauter en pieds, pour dire, Se lever, & demander audience ; Sauter de joye, pour dire, Estre esmeu ou surpris de quelque bonne nouvelle. Cette mere a sauté au cou de son fils pour le caresser.
 
SAUTER, signifie aussi, Tomber, ou faire tomber, precipiter, chasser, s'échapper. On luy a fait sauter les fenestres, sauter les montées, les degrez. Cette Religieuse a sauté les murailles. On a fait sauter la tête de dessus les épaules à ce Gentilhomme. On a fait sauter la cervelle à ce deserteur.
 
SAUTER, signifie aussi, Assaillir, se jetter sur quelqu'un. Les Sergens ont sauté au collet de cet homme pour le mettre prisonnier. Si vous dites quelque chose à cette femme contre son honneur, ou sa beauté, elle vous sautera aux yeux, au visage. On dit aussi, qu'une chose saute aux yeux, qu'elle creve les yeux, quand elle est claire, visible & certaine.
 
SAUTER, signifie aussi, Détruire, démolir quelque bâtiment. On fit joüer un fourneau qui fit sauter ce bastion. On fit sauter tous ceux qui étoient sur ce ravelin. Ce vieux chasteau gaste la symmetrie de ce nouveau bastiment, on le fera sauter. Ce bois offusque la veuë de ce Palais, il faudra qu'il saute, qu'on l'abatte. Cette place n'est pas de deffense, si on l'attaque, on la fera sauter en huit jours, on la détruira.
 
SAUTER, se dit figurément en ce sens, pour dire, Deposseder. Si ce debiteur ne me paye, je luy feray sauter sa terre, sa charge, tout son bien, je les feray vendre, decreter. Ce prodigue avoit un beau patrimoine, il a fait si bien, que tout a sauté, a changé de maître.
 
SAUTER, signifie encore, Passer legerement sur quelque chose, ne s'y arrester pas, faire quelques omissions. Quand un Imprimeur saute un mot, cela corrompt tout le sens. Cet escolier a sauté la moitié de sa leçon en la recitant. La promotion aux Ordres de ce Beneficier est vicieuse, il a sauté pardessus le Diaconat. Quand on saute une proposition des Elemens de Geometrie, on ne trouve plus son compte à la demonstration des suivantes. On dit aussi sur mer, que le vent saute, lors qu'il change, & qu'il passe d'un rumb à l'autre.
 
SAUTER, signifie encore, N'avoir pas de constance, de fermeté ; changer de profession, d'occupation, de propos. Cet homme n'approfondit aucune science, il saute de l'une à l'autre, de la Theologie à la Jurisprudence, ou à la Physique. Cet Orateur a un discours qui n'a point de suite, il saute de propos en propos, d'un discours à l'autre. Il a sauté trop legerement à cette nouvelle proposition, sa transition est trop brusque.
 
SAUTER, se dit proverbialement en ces phrases. Je luy feray sauter le baston, pour dire, Il faudra qu'il fasse malgré luy une telle chose que je desire. Cela le fera sauter au nuës, pour dire, le mettra en colere. Cela le fera sauter comme un crapaut. On dit aussi, Il recule pour mieux sauter, c'est à dire, Il temporise pour attendre une occasion plus favorable de faire reüssir son entreprise. On dit aussi de celuy qui a herité de cent mille escus, Voilà cent mille escus qui luy ont sauté au collet.
 
SAUTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020