abîmer

 

définitions

abîmer ​​​ verbe transitif

Mettre (qqch.) en mauvais état. ➙ casser, détériorer, endommager, salir. Abîmer un meuble. —  au participe passé Un livre tout abîmé.
familier Meurtrir, blesser (qqn) par des coups. ➙ familier amocher. —  Se faire abîmer.
var. ro abimer ​​​ .

s'abîmer ​​​ verbe pronominal

Se détériorer. Range ces photos, elles vont s'abîmer.
S'engloutir. S'abîmer en mer. —  au figuré S'abîmer dans ses réflexions. ➙ se plonger.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'abime

tu abimes

il abime / elle abime

nous abimons

vous abimez

ils abiment / elles abiment

imparfait

j'abimais

tu abimais

il abimait / elle abimait

nous abimions

vous abimiez

ils abimaient / elles abimaient

passé simple

j'abimai

tu abimas

il abima / elle abima

nous abimâmes

vous abimâtes

ils abimèrent / elles abimèrent

futur simple

j'abimerai

tu abimeras

il abimera / elle abimera

nous abimerons

vous abimerez

ils abimeront / elles abimeront

actif

indicatif

présent

j'abîme

tu abîmes

il abîme / elle abîme

nous abîmons

vous abîmez

ils abîment / elles abîment

imparfait

j'abîmais

tu abîmais

il abîmait / elle abîmait

nous abîmions

vous abîmiez

ils abîmaient / elles abîmaient

passé simple

j'abîmai

tu abîmas

il abîma / elle abîma

nous abîmâmes

vous abîmâtes

ils abîmèrent / elles abîmèrent

futur simple

j'abîmerai

tu abîmeras

il abîmera / elle abîmera

nous abîmerons

vous abîmerez

ils abîmeront / elles abîmeront

 

synonymes

abîmé, abîmée adjectif

détérioré, altéré, avarié, corrompu, endommagé, gâté, moisi, pourri, déglingué (familier)

défiguré, amoché (familier)

abîmer verbe transitif

endommager, casser, détériorer, démolir, détraquer, gâter, saccager, saboter, faire périr (région.), amocher (familier), arranger (ironique), bigorner (familier), bousiller (familier), déglinguer (familier), esquinter (familier), ficher, foutre en l'air (familier), fusiller (familier), massacrer (familier), niquer (familier), saloper (familier), escagasser (familier, région.), maganer (familier, Québec)

blesser, meurtrir, amocher (familier)

compromettre, ruiner, ternir

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On se dépêche de l'abîmer, sauf à en revenir plus tard, si l'on voit qu'elle ne le méritait point.George Sand (1804-1876)
Pour le solitaire, l'ami est toujours le troisième : le troisième est le liège qui empêche le colloque des deux autres de s'abîmer dans les profondeurs.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
À la vérité, suivant les calculs, on n'en était pas à moins de sept cents lieues, distance terrible pour un vaisseau près de s'abîmer.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Mais, cette fois, on avait reconnu combien c'est dommage d'abîmer tout un pays à cause d'un seul homme.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Dans la perspective d'une éventuelle réouverture des négociations, chacun espère tout améliorer et prend le risque de tout abîmer.Europarl
Aussitôt le projectile s'enleva avec rapidité, décrivit majestueusement sa parabole, atteignit une hauteur de mille pieds environ, et par une courbe gracieuse alla s'abîmer au milieu des flots.Jules Verne (1828-1905)
Elle pouvait être balayée par une sorte d'avalanche horizontale, si l'on peut s'exprimer ainsi, être écrasée par les glaçons poussés du large, avant même de s'abîmer dans les flots.Jules Verne (1828-1905)
A peine aurait-il lâché son soutien, qu'il irait s'abîmer sur le sol du chemin de ronde.Jules Verne (1828-1905)
Un éternel conflit entre son imagination et son expérience, l'empêchant de s'abîmer dans une passion, lui a gardé son optimisme.Paul Mariéton (1862-1911)
Ainsi, peut-être dans un instant, peut-être dans cinq interminables minutes, cette petite chose blanche, là-haut, qui emporte sa vie, va flamber, s'effondrer, s'abîmer, comme une pierre qui tombe.Michel Corday (1869-1937)
L'opinion est comme la mer qui prend un navire pour le conduire au rivage ou pour l'abîmer dans la tempête, selon le mouvement de ses caprices.Arsène Houssaye (1815-1896)
N'avoir pas le sou pour payer les braves gens, et s'abîmer comme ça dans le vin.Émile Souvestre (1806-1854)
Soucieux de ne pas abîmer l'animal de prise, il ne frappait point, le sabre prêt à la parade.Paul Adam (1862-1920)
On voyait une foule de malheureux qui s'efforçaient de le traverser tomber dans le fleuve et s'abîmer au milieu des glaces.Louis Constant Wairy (1778-1845)
A peine sont-ils attablés pour manger ce mets anticanonique, qu'un orage terrible éclate, qui semble vouloir abîmer la maison.Eugène Muller (1826-1913)
Elle sortit en proie à l'une de ces rages sanguinaires qui font souhaiter le pouvoir de tout abîmer, et que l'impuissance porte jusqu'à la folie.Honoré de Balzac (1799-1850)
Puis, elle s'abîma sous les flots, pour se remontrer en l'an soixante-neuf et s'abîmer encore une fois.Jules Verne (1828-1905)
A peine avait-il fini ces mots, que le château parut s'abîmer, et que nous perdîmes tous connaissance.Charles Nodier (1780-1844)
Quand la glace emprisonnait le petit ruisseau, il la cassait pour boire, mais avec précaution, pour ne pas abîmer l'édifice de cristal que formait sa petite chute.George Sand (1804-1876)
Coppie ne s'était pas trompé : la métairie qu'il occupait avec sa mère achevait de s'abîmer dans un océan de flammes.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABYSMER » v. act.

Jetter dans un abysme, y tomber, se perdre, se noyer. Les Ouragans abysment les vaisseaux. ce terrain s'est abysmé, il y avoit dessous une carriere.
 
ABYSMER, se dit figurément en Morale. Les gros interests ont abysmé ce marchand. ce chicaneur a abysmé sa partie, il l'a ruinée de fond en comble. il a abysmé cet homme-là. Il se dit plus ordinairement avec le pronom personnel, & plus au figuré qu'au propre. Il est abysmé dans la douleur. cet homme a si mal fait ses affaires, qu'il s'est abysmé. cette famille est abysmée, elle ne se relevera jamais. c'est un contemplatif qui s'abysme dans ses pensées, qui extravague.
 
ABYSMÉ, ÉE. part. Il y a eu plusieurs villes abysmées par les tremblemens de terre. un joüeur abysmé, est celuy qui a perdu tout son fonds.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020