Email catcher

s'engouer

Définition

Définition de engouer (s') ​​​ verbe pronominal

S'engouer de : se prendre d'une passion ou d'une admiration excessive et passagère pour (qqn ou qqch.). Le public s'était engoué de ce chanteur. ➙ s'emballer, s'enticher.

Conjugaison

Conjugaison du verbe engouer (s')

pronominal

indicatif
présent

je m'engoue

tu t'engoues

il s'engoue / elle s'engoue

nous nous engouons

vous vous engouez

ils s'engouent / elles s'engouent

imparfait

je m'engouais

tu t'engouais

il s'engouait / elle s'engouait

nous nous engouions

vous vous engouiez

ils s'engouaient / elles s'engouaient

passé simple

je m'engouai

tu t'engouas

il s'engoua / elle s'engoua

nous nous engouâmes

vous vous engouâtes

ils s'engouèrent / elles s'engouèrent

futur simple

je m'engouerai

tu t'engoueras

il s'engouera / elle s'engouera

nous nous engouerons

vous vous engouerez

ils s'engoueront / elles s'engoueront

Synonymes

Synonymes de engouer de s' verbe pronominal

s'enticher de, s'enthousiasmer pour, s'éprendre de, se passionner pour, s'emballer pour (familier), se toquer de (familier), s'infatuer de (vieilli)

Exemples

Phrases avec le mot engouer

C'étaient les soubresauts d'une imagination effervescente, prompte à s'engouer et à se déprendre.Albert le Roy (1856-1905)
Le méchant vieillard, qui la regardait, faisait des éclats de rire à s'en engouer.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
On va entendre des notes dissonantes dans la petite musique sur la vigueur du marché du logement et l'engouement de ceux qui peuvent s'engouer.Capital, 31/01/2022, « Le marché du logement exclut toujours plus de ménages »
Ces idées n'étaient pas seulement accueillies par des jeunes gens prompts à répudier le passé et à s'engouer des nouveautés.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Vous avez encore un autre défaut, c'est de vous prévenir et, comme on dit, de vous engouer à l'excès en faveur de certains ouvrages.Joseph Bertrand (1822-1900)
De là à s'engouer des plus folles utopies, il n'y avait qu'un pas, et ce pas a été franchi.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Des mots de patois sont les mêmes dans le bas-mainiot, l'angevin, le gallo et le normand comme s'engouer (s'étouffer) ou s'abernaudir (quand le temps se couvrir).Ouest-France, 06/12/2014
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ENGOÜER, s'Engoüer v. act.

Boucher le passage du gosier : ce qui arrive quand on mange goulument quelque morceau de viande trop gros qu'on a de la peine à avaler. On disoit autrefois ennoüer. Il vient de innodare.
 
ENGOÜER, se dit figurément en Morale, pour dire, Se preoccuper, s'entester en faveur de quelque personne, ou de quelque ouvrage, qui ont peu de merite. Il est bas.
 
ENGOÜÉ, ÉE. part. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.