énervement

définitions

énervement ​​​ nom masculin

vieux Fait d'énerver (I). ➙ énervation.
État d'une personne énervée (II). ➙ agacement, nervosité.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Lui-même, les inquiétudes traversées depuis ces deux jours l'avaient amené à ce point d'énervement, tout voisin des larmes chez ces natures d'homme à demi féminines.Paul Bourget (1852-1935)
Huysmans mettait, à ses notations curieuses, toute la lourdeur et l'énervement gastralgique de sa forme.Gustave Kahn (1859-1936)
Un vent du midi passait, un de ces vents d'énervement, fauves et fades, qui soufflent sur les sens et roulent dans du feu l'haleine du désir.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Était-ce une hallucination causée par son inquiétude, par son énervement, par ses ennuis, par cette heure noire où tout lui apparaissait lugubre ?René Boylesve (1867-1926)
On s'habitue à vivre sous l'empire de la sensation, et la loi qui préside à tous les abus de la sensation, c'est l'énervement.George Sand (1804-1876)
Une gifle (vous lisez bien) ravive un adultère ; un propos de colère, sans grande conséquence, échappé à l'énervement, rend son venin à une injure grave.Hugues Le Roux (1860-1925)
Et sa tête travaillait malgré elle, et elle avait tout oublié de l'aventure pour s'enfoncer dans cette recherche pleine d'énervement et de sourds désirs.Émile Zola (1840-1902)
Sans rien dire, elle regardait sa fille à côté de son image, et un énervement l'envahissait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il avait voulu franchir cette distance, à pied, pour lutter contre l'énervement par lequel il se sentait gagné, sans en convenir vis-à-vis de lui-même.Paul Bourget (1852-1935)
Une agitation, un énervement extraordinaire régnait dans ce coin de pays perdu, si désert et si muet d'habitude.Émile Zola (1840-1902)
L'énervement lui vient de cette vie de veille qui fait donner aux femmes le nom de lampes, de cette vie toute nocturne qui se couche au jour.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Impossible de dormir dans cet énervement douloureux des choses à la fois impatientes et craintives de l'orage.Armand Silvestre (1837-1901)
À telle enseigne que le sac de leur maison avait même répondu ce soir de furie populaire à son état d'énervement, de dépit et de déconvenue.Georges Eekhoud (1854-1927)
Imprégnés de tiédeur, ils se laissent faire, deviennent la chose lige de leurs magnétiseurs et ne bougent plus de peur que cette douceur, ce long énervement ne cessent !Georges Eekhoud (1854-1927)
Ma plume me paraît lourde comme un instrument de travail, et vous m'avez mis dans un tel état d'énervement que j'ai perdu le goût des belles lectures.Jules Renard (1864-1910)
Pendant ces interminables nuits, où les engelures, les insomnies et l'énervement s'étaient donné rendez-vous dans cette tour, pas une plainte ne se fit entendre.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
Alors qu'il aurait tout voulu savoir, il ignorait tout, et comprenait que l'ignorance devait être, pour un vrai coupable, un grave motif d'énervement.Maurice Level (1875-1926)
Du reste, nous n'entendons pas dire que cet énervement de la règle soit créé de toutes pièces par l'établissement légal du divorce.Émile Durkheim (1858-1917)
Écrasée elle-même par l'énervement, la marquise revint à sa chaise longue et s'y étendit, presque inerte.Léon de Tinseau (1842-1921)
Toutefois, lorsqu'il eut erré tout un après-midi à la recherche de son frère, l'énervement le rendit plus pessimiste.Daniel Lesueur (1854-1921)
Afficher toutRéduire
Le français des régions Bugne Bugne

D’un bout à l’autre de l’Europe, les recettes de pâtisseries bien grasses et bien sucrées que l’on déguste au cours de la période du carnaval changent de nom d’une région à l’autre.

04/02/2021