Email catcher

sauter

Définition

Définition de sauter ​​​ verbe

verbe intransitif
Faire un saut. ➙ bondir. Sauter haut. Sauter à pieds joints ; à cloche-pied. Sauter dans l'eau, dans le vide ; par la fenêtre. Sauter de joie. locution, familier Sauter au plafond, en l'air : exprimer vivement sa colère, son indignation, sa surprise. spécialement Sauter en longueur, à la perche… (➙ saut).
Monter, descendre, se lever… vivement. Sauter de son siège. Sauter dans un taxi.
Se jeter, se précipiter. Sauter sur qqn, lui sauter dessus. familier Sauter au cou* de qqn. (sujet : chose) locution Sauter aux yeux : frapper la vue ; être ou devenir évident. La solution saute aux yeux.
abstrait Aller, passer vivement (d'une chose à une autre). Sauter d'un sujet à un autre.
(choses) Être déplacé ou projeté avec soudaineté. Attention, le bouchon va sauter. ➙ partir. familier Et que ça saute !, que cela soit vite fait.
Exploser. Le navire a sauté sur une mine. locution Se faire sauter la cervelle*.
Les plombs ont sauté, ont fondu (par un court-circuit).
familier Perdre brusquement son poste. Le directeur a sauté.
familier Être supprimé. La scène a sauté au montage.
Faire sauter (un aliment), le faire revenir à feu très vif (➙ sauté).
verbe transitif
Franchir par un saut. Sauter un obstacle ; un mur. locution (abstrait) Sauter le pas : se décider.
Passer sans s'y arrêter. ➙ omettre. Sauter une ligne (en lisant). Sauter un repas. Sauter une classe.
familier Avoir des relations sexuelles avec (qqn).

Conjugaison

Conjugaison du verbe sauter

actif

indicatif
présent

je saute

tu sautes

il saute / elle saute

nous sautons

vous sautez

ils sautent / elles sautent

imparfait

je sautais

tu sautais

il sautait / elle sautait

nous sautions

vous sautiez

ils sautaient / elles sautaient

passé simple

je sautai

tu sautas

il sauta / elle sauta

nous sautâmes

vous sautâtes

ils sautèrent / elles sautèrent

futur simple

je sauterai

tu sauteras

il sautera / elle sautera

nous sauterons

vous sauterez

ils sauteront / elles sauteront

Synonymes

verbe transitif

franchir, enjamber, passer

oublier, escamoter, faire l'impasse sur, manquer, omettre, passer, [une étape] brûler

[familier] baiser (très familier), s'enfiler (familier), s'envoyer (familier), se faire (familier), se taper (familier)

Synonymes de sauter aux yeux

être manifeste, être flagrant, frapper (la vue), crever les yeux (familier)

Synonymes de sauter d'un sujet à l'autre

passer du coq à l'âne

Synonymes de faire sauter

[Cuisine] faire revenir, cuire, faire rissoler

[familier] destituer, congédier, démettre, licencier, renvoyer, déboulonner (familier), dégommer (familier), démissionner (familier, ironique), [haut personnage, fonctionnaire] disgracier, limoger, mettre à pied, révoquer, [militaire] dégrader, casser, [roi] détrôner, déposer

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SAUTER v. act.

Faire un effort extraordinaire pour transporter son corps d'un lieu à un autre par une seule secousse. La puce saute 200. fois la hauteur de son corps par la vertu elastique d'un petit ressort qu'on apperçoit avec le microscope, comme l'a décrit Mr. Hook dans sa Micrographie. Les singes, les escurieux sautent de branche en branche. Il y a des Basteleurs qui font profession de sauter & de danser. Les Anciens s'exerçoient à courir, sauter & lutter. Il a gagé de sauter ce fossé à joints pieds, de sauter tant de semelles, de sauter à cloche-pied. Les voltigeurs sautent en selle sans estriers. On se réjouït fort dans cette maison, on n'y fait que danser, sauter & baller.
 
On dit aussi, Sauter à bas du lit, pour dire, Se lever ; Sauter en pieds, pour dire, Se lever, & demander audience ; Sauter de joye, pour dire, Estre esmeu ou surpris de quelque bonne nouvelle. Cette mere a sauté au cou de son fils pour le caresser.
 
SAUTER, signifie aussi, Tomber, ou faire tomber, precipiter, chasser, s'échapper. On luy a fait sauter les fenestres, sauter les montées, les degrez. Cette Religieuse a sauté les murailles. On a fait sauter la tête de dessus les épaules à ce Gentilhomme. On a fait sauter la cervelle à ce deserteur.
 
SAUTER, signifie aussi, Assaillir, se jetter sur quelqu'un. Les Sergens ont sauté au collet de cet homme pour le mettre prisonnier. Si vous dites quelque chose à cette femme contre son honneur, ou sa beauté, elle vous sautera aux yeux, au visage. On dit aussi, qu'une chose saute aux yeux, qu'elle creve les yeux, quand elle est claire, visible & certaine.
 
SAUTER, signifie aussi, Détruire, démolir quelque bâtiment. On fit joüer un fourneau qui fit sauter ce bastion. On fit sauter tous ceux qui étoient sur ce ravelin. Ce vieux chasteau gaste la symmetrie de ce nouveau bastiment, on le fera sauter. Ce bois offusque la veuë de ce Palais, il faudra qu'il saute, qu'on l'abatte. Cette place n'est pas de deffense, si on l'attaque, on la fera sauter en huit jours, on la détruira.
 
SAUTER, se dit figurément en ce sens, pour dire, Deposseder. Si ce debiteur ne me paye, je luy feray sauter sa terre, sa charge, tout son bien, je les feray vendre, decreter. Ce prodigue avoit un beau patrimoine, il a fait si bien, que tout a sauté, a changé de maître.
 
SAUTER, signifie encore, Passer legerement sur quelque chose, ne s'y arrester pas, faire quelques omissions. Quand un Imprimeur saute un mot, cela corrompt tout le sens. Cet escolier a sauté la moitié de sa leçon en la recitant. La promotion aux Ordres de ce Beneficier est vicieuse, il a sauté pardessus le Diaconat. Quand on saute une proposition des Elemens de Geometrie, on ne trouve plus son compte à la demonstration des suivantes. On dit aussi sur mer, que le vent saute, lors qu'il change, & qu'il passe d'un rumb à l'autre.
 
SAUTER, signifie encore, N'avoir pas de constance, de fermeté ; changer de profession, d'occupation, de propos. Cet homme n'approfondit aucune science, il saute de l'une à l'autre, de la Theologie à la Jurisprudence, ou à la Physique. Cet Orateur a un discours qui n'a point de suite, il saute de propos en propos, d'un discours à l'autre. Il a sauté trop legerement à cette nouvelle proposition, sa transition est trop brusque.
 
SAUTER, se dit proverbialement en ces phrases. Je luy feray sauter le baston, pour dire, Il faudra qu'il fasse malgré luy une telle chose que je desire. Cela le fera sauter au nuës, pour dire, le mettra en colere. Cela le fera sauter comme un crapaut. On dit aussi, Il recule pour mieux sauter, c'est à dire, Il temporise pour attendre une occasion plus favorable de faire reüssir son entreprise. On dit aussi de celuy qui a herité de cent mille escus, Voilà cent mille escus qui luy ont sauté au collet.
 
SAUTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.