épandre

 

définitions

épandre ​​​ verbe transitif

Étendre en étalant. Épandre de l'engrais.
littéraire Donner en abondance. ➙ répandre, verser.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'épands

tu épands

il épand / elle épand

nous épandons

vous épandez

ils épandent / elles épandent

imparfait

j'épandais

tu épandais

il épandait / elle épandait

nous épandions

vous épandiez

ils épandaient / elles épandaient

passé simple

j'épandis

tu épandis

il épandit / elle épandit

nous épandîmes

vous épandîtes

ils épandirent / elles épandirent

futur simple

j'épandrai

tu épandras

il épandra / elle épandra

nous épandrons

vous épandrez

ils épandront / elles épandront

 

synonymes

épandre verbe transitif

étaler, disperser, éparpiller, répandre

[vieux ou littéraire] émettre, jeter, prodiguer, semer, verser

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il aurait voulu se fondre en parfum, s'épandre en clarté, expirer en un soupir musical.Émile Zola (1840-1902)
Et sur qui verser ce baume, épandre cette lave ?Albert Cim (1845-1924)
C'est l'heure où des mélancolies, presque des terreurs, sans forme et sans nom, vont s'épandre sur cette vallée du jugement dernier.Pierre Loti (1850-1923)
La nuit commençait à s'épandre, jetant son voile indigné sur toutes ces hideurs.Albert Delpit (1849-1893)
Il y recevait les âmes, les en faisait sortir, et se levait chaque matin pour épandre sa richesse.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle est faite pour courir, s'épandre et chanter sur les cailloux d'or.Octave Mirbeau (1848-1917)
Les engrais ont pour but d'améliorer la fertilité des terres agricoles ; cela signifie qu'il ne faut pas épandre plus d'engrais que ne peuvent en absorber les végétaux.Europarl
Bien que la nuit ne fût pas encore venue, la lumière du jour pâlissait sensiblement, et l'ombre commençait à s'épandre dans les rues désertes.Joseph Marmette (1844-1895)
Mais ça n'empêche pas l'évolution de se faire, les idées de s'épandre et les événements de s'accomplir.Émile Zola (1840-1902)
Puis, ils allèrent dans le village, épandre leur indignation.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il les relie sans les serrer, les laisse vigoureusement s'épandre en ses systèmes.Jules Michelet (1798-1874)
L'expérience détermine et endigue le courant du vouloir primitif, qui ne demandait qu'à s'épandre indéfiniment et qui garde la conscience permanente de son effort.Alfred Fouillée (1838-1912)
Je songe en particulier aux produits d'alimentation du bétail qu'ils utilisent et à la qualité sanitaire et environnementale des boues d'épuration qu'ils sont susceptibles d'épandre sur leurs champs.Europarl
La population de la cité, trop nombreuse pour son étroite enceinte, a débordé de part et d'autre pour s'épandre dans les faubourgs.Élisée Reclus (1830-1905)
Il en avait été frappé à point nommé, et à présent, en face de l'ombre de sa propre beauté, il en sentait la pleine réalité s'épandre en lui.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
La grande paix oisive du dimanche semblait s'épandre du dehors, avec un vol lointain de cloches, sonnant le dernier coup des vêpres.Émile Zola (1840-1902)
Il ressentait un impérieux besoin de dépenser, d'épandre son exaltation.Émile Gaboriau (1832-1873)
D'ailleurs, si nous arrêtions maintenant d'épandre des engrais, les nitrates continueraient de se répandre dans les eaux superficielles dans vingt ans.Europarl
Et beaucoup de fleurs ; – des fleurs très simples, des humbles, mais généreusement prodiguées pour épandre à travers la pièce une senteur de jardin.Henri Ardel (1863-1938)
Il ne leur restait donc qu'à se détourner vers le nord pour gagner les grandes plaines germaniques, où les migrations successives pouvaient s'épandre plus à leur aise.Élisée Reclus (1830-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPANDRE » v. act.

Jetter çà & là. Il faut espandre le fumier, aprés qu'on l'a porté sur les terres. On espand le grain quand on le seme. Vostre poche est percée, l'argent s'espand par le chemin.
 
ESPANDRE, se dit aussi en parlant de l'estenduë des choses dispersées. Le Soleil espand ses rayons par tout le monde. Aprés le Deluge les peuples se sont espandus en diverses regions. Le Nil s'espand par les campagnes d'Egypte, quand il s'enfle. Le bruit de cette nouvelle s'est espandu en moins de rien. Le venin s'espand par tout le corps.
 
ESPANDRE, se dit aussi au figuré. Un Prince espand ses faveurs sur ceux qu'il luy plaist. Ce Conquerant espand la terreur par tout l'Univers. L'Heresie s'est espanduë par tout le Septentrion.
 
ESPANDU, UE. part. pass. & adj.
 
Tous ces mots viennent du Latin expandere, étendre.
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020