enclore

 

définitions

enclore ​​​ verbe transitif

littéraire
Entourer d'une clôture. ➙ clôturer. —  au participe passé Ville enclose de murailles.
(choses) Entourer comme une clôture continue.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'enclos

tu enclos

il enclot / elle enclot

ils enclosent / elles enclosent

imparfait
passé simple
futur simple

j'enclorai

tu encloras

il enclora / elle enclora

nous enclorons

vous enclorez

ils encloront / elles encloront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il méprisa cette fureur qui l'excitait hors de l'asile en deuil où il avait souci d'enclore sa pensée.André Beaunier (1869-1925)
C'est l'asile suprême où il va s'enclore, dès qu'un fantôme se lève parmi les ruines environnantes.André Beaunier (1869-1925)
Il faut l'enclore, crainte du tigre, et le laisser en plein air pour qu'il ne soit pas épuisé par les chauve-souris.Louis Ange Pitou (1767-1846)
On ne peut enclore de barrières tous les accidents de la falaise.Daniel Lesueur (1854-1921)
Sans doute on peut savoir ainsi que deux droites ne sauraient enclore un espace, mais on peut le savoir encore d'une autre façon.Hippolyte Taine (1828-1893)
Étant donné la définition de la ligne droite, l'axiome que deux droites ne peuvent enclore un espace s'y trouve compris ; il en dérive comme une conséquence de son principe.Hippolyte Taine (1828-1893)
Étant donnée la définition de la ligne droite, l'axiome que deux droites ne peuvent enclore un espace s'y trouve compris ; il en dérive comme une conséquence de son principe.Hippolyte Taine (1828-1893)
Vous élevez des rangées de colonnes de marbre ; n'est-ce pas pour y enclore des bosquets ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Les jardins sont beaux, et, le prince n'ayant pas tenu à les enclore, on a eu toute facilité pour les créer.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Je commençai par acheter avec le tiers de mon capital un terrain inculte, qu'avec le second tiers je fis cultiver, enclore, semer et fumer.George Sand (1804-1876)
S'abriter à deux, c'est se déclarer deux aussi forts que le monde, capables de faire contrepoids au reste dédaigné de la terre ; s'isoler, s'enclore est la plus éclatante marque d'amour.René Boylesve (1867-1926)
J'en mets un dans un petit flacon à goulot assez large pour enclore l'orifice du terrier, et je renverse sur cet orifice l'appareil ainsi amorcé.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Sans doute vous pouvez découvrir, sans employer vos yeux et par une pure contemplation mentale, que deux lignes ne sauraient enclore un espace ; mais cette contemplation n'est que l'expérience déplacée.Hippolyte Taine (1828-1893)
Elle m'avait tant plu, cette place où se dressent le dôme, le baptistère et le campanile, avec un mur de cimetière et un débris de rempart crénelé pour l'enclore !Paul Bourget (1852-1935)
Il devinait les vigueurs de la gorge dans la batiste entr'ouverte, et ce que les bras pouvaient enclore de rêves.Paul Adam (1862-1920)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENCLORRE » v. act.

Faire une enceinte de murs autour d'un espace de terre. On a fait enclorre les fauxbourgs dans la ville. Ce lieu n'étoit qu'un village, on l'a fait enclorre de murs, & c'est maintenant un bon bourg. Il a fait enclorre ses vignes dans son jardin. Ce mot vient du Latin includere.
 
ENCLORRE, se dit aussi des clostures de hayes ou de fossez. Le Roy a ordonné que ceux qui auroient des bois prés des siens, les feroient enclorre de fossez pour les separer. Tous les heritages du Maine, de Berri, sont enclos de hayes, de fossez, d'eschaliers.
 
ENCLORRE, se dit figurément en choses spirituelles, & signifie, Enfermer. Le dessein de cet Ouvrage est trop grand, vous ne le sçauriez enclorre en si peu d'espace.
 
ENCLOS, OSE. part. & adj.
 
On dit aussi, qu'une chose est enclose dans une autre, de quelque façon qu'elle y soit enfermée. Le poussin est enclos dans la coque de l'oeuf. L'Iliade d'Homere fut autrefois écrite si menu, qu'elle étoit enclose dans une coque de noix. Toute la plante est enclose dans la semence, quelque petite qu'elle soit.
 
ENCLOS, se dit aussi figurément des choses spirituelles. Le sens mystique de la Bible est enclos dans le sens litteral. Toute la doctrine de cet Auteur est enclose dans cet Abbregé.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020