Email catcher

écorcher

Définition

Définition de écorcher ​​​ verbe transitif

Dépouiller de sa peau (un corps). Écorcher un lapin.
Blesser en entamant superficiellement la peau. Des ronces lui ont écorché les mains. ➙ égratigner, griffer. pronominal Elle s'est écorchée. par exagération Ces hurlements écorchent les oreilles.
Déformer, prononcer de travers. ➙ estropier. Il écorche tous les noms propres.

Conjugaison

Conjugaison du verbe écorcher

actif

indicatif
présent

j'écorche

tu écorches

il écorche / elle écorche

nous écorchons

vous écorchez

ils écorchent / elles écorchent

imparfait

j'écorchais

tu écorchais

il écorchait / elle écorchait

nous écorchions

vous écorchiez

ils écorchaient / elles écorchaient

passé simple

j'écorchai

tu écorchas

il écorcha / elle écorcha

nous écorchâmes

vous écorchâtes

ils écorchèrent / elles écorchèrent

futur simple

j'écorcherai

tu écorcheras

il écorchera / elle écorchera

nous écorcherons

vous écorcherez

ils écorcheront / elles écorcheront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot écorcher

Je t'écorcherai vive, tortue, et tu seras damnée dans l'autre monde !Jules Verne (1828-1905)
Cela peut écorcher les oreilles et la sensibilité d'un anthropologue : celui-ci est toujours si soucieux de respecter les moindres inflexions de la culture qu'il étudie.Le Coq-héron, 2009, Claude Brodeur (Cairn.info)
N'allez pas écorcher le joli prénom breton de cette fleuriste atypique.Ouest-France, Clémentine MERCIER, 28/10/2019
Ce qui évitera d'écorcher les zones rurales et d'étendre des services publics coûteux.Ouest-France, 14/10/2017
M'est avis, c'tapendant, que j' n'écorcherions pas ses mains blanchettes, pisque j' sommes ganté.Jean-Nicolas Bouilly (1763-1842)
Ce sont des mots qui peuvent écorcher les lèvres de certains d'entre vous, mais qui correspondent à des réalités.Parlement[s], 2005, Christophe Bellon (Cairn.info)
Les plus téméraires déclament leur texte devant la classe, les autres gardent les yeux rivés sur leur feuille pour ne pas écorcher les mots.Ouest-France, Mélanie LEBLANC, 15/03/2020
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESCORCHER v. act.

Arracher la peau d'un homme, d'un animal, ou l'effleurer. St. Barthelemi fut escorché tout vif. Escorcher un lievre, un lapin. Les postillons ont souvent les fesses escorchées. Les chevaux de bast sont sujets à s'escorcher sur le garot. Les essieux escorchent les arbres, les murailles, dans les lieux trop serrez. Les livres reliez en veau s'escorchent facilement. On menace un enfant de l'escorcher, pour dire, qu'on luy donnera le foüet bien serré. En ce sens il vient du mot excoriare, ou de scorzare Italien, qu'on a dit dans la basse Latinité pour signifier la même chose.
 
ESCORCHER, signifie aussi, Faire une trop violente impression sur les sens. Voilà une voix aigre qui m'escorche les oreilles. Les cormes vertes escorchent la langue, le gosier. L'aspresle escorche la main, pour peu qu'on la manie.
 
ESCORCHER, signifie encore, Rançonner, exiger d'une personne plus qu'elle ne doit, vendre trop cher. Les Hosteliers de Hollande rançonnent, escorchent les passagers. Les monopoleurs escorchent ceux qui ont affaire de leurs marchandises. Les Procureurs escorchent les parties, quand ils leur font payer les despens. Si je ne vous demande que tant de ce livre, ce n'est pas vous escorcher.
 
ESCORCHER, se dit figurément en Grammaire, lors qu'on sçait une Langue imparfaitement, & qu'on fait des mots qui tiennent en partie de la Langue familiere. Cet écolier ne fait encore qu'escorcher le Latin. Cet Alleman escorche le François.
 
ESCORCHER, se dit proverbialement en ces phrases. Il est brave comme un lapin escorché. On dit, Escorcher une anguille par la queuë, pour dire, Commencer une chose par où on la devroit finir. On dit aussi de celuy qui se plaint d'un mal avant qu'il soit arrivé, Il ressemble à l'anguille de Melun, il crie devant qu'on l'escorche. On dit aussi, Escorcher le renard, pour dire, Vomir, rendre gorge. On dit encore, qu'il faut tondre ses brebis, & non pas les escorcher, pour dire, n'exiger de ses sujets, de ses debiteurs, que ce qu'ils peuvent donner. On dit, Autant celuy qui tient, que celuy qui escorche, pour dire, que le receleur est aussi punissable que le voleur. On dit encore, Beau parler n'escorche point la langue, pour dire, qu'il ne couste pas plus à parler civilement qu'arrogamment. On dit aussi, Traîner à escorche cul, pour dire, violemment, en laissant traisner le cul à terre.
 
ESCORCHÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
En termes de Blason, escorché se dit des loups de gueules ou de couleur rouge.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture L'affaire Colette L'affaire Colette

Saviez-vous qu'il existe une controverse autour de l'œuvre de Colette ? Quelle part de ses écrits faut-il attribuer à son époux Willy ? 

24/03/2022