éclore

 

définitions

éclore ​​​ verbe intransitif

Sortir de l'œuf. Les poussins sont éclos. —  par extension (œuf) S'ouvrir. Les œufs ont éclos.
(fleur) S'ouvrir en bouton. —  au participe passé Une fleur à peine éclose.
au figuré Naître, paraître. Faire éclore : révéler, susciter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'éclos

tu éclos

il éclôt / elle éclôt

ils éclosent / elles éclosent

imparfait
passé simple
futur simple

j'éclorai

tu écloras

il éclora / elle éclora

nous éclorons

vous éclorez

ils écloront / elles écloront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je redoutais toujours que la gaieté ne fît éclore un mot équivoque dans cette réunion d'hommes provoqués à rire.Louis Ulbach (1822-1889)
C'était la main d'une toute jeune fille, de dix-huit ans à peine, belle comme un rêve, poétique à faire éclore des sonnets dans le cerveau d'un agent de change.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais qu'est-ce que ces fautes insectes en comparaison des monstres que nous voyons éclore journellement dans les imprimeries.Hector Berlioz (1803-1869)
Là, durant les jours caniculaires, les convives assez riches pour se permettre de prendre du café, viennent le savourer par une chaleur capable de faire éclore des œufs.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un a une identité nationale qui façonne le sol qui permet à la démocratie d’éclore, de pousser et de survivre aux épreuves.Europarl
Mais entre ces deux points extrêmes, que de choses minutieuses, que de petits soins de transition il avait fait naître et vu éclore par et pour ce corps renaissant !René Boylesve (1867-1926)
Ce soleil, qui eût reverdi les campagnes du continent, fit éclore ici de fraîches toilettes.Jules Verne (1828-1905)
Demain ramènerait les anciens camarades désormais souriants, envieux et courbés ; demain verrait éclore mille sourires de femmes et rayonner mille regards provocants.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Tout en la lui demandant, je sentais la mienne éclore si vive, si soudaine, que c'était peut-être de l'amour !George Sand (1804-1876)
Elle ne réalisa aucune de ses espérances dans ce monde passager afin de les laisser éclore dans l'existence future, qui est, comme vous le savez, éternelle.Marcel Schwob (1867-1905)
Combien d'événemens dont le germe repose dans des idées que son âme a produites, ou qu'elle a fait éclore dans les autres ?Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Une pensée toute nouvelle venait d'éclore dans son esprit, pensée informe, mal définie, incomplète, à peine viable, mais pensée de joie à coup sûr, de délivrance et d'espoir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Et elle leva les bras derrière la nuque, ce qui fit éclore les deux coudes hors des manches.René Boylesve (1867-1926)
Aussi le premier-né se met en quête des œufs encore à éclore, et que son rôle est de détruire.Jean Pérez (1833-1914)
Si l'on ajoute à la paroi de mortier qu'il doit percer pour éclore un supplément d'épaisseur, il n'est point arrêté par ce surcroît de besogne.Jean Pérez (1833-1914)
Il serait curieux d'expliquer comment ces pères ont couvé, fait éclore cette espèce jusque-là inconnue en histoire naturelle.Jules Michelet (1798-1874)
Mais la jalousie de l'autorité les surveille, s'alarme, et brise le germe prêt à éclore.Benjamin Constant (1767-1830)
Ces dernières années ont vu éclore un grand nombre de constructions subjectives de ce genre.Guillaume De Greef (1842-1924)
Comment concevriez-vous que, dans un monde si mal géré par l'ignorance des masses et la perfidie des gouvernements, il pût éclore quelques vertus et circuler quelques doctrines vraies ?George Sand (1804-1876)
Ils déposent leurs œufs sur les bords et sous le sable pour que le soleil les fasse éclore.Ernest Michel (1837-1896)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCLORRE » v. n.

Naistre, commencer à paroître au monde. Il ne se dit proprement que des fleurs ou des oiseaux, des insectes qui viennent d'oeufs. Voilà des poussins qui percent leur coquille, qui s'en vont esclorre. Il y a un art de faire esclorre les poussins par la chaleur des fourneaux. Le Soleil au printemps fait esclorre mille fleurs, fait esclorre les chenilles, les vers à soye. Ce mot vient du Latin excludere.
 
On dit aussi, Le jour commence d'esclorre, quand l'aurore ou le soleil paroissent.
 
ESCLORRE, se dit figurément en choses morales & spirituelles. Cette ligue a esté long-temps tenuë secrette, mais enfin elle est venuë à esclorre. On a beaucoup attendu ce Poëme, cet Ouvrage, mais enfin le voilà qui commence d'esclorre. Il a tenu son amour secrette, mais enfin il l'a fait esclorre.
 
ESCLOS, OSE. part. & adj. Un poussin tout frais esclos. Une fleur fraischement esclose.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020