enfoncement

définitions

enfoncement ​​​ nom masculin

Action d'enfoncer ; fait de s'enfoncer.
Partie située vers le fond de qqch. ou en retrait. ➙ creux, renfoncement.
Médecine Fracture incomplète (du crâne, des côtes, du bassin).

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand les nuits sont trop froides, le vent trop glacial, ils se recroquevillent dans un enfoncement, ou fouissent un trou pour y dormir quelques heures.Élie Reclus (1827-1904)
Puis, comme attiré par une force irrésistible, il sortit en rampant de l'enfoncement où il était à moitié caché.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je le suivis donc, sans mot dire, dans un enfoncement retiré du jardin, formé par la jonction de deux murs, et protégé par quelques broussailles.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Elles se mirent au frais dans un enfoncement qui avait été un bras de la rivière, et qui, desséché depuis peu, nourrissait une superbe végétation d'osiers et de fleurs sauvages.George Sand (1804-1876)
C'est singulier, comme il faut aux documents historiques un enfoncement dans le passé, pour me toucher.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
De tous les recoins de l'enfoncement où la jeune fille et son ami plongent, émanent des parfums d'histoire douce et des effluves de subtile tristesse.Hector Bernier (1886-1947)
L'enfoncement dans la rêverie mène loin, et l'on finit, à force de songer, par être comme dans une autre planète.Victor Hugo (1802-1885)
Cependant, au lieu de sortir, les domestiques restèrent dans un enfoncement, afin d'être prêts à la secourir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'enfoncement, masqué par ce rideau, formait une garde-robe, où se montraient à profusion des habillements de femme, aussi variés que fashionables.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
J'aimais aussi à cultiver des fleurs ; je m'amusais à dresser de petits autels dans un enfoncement qui se trouvait, par bonheur, au milieu du mur de mon jardin.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Un poste de quatre hommes dormait en sûreté dans un enfoncement, tant on avait la certitude que l'attaque ne pouvait avoir lieu de ce côté.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Parvenu à l'autre extrémité du câble, il mit le pied sur une saillie de la roche et disparut dans un enfoncement.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Tenons-nous donc sur nos gardes chacun de notre bord, et agissons l'un envers l'autre comme de bons et loyaux ennemis qui veulent jouer finement la dernière manche d'une partie d'enfoncement...Édouard Corbière (1793-1875)
Cette eau courante le traverse, bouillonne parmi les fragments de ruine, et s'enfuit dans un enfoncement sombre avec un bruit mystérieux.George Sand (1804-1876)
Je ne sais s'il s'était trouvé sur un brusque enfoncement qui l'avait englouti ou si, dans son désespoir, il s'était noyé à dessein.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Un petit enfoncement de terrain marque encore l'endroit où il fut enseveli, mais il sera probablement bientôt nivelé.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
J'ai remarqué en arrivant ici, dans l'enfoncement près de la montagne, une maison sur laquelle j'ai distingué vaguement une enseigne.Olga de Pitray (1835-1909)
Térii poursuivit sa route, interrogeant de très loin chaque enfoncement des eaux dans la terre.Victor Segalen (1878-1919)
Il se laissa conduire par ce bruit et arriva à une espèce d'enfoncement triangulaire pratiqué sous l'escalier ou pour mieux dire formé par l'escalier même.Victor Hugo (1802-1885)
Nous les quittâmes pour traverser la baie et entrer dans un enfoncement que la nuit déjà faite nous empêcha de visiter.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENFONCEMENT » s. m.

Lieu creux & enfoncé. Dans l'enfoncement de cette chambre on a pratiqué une alcove, une garderobbe. On le dit plus ordinairement de ce qui est peint en lointain dans un tableau, dans une perspective. Dans l'enfoncement de ce grand tableau on avoit peint en petit une telle histoire.
 
ENFONCEMENT, signifie aussi l'action d'enfoncer. Les vols qui se font par bris & enfoncements de portes sont punissables de mort. L'enfoncement des premiers escadrons fut cause de la victoire.
Les mots de l’époque Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ? Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ?

L’accusation d’anglicisme est l’épouvantail favori que dressent les puristes de la langue française contre les innovations linguistiques qui leur...

Florent Moncomble 15/09/2021