Email catcher

égratigner

Définition

Définition de égratigner ​​​ verbe transitif

Écorcher, en déchirant superficiellement la peau. ➙ érafler, griffer. Le chat lui a égratigné la main. pronominal Elle s'est égratignée en cueillant des mûres.
Entamer superficiellement (une matière quelconque). ➙ érailler. Le vernis a été égratigné.
au figuré Blesser légèrement par un mot, un trait ironique.

Conjugaison

Conjugaison du verbe égratigner

actif

indicatif
présent

j'égratigne

tu égratignes

il égratigne / elle égratigne

nous égratignons

vous égratignez

ils égratignent / elles égratignent

imparfait

j'égratignais

tu égratignais

il égratignait / elle égratignait

nous égratignions

vous égratigniez

ils égratignaient / elles égratignaient

passé simple

j'égratignai

tu égratignas

il égratigna / elle égratigna

nous égratignâmes

vous égratignâtes

ils égratignèrent / elles égratignèrent

futur simple

j'égratignerai

tu égratigneras

il égratignera / elle égratignera

nous égratignerons

vous égratignerez

ils égratigneront / elles égratigneront

Synonymes

Synonymes de égratigner verbe transitif

érafler, déchirer, écorcher, effleurer, gratter, griffer, rifler, grafigner (vieux ou régional, Québec)

critiquer, dénigrer, donner un coup de griffe à, médire de, sur, piquer, épingler (familier)

Exemples

Phrases avec le mot égratigner

En effet, la minutie de l'examen peut être interprétée comme un signe de suspicion et ainsi égratigner la face du partenaire.Réseaux, 2018, Adrien Bailly, Florent Boudot-Antoine (Cairn.info)
Impossible, en effet pour elle, d'égratigner sa propre mère, car elle ne supporterait pas qu'en retour elle risque de s'éprouver manquante.Feuillets psychanalytiques, 2020, Gérard Amiel (Cairn.info)
Un texte qu'il a ensuite transmis par mail à la presse, qu'il ne manque pourtant pas d'égratigner régulièrement sur ces fameux réseaux sociaux.Ouest-France, David DUPRÉ, 28/05/2019
La mise en œuvre de ce rapport pourrait nuire à nos tentatives visant à protéger les emplois et, éventuellement, à en créer sans égratigner le modèle social.Europarl
L'étymologie d'écrire (scribere, creuser, apparenté à skariphaomai : faire une égratignure) renvoie à égratigner, scarifier, même si la conscience du geste est à peu près effacée.La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation, 2010, Marguerite Perdriault, Jacqueline Puyalet (Cairn.info)
Le risque de chuter de son piédestal et d'égratigner les souvenirs laissés peuvent rebuter même les plus grands.Ouest-France, Victor BOUTONNAT, 30/08/2021
Au passage l'auteur n'hésite pas à égratigner le monde du paraître avec ses personnages riches humainement.Ouest-France, 07/02/2016
Avant d'égratigner le choix des exposants durant les marchés d'été et d'hiver.Ouest-France, 14/01/2020
Nous affrontons cette question par fragments et le débat que nous tenons aujourd'hui ne fait qu'égratigner la surface de ce vaste problème que constitue l'immigration illégale.Europarl
Dans ces romans où l'on fraye un chemin, il s'agit aussi, comme l'indique la polysémie du verbe frayer, d'excorier, égratigner, écorcher.Littérature, 2011, Caecilia Ternisien (Cairn.info)
De quoi égratigner la légende naissante de ces dispositifs capables de surveiller 32 véhicules simultanément.Capital, 12/04/2019, « Radars tourelles : réputés invincibles, ils sont déjà vandalisés ! »
Ainsi le fait qu'il repousse les pratiques d'écriture fondées sur la compilation lui permet d'égratigner au passage la coterie jésuite.Littératures classiques, 2008, Bernard Teyssandier (Cairn.info)
Ils ne pouvaient plus se parler sans s'égratigner de paroles piquantes, et ils étaient, comme deux haies de ronces, hérissés d'épines et de griffes.Théophile Gautier (1811-1872)
Allez faire campagne contre un candidat que les foudres de la loi vous interdisent d'égratigner !Mouvements, 2002, Sayouba Traoré (Cairn.info)
Il en profite également pour égratigner les corridas et les chasseurs d'ours et d'éléphants.Ouest-France, Michel TROADEC, 13/11/2019
Comme il se relevait sur les genoux, il sentit une matière dure égratigner sa main.Paul Adam (1862-1920)
Et l'on vit le boulet égratigner le sommet des vagues et aller se loger en plein bois, à dix-huit pouces au-dessus de l'eau.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Pour y voir plus clair, il est utile de revenir plus précisément à son œuvre et à sa vie, quitte à égratigner quelque peu l'idole.Commentaire, 2016, Alexandre de Vitry (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESGRATIGNER v. act.

Faire une deschirure à la peau avec des griffes, des ongles, ou quelque petit ferrement pointu. Quand deux harengeres se sont battuës, elles ont le visage tout esgratigné. Une espingle cachée esgratigne souvent la main. Ce mot vient de ingratinare, qu'on a dit dans la basse Latinité pour signifier deschirer avec les ongles. Mais il y a plus d'apparence, selon quelques-uns, qu'il vient de crafinen, vieux mot Celtique ou Bas-Breton qui signifie esgratigneure.
 
On appelle aussi Esgratigner, Faire de petites decouppures sur un habit pour luy servir d'ornement.
 
ESGRATIGNÉ, ÉE. part.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des phrases qui ont changé le monde... Top 10 des phrases qui ont changé le monde...

L‘histoire n’est pas seulement faite de grands événements. Elle est aussi faite de grands discours, de phrases qui ont marqué des générations et...

Candice Zolynski 12/03/2024
sondage de la semaine