épier

définitions

épier ​​​ verbe transitif

Observer attentivement et secrètement (qqn, un animal). Épier une personne suspecte. ➙ espionner. Animal qui épie sa proie. ➙ guetter.
Observer attentivement pour découvrir (qqch.), avant d'agir. Épier les réactions de qqn sur son visage.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'épie

tu épies

il épie / elle épie

nous épions

vous épiez

ils épient / elles épient

imparfait

j'épiais

tu épiais

il épiait / elle épiait

nous épiions

vous épiiez

ils épiaient / elles épiaient

passé simple

j'épiai

tu épias

il épia / elle épia

nous épiâmes

vous épiâtes

ils épièrent / elles épièrent

futur simple

j'épierai

tu épieras

il épiera / elle épiera

nous épierons

vous épierez

ils épieront / elles épieront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
De quoi s'occupent ces gens dont j'ignore l'existence et qui sont là à épier la mienne ?...Jules Claretie (1840-1913)
Il s'arrêtait devant la porte, y collait son oreille, s'attachant à épier les bruits affaiblis du dehors.Ernest Daudet (1837-1921)
Il laissait regarder et il regardait lui-même sans épier quoi que ce fût dans le regard de son interlocuteur ; ce qu'il n'éprouvait pas, il ne le soupçonnait pas.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Erochka le vit entrer avec son chien dans un cabaret et se posta près de là pour épier sa sortie.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Lorsque cette opération fut terminée, le trio des chasseurs reprit son poste à l'ombre du nwana, avec l'intention d'épier la conduite des maraudeurs.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Parfois, ils échangeaient entre eux certains regards, deux ou trois paroles, et, bien certainement, ils étaient là pour l'épier.Jules Verne (1828-1905)
Mais au lieu de faire les empressés et de répondre, les époux restent immobiles comme des chiens de faïence à épier la cheminée, qui flambe toujours.Eugène Chavette (1827-1902)
Ils ne savaient pas, qu'instruit de tout, vous les faisiez épier, et que vous attendiez le moment d'agir...Ernest Capendu (1826-1868)
Ils convinrent de tout préparer pour l'exécution de leur projet, et d'épier soigneusement leurs ennemis, afin de saisir le moment où il deviendrait urgent de les atteindre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il devait sur le visage de chacun de ses visiteurs épier un signe de pitié, surprendre dans les paroles qu'on lui adressait un témoignage de commisération.André Le Glay (1785-1863)
Il ne nous restait alors rien autre à faire qu'à les épier dans l'obscurité, pour fondre sur eux et en avoir bon marché.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
On continua de m'épier pendant plusieurs jours : on allait où j'étais allée ; on regardait partout, mais inutilement.Denis Diderot (1713-1784)
J'engage son domestique à épier toutes ses démarches, à me rendre compte de toutes ses actions.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Aussi les prisonniers ont-ils toujours l'attention d'épier ses bons moments, et alors on s'évertue à présenter humblement le placet.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Il les épia, il les fit épier ; et bientôt l'objet de leur mission fut évident pour lui.Denis Diderot (1713-1784)
Un travail incessant et rapide se faisait en elle, un travail de réflexion ; elle apprenait à épier, à deviner, à raisonner.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cet accueil redoubla si bien ma curiosité que, bannissant toute vergogne, je m'attachai à épier mon voisin.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le peuple à son tour nomma des surveillants pour épier les mouvements des nobles et pour intercepter leur correspondance avec la ville.Émile Vincens (1764-1850)
Il s'obstinait à l'épier, c'était plus fort que lui, mais autant qu'il le pouvait, il l'évitait.Émile Gaboriau (1832-1873)
Tu diras à ton oncle de continuer à épier les menées des aristocrates et à se faire au besoin seconder par toi.Ernest Daudet (1837-1921)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPIER » v. act.

Guetter, observer quelqu'un & ses actions. Les Sergents ont long-temps espié cet homme pour le prendre, ils ont espié l'occasion favorable pour le saisir à leur avantage. Les Grands doivent bien prendre garde à leurs actions, car il y a toûjours quelqu'un qui les espie. Cet escadron s'est mis en embuscade, pour espier quand le convoy passeroit.
 
ESPIÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

15/07/2021