épicurien

 

définitions

épicurien ​​​ , épicurienne ​​​ adjectif et nom

Philosophie De la philosophie d'Épicure et de ses disciples ; partisan de cette doctrine philosophique.
Qui recherche le plaisir. ➙ sensuel. —  nom Un joyeux épicurien.
 

synonymes

épicurien, épicurienne adjectif et nom

bon vivant, hédoniste, jouisseur, sensuel, voluptueux, sybarite (littéraire), pourceau (littéraire, vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ses traits pouvaient passer pour réguliers ; mais de ses paupières baissées jaillissait fréquemment l'éclat d'un œil épicurien qui trahissait un amateur de la bonne chère et des festins.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Il avait des façons de grand seigneur, ou tout au moins d'épicurien-dilettante : fastueux, aimant le luxe ; déjà collectionneur d'objets d'art ; très généreux.Jules Lemaître (1853-1914)
Il n'était pas épicurien, pourtant il aimait les vins fins et on ne les lui épargna point.George Sand (1804-1876)
Georges s'y préparait en pensant combien il serait redevable à ce stoïque épicurien, qui discourait encore aimablement au crépuscule de son dernier jour de douleur ici-bas.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Mais laissez-la faire, ne la poussez pas trop, et vous aller avoir un repas.... à satisfaire un épicurien....Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
La fortune avait décidé, il était devenu épicurien, il ne voulait pas se roidir contre la fortune.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Dès l'antichambre, on devine l'égoïste aimable, le spirituel épicurien, qui ne croit perdus ni le temps ni l'argent qu'il dépense à ouater son bien-être.Émile Gaboriau (1832-1873)
Et cela dit, cet épicurien, d'humeur accommodante, avala un verre d'un excellent vin tiède, dont la légère vapeur s'échappait lentement d'une théière de métal.Jules Verne (1828-1905)
Dans sa vie d'épicurien lettré, il y avait, par instants, une profonde moquerie des ambitieux qui l'entouraient en se disputant les lambeaux de son pouvoir.Émile Zola (1840-1902)
C'était un épicurien qui poussait la philosophie jusqu'à l'ivresse, et voilà tout.Claude Tillier (1801-1844)
Ce qui est amusant, bizarre, c'est qu'avec cette vie terrible, tendue de stoïcisme, il se croyait épicurien.Jules Michelet (1798-1874)
Je ne crois pas à l'amour platonique ; vous ne connaissez encore que l'épicurien ; mais croyez-moi, mon cher enfant, c'est celui qui est entre les deux qui est le véritable.Ernest Daudet (1837-1921)
Il y mettait trop d'ornement et de ciselures ; il avait l'air d'être épicurien en fait de style et aussi en fait de beauté.Hippolyte Taine (1828-1893)
Pour son propre compte, plus honnête et plus épicurien qu'ambitieux, il tenait à son devoir et à son plaisir plus qu'à son pouvoir.François Guizot (1787-1874)
Son costume, soigneusement conforme à la coupe antique, n'avait rien de la négligence du cynique ou de la mollesse de l'épicurien.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Cet épicurien est un penseur ; sa pensée, toujours généreuse, a pris dans la solitude où elle s'exerce un tour bizarre et paradoxal.Octave Feuillet (1821-1890)
Là où les passions sociales sont vives, l'homme est beaucoup moins enclin soit aux rêveries stériles soit aux froids calculs de l'épicurien.Émile Durkheim (1858-1917)
Il n'était pas épicurien, pourtant il aimait les vins fins, et on ne les lui épargna pas.Albert le Roy (1856-1905)
Je vais devenir un sac à vin, un ivrogne, un épicurien dans le genre du caveau...Eugène Sue (1804-1857)
Il admirait avec lui le stoïcisme, et, au fond, il était ce qu'on appelle un épicurien.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Les mots de l’époque Chez-soi Chez-soi

J’ai envie de vous parler de Bertha Mason. Personnage marginal de Jane Eyre (1847), roman de Charlotte Brontë, elle est la première épouse cachée de Rochester.

Aurore Vincenti 06/05/2020