Email catcher

enlaidir

Définition

Définition de enlaidir ​​​ verbe

verbe transitif Rendre ou faire paraître laid. ➙ défigurer, déparer. Cette coiffure l'enlaidit.
verbe intransitif Devenir laid. Il a enlaidi avec l'âge.

Conjugaison

Conjugaison du verbe enlaidir

actif

indicatif
présent

j'enlaidis

tu enlaidis

il enlaidit / elle enlaidit

nous enlaidissons

vous enlaidissez

ils enlaidissent / elles enlaidissent

imparfait

j'enlaidissais

tu enlaidissais

il enlaidissait / elle enlaidissait

nous enlaidissions

vous enlaidissiez

ils enlaidissaient / elles enlaidissaient

passé simple

j'enlaidis

tu enlaidis

il enlaidit / elle enlaidit

nous enlaidîmes

vous enlaidîtes

ils enlaidirent / elles enlaidirent

futur simple

j'enlaidirai

tu enlaidiras

il enlaidira / elle enlaidira

nous enlaidirons

vous enlaidirez

ils enlaidiront / elles enlaidiront

Synonymes

Synonymes de enlaidir verbe transitif

déparer, abîmer, défigurer

Exemples

Phrases avec le mot enlaidir

Les participants, à qui l'on avait présenté leur portrait original et deux versions modifiées pour les embellir ou les enlaidir, estimaient que la version embellie était l'originale.Ça m'intéresse, 31/10/2017, « Se voit-on réellement tel que l'on est ? »
Emouvante et drôle à la fois, jolie, elle ne craint pas de s'enlaidir à travers diverses mimiques, grimace et divers tocs.Ouest-France, 19/01/2018
Il s'agit aussi d'apporter cette technologie tout en évitant d'enlaidir la ville, pleine de cachet.Ouest-France, Mathieu BLARD, 09/06/2021
Une jeune fille qui sait se faire belle peut aussi exceller à s'enlaidir pour des raisons obscures.La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2010, Pierre Péju (Cairn.info)
Exprimer l'action du soleil sur cette terre ardente en disant que cette terre est jaune, c'est enlaidir et gâter tout.Eugène Fromentin (1820-1876)
Il faut arrêter avec les années 70, arrêter d'enlaidir la ville !Ouest-France, 11/06/2016
Donc, pour tenter de décourager les amateurs, on peut enlaidir ou banaliser l'emballage du tabac.Ouest-France, Colette DAVID, 08/09/2015
Mais, en somme, il n'a réussi que très peu à enlaidir.Marcel Proust (1871-1922)
Elle ne craint pas de s'enlaidir à travers diverses mimiques, grimaces et autres tocs.Ouest-France, 30/11/2016
Par suite, ils seraient plutôt tentés de l'enlaidir afin de s'assurer qu'ils sont bien des artistes.Jules Lemaître (1853-1914)
Histoire d'éviter des constructions de bric et de broc qui peuvent enlaidir un lotissement en un rien de temps !Ouest-France, 22/09/2015
Sa tâche n'est pas d'embellir les stars du grand écran avec du fard à paupières, mais plutôt de les vieillir ou de les enlaidir en fonction du scénario.Ouest-France, Marion DURAND, 15/09/2021
Nous ne voulons pas de ces pollutions sonores et visuelles qui vont enlaidir un site où les gens aiment se balader.Ouest-France, 27/04/2017
La plupart des enfants sont arrivés déguisés, mais certains ont tenu à revoir leur maquillage pour s'enlaidir davantage et rivaliser dans l'horreur.Ouest-France, 04/11/2019
Elle a décidé que la seule façon de se protéger, c'était de s'enlaidir.Le Coq-héron, 2018, Jonathan Sklar, Judith Dupont (Cairn.info)
La curiosité est si voisine de la perfidie, qu'elle peut enlaidir les plus beaux visages.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ENLAIDIR v. act. & n.

Rendre laid. L'âge, les maladies enlaidissent bien une personne. Les blondes enlaidissent bien plustost que les brunes. Le fard embellit quelque temps, & dans la suite il enlaidit.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine