emballer

 

définitions

emballer ​​​ verbe transitif

Mettre (un objet, une marchandise) dans une enveloppe qui protège, sert au transport, à la présentation. ➙ empaqueter, envelopper. Emballer des verres.
familier Arrêter (qqn). La police l'a emballé.
familier Faire la conquête de (qqn).
Emballer un moteur, le faire tourner trop vite.
familier Enchanter, enthousiasmer. Ce film ne m'emballe pas.

s'emballer ​​​ verbe pronominal

(cheval) Prendre le mors aux dents, échapper à la main du cavalier.
(moteur, machine) Prendre un régime de marche trop rapide.
(personnes) Se laisser emporter par un mouvement irréfléchi, céder à l'impatience, à la colère, à l'enthousiasme. Ne nous emballons pas ! ➙ se précipiter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'emballe

tu emballes

il emballe / elle emballe

nous emballons

vous emballez

ils emballent / elles emballent

imparfait

j'emballais

tu emballais

il emballait / elle emballait

nous emballions

vous emballiez

ils emballaient / elles emballaient

passé simple

j'emballai

tu emballas

il emballa / elle emballa

nous emballâmes

vous emballâtes

ils emballèrent / elles emballèrent

futur simple

j'emballerai

tu emballeras

il emballera / elle emballera

nous emballerons

vous emballerez

ils emballeront / elles emballeront

 

synonymes

emballer verbe transitif

conditionner, empaqueter, envelopper

[familier] arrêter, appréhender, interpeller, cueillir (familier), embarquer (familier), épingler (familier), pincer (familier), ramasser (familier)

plaire à, enchanter, enthousiasmer, exalter, griser, passionner, ravir, séduire, transporter, botter (familier), chanter à (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette nuit-là, particulièrement, il la sentait rétive, fantasque, prête à s'emballer pour quelques morceaux de charbon de trop.Émile Zola (1840-1902)
C'est moi qui l'ai aidée à faire sa malle et à y emballer les photographies du pauvre cuirassier qu'elle ne reverra plus.Georges Darien (1862-1921)
Il est venu chez moi pour emballer avec soin toutes ces toiles qui désormais sont confiées à sa garde.Émile de Laveleye (1822-1892)
On entendait venir du premier étage des piétinements éperdus, des voix violentes, une bousculade de gens que l'approche du départ affolait, au milieu d'un écroulement d'achats à emballer.Émile Zola (1840-1902)
Dans la cour était encore une partie de la paille qui avait servi à serrer et à emballer les meubles.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Ils auraient voulu l'emballer dans un fiacre ; mais le quartier dormait au milieu d'un solennel silence, sans un bruit de roue, sans même un pas attardé.Émile Zola (1840-1902)
Le chevalier, qui avait tous ses papiers à mettre en ordre, tous ses livres à emballer, tous ses manuscrits commencés à emporter avec lui, rentra dans son cabinet.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Par petite malice je lui demandai s'il craignait toujours de se laisser emballer vers le danger.Amédée Delorme (1850-1936)
Oui, c'est fait à la main, et si tu veux que je te le dise, je crois que c'est toi qui nous a fait emballer.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Le raisonnement était que les services financiers, en raison de leur immatérialité – il n'y rien à emballer – conviennent parfaitement à la commercialisation à distance.Europarl
Et puis, voulez-vous que je vous dise, il n'y a qu'un moyen, un seul, d'emballer la foule : la panique.Anatole France (1844-1924)
L'impératrice allait elle-même choisir les présens qu'elle leur destinait, et les faisait emballer sous ses yeux.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Je leur ai proposé de tout emballer moi-même, sans qu'ils eussent à se soucier de rien.Marie Quinton (1854-1933)
Les chiens, dans le premier moment d'effervescence, donnent un furieux coup de collier et menacent de s'emballer.Louis Boussenard (1847-1910)
Comme je voyais emballer mon bagage, j'entendis tout-à-coup dans la cour un bruit confus d'hommes et de chevaux.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Ce sont de gros chiffres et il faudrait voir les choses de près, car tous ces anciens marchands de curiosités sont sujets à s'emballer...André Theuriet (1833-1907)
Puis, je me suis laissé emballer, j'ai travaillé moi-même au scénario ; mais il est bien entendu que je ne serai pas nommé.Émile Zola (1840-1902)
La femme étant évanouie, nous en profitâmes pour emballer le mari dans le fiacre qui nous avait amenés.Émile Gaboriau (1832-1873)
Leur fonction est de préparer les cuirs, de faire des sandales et d'emballer les marchandises.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Lisa, pour occuper son mari, avait imaginé de lui faire emballer dans la matinée le boudin qu'il ne fabriquait d'ordinaire que le soir.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EMBALLER » v. act.

Faire une balle de marchandises, de meubles, les envelopper de toile, & les garnir de paille pour les conserver dans un voyage. On emballe les meubles, les Livres, & autres choses qu'on veut transporter au loin.
 
Ces mots viennent de balle, qui signifie premierement une balle à joüer, qui vient du verbe ballein, jacere ; & ensuite signifie un gros paquet de marchandises.
 
EMBALLER, se dit figurément en Morale, & signifie, Entasser plusieurs mensonges ensemble, exaggerer quelque chose, en dire plus qu'il n'y en a. Les grands parleurs sont sujets à emballer, à en faire accroire aux autres.
 
EMBALLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020