entasser

 

définitions

entasser ​​​ verbe transitif

Mettre (des choses) en tas, généralement sans ordre. ➙ amonceler. —  pronominal Son courrier s'entasse dans un tiroir.
Réunir (des personnes) dans un espace trop étroit. ➙ serrer, tasser. —  pronominal Les spectateurs s'entassaient dans la salle.
Accumuler, amasser.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'entasse

tu entasses

il entasse / elle entasse

nous entassons

vous entassez

ils entassent / elles entassent

imparfait

j'entassais

tu entassais

il entassait / elle entassait

nous entassions

vous entassiez

ils entassaient / elles entassaient

passé simple

j'entassai

tu entassas

il entassa / elle entassa

nous entassâmes

vous entassâtes

ils entassèrent / elles entassèrent

futur simple

j'entasserai

tu entasseras

il entassera / elle entassera

nous entasserons

vous entasserez

ils entasseront / elles entasseront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils emploient, dans la même intention, des signes abréviatifs, qui leur permettent d'entasser beaucoup de texte sur une modique étendue.André Beaunier (1869-1925)
Il est vain d’entasser continûment des règles en présumant que celles-ci apportent une solution à tout.Europarl
Le désir d'entasser des faits singuliers et archéologiques y est remplacé par l'aspiration vers les méthodes de liaison et de généralisation.Marcel Schwob (1867-1905)
Il a su entasser ainsi dans l'espace le plus resserré une multitude de traits tout débordants de vie palpitante.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Ayant dit, il se mit à entasser dans une grande caisse tous les dossiers qui lui avaient été confiés.Émile Gaboriau (1832-1873)
Nous nous surmenons pour entasser les guinées, ou bien nous nous affadissons pour atteindre à la dignité élégante.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ils vont faire appel aux plus violents contrastes, entasser les situations les plus imprévues, faire chevaucher les unes par-dessus les autres les péripéties les plus invraisemblables et les plus répugnantes.Louis Maigron (1866-1954)
Il est si aisé de l'entasser ou de le prodiguer : si difficile de l'employer bien !Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Par sa force d'intelligence, il est plus capable que personne d'entasser la science ; par sa force d'enthousiasme, il est capable plus que personne de sentir la haine.Hippolyte Taine (1828-1893)
Et les deux jeunes filles se mirent, avec une prodigieuse activité, à entasser dans une malle tous les objets de voyage dont elles croyaient avoir besoin.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Trois cent mille dollars - ce qui fait la somme de quinze cent mille francs - vinrent au premier appel s'entasser dans les caisses du club.Jules Verne (1828-1905)
On creuse une fosse commune dans la cour de l'hôpital pour y entasser les corps.Europarl
Cela vous fait aujourd'hui l'effet d'une vieille histoire toute défraîchie, mais vous ne pouvez pas vous figurer notre empressement à nous entasser autour des deux hommes dans la grange.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Quant aux figures secondaires et aux accessoires, on n'a plus qu'un souci, c'est de les entasser aussi serré que possible.Gaston Maspero (1846-1916)
Pauvres gens, dont le seul plaisir des soirs est de s'entasser là, quand il vente ou qu'il neige !Pierre Loti (1850-1923)
Les paysans se hâtaient de réunir leurs troupeaux, d'entasser sur des chariots leurs meilleurs meubles, et de gagner la citadelle où ils trouvaient un asile momentané.Émile Souvestre (1806-1854)
Sur ces pages où ils me reprochent d'entasser des monceaux de vanité, ce n'est pas de l'encre que vous lisez, sachez-le bien, c'est de la sueur !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Elle a toujours eu ce privilège de ravir par l'intelligence, d'entasser les merveilles, et de faire croire à ses miracles à force de miracles.Victor Hugo (1802-1885)
La foule, ne voulant pas s'entasser dans cette cour, où elle eût pu être facilement cernée, s'était massée à l'autre extrémité des bâtiments.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Il m'en garda une si vive et une si profonde rancune, qu'il saisit avec une âcre méchanceté toutes les occasions pour entasser sur ma conduite une innombrable suite de méfaits.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENTASSER » v. act.

Mettre plusieurs choses les unes sur les autres. La presse étoit si grande en cette ceremonie, qu'on y étoit entassé les uns sur les autres. Ce coche étoit si plein, qu'on y étoit entassé comme des harengs dans une caque. Voilà un avare qui entasse, qui accumule thresors sur thresors ; un scelerat qui entasse crime sur crime. Les Poëtes disent que les Geants avoient entassé montagnes sur montagnes. Menage derive ce mot de intassare, qui est fait du Grec entassein, signifiant la même chose.
 
ENTASSÉ, ÉE. part. & adj.
 
ENTASSÉ, se dit aussi des personnes malfaites de taille, qui ont la teste enfoncée dans les espaules, qui sont engoncées.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020