égratigner

 

définitions

égratigner ​​​ verbe transitif

Écorcher, en déchirant superficiellement la peau. ➙ érafler, griffer. Le chat lui a égratigné la main. —  pronominal Elle s'est égratignée en cueillant des mûres.
Entamer superficiellement (une matière quelconque). ➙ érailler. Le vernis a été égratigné.
au figuré Blesser légèrement par un mot, un trait ironique.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'égratigne

tu égratignes

il égratigne / elle égratigne

nous égratignons

vous égratignez

ils égratignent / elles égratignent

imparfait

j'égratignais

tu égratignais

il égratignait / elle égratignait

nous égratignions

vous égratigniez

ils égratignaient / elles égratignaient

passé simple

j'égratignai

tu égratignas

il égratigna / elle égratigna

nous égratignâmes

vous égratignâtes

ils égratignèrent / elles égratignèrent

futur simple

j'égratignerai

tu égratigneras

il égratignera / elle égratignera

nous égratignerons

vous égratignerez

ils égratigneront / elles égratigneront

 

synonymes

égratigner verbe transitif

érafler, écorcher, déchirer, effleurer, gratter, griffer, rifler, grafigner (vieux ou région., Québec)

critiquer, dénigrer, médire de, sur, piquer, donner un coup de griffe à, épingler (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le froissement du fer l'anima, et une botte qui vint l'égratigner acheva de lui faire perdre tout ménagement.Amédée Achard (1814-1875)
Ils étaient d'abord semblables à de jeunes panthères, qui ne peuvent mordre ni égratigner.François-Maximilien Bibaud (1823-1887)
En descendant, nous avons repris nos soucis, – comme le paysan reprend ses sabots à la porte d'un salon dont il n'a osé salir ou égratigner le riche tapis.Alphonse Karr (1808-1890)
Mais ça t'amuserait tant, d'égratigner et de faire le gros dos !Olga de Pitray (1835-1909)
Nous affrontons cette question par fragments et le débat que nous tenons aujourd'hui ne fait qu'égratigner la surface de ce vaste problème que constitue l'immigration illégale.Europarl
La haine survivait aux forces physiques, le poignard ne fit que m'égratigner légèrement.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Les projectiles ne cessaient pas d'égratigner la crête du rempart contre lequel nous étions couchés.Amédée Achard (1814-1875)
Ils ne pouvaient plus se parler sans s'égratigner de paroles piquantes, et ils étaient, comme deux haies de ronces, hérissés d'épines et de griffes.Théophile Gautier (1811-1872)
Et l'on vit le boulet égratigner le sommet des vagues et aller se loger en plein bois, à dix-huit pouces au-dessus de l'eau.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je n'interviens jamais dans les querelles particulières, – elle peut vous égratigner elle-même la figure.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
S'en servir sans les user, sans les tacher, sans égratigner les bois, sans effacer le vernis, tel était le problème.Honoré de Balzac (1799-1850)
Une nuée de flèches s'envola de leurs arcs bien tendus et vint égratigner les murs de porcelaine, par-dessus la tête des assiégés.Judith Gautier (1845-1917)
Thérèse, quand il la battait, cherchait à l'égratigner à cette place ; elle y entrait parfois ses ongles et le faisait hurler de douleur.Émile Zola (1840-1902)
La mise en œuvre de ce rapport pourrait nuire à nos tentatives visant à protéger les emplois et, éventuellement, à en créer sans égratigner le modèle social.Europarl
En cette cour on égorge les gens pour les égratigner ; les innocents manient le couteau comme les autres.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ce serait une dérision que de nommer blessé perpétuel un homme auquel il prendrait fantaisie de s'égratigner chaque mois le bout du doigt.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Comme il se relevait sur les genoux, il sentit une matière dure égratigner sa main.Paul Adam (1862-1920)
Tout en accomplissant cette dernière formalité, mon oncle commença l'entretien par une phrase qui avait une façon d'égratigner quelque peu la vérité.Eugène Chavette (1827-1902)
De tes ongles, tu t'es amusée longuement, patiemment à m'égratigner la poitrine et le dos.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESGRATIGNER » v. act.

Faire une deschirure à la peau avec des griffes, des ongles, ou quelque petit ferrement pointu. Quand deux harengeres se sont battuës, elles ont le visage tout esgratigné. Une espingle cachée esgratigne souvent la main. Ce mot vient de ingratinare, qu'on a dit dans la basse Latinité pour signifier deschirer avec les ongles. Mais il y a plus d'apparence, selon quelques-uns, qu'il vient de crafinen, vieux mot Celtique ou Bas-Breton qui signifie esgratigneure.
 
On appelle aussi Esgratigner, Faire de petites decouppures sur un habit pour luy servir d'ornement.
 
ESGRATIGNÉ, ÉE. part.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020