guetter

 

définitions

guetter ​​​ verbe transitif

Observer en cachette pour surprendre. ➙ épier, surveiller. Guetter l'ennemi. Le chat guette la souris.
Attendre avec impatience (qqn, qqch.) en étant attentif à ne pas (le) laisser échapper (→ être à l'affût de). Guetter une occasion favorable. Je guetterai ton signal. Guetter la place de qqn. ➙ convoiter, guigner.
(sujet : chose) Menacer. La ruine le guette.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je guette

tu guettes

il guette / elle guette

nous guettons

vous guettez

ils guettent / elles guettent

imparfait

je guettais

tu guettais

il guettait / elle guettait

nous guettions

vous guettiez

ils guettaient / elles guettaient

passé simple

je guettai

tu guettas

il guetta / elle guetta

nous guettâmes

vous guettâtes

ils guettèrent / elles guettèrent

futur simple

je guetterai

tu guetteras

il guettera / elle guettera

nous guetterons

vous guetterez

ils guetteront / elles guetteront

 

synonymes

guetter verbe transitif

épier, surveiller, [sans complément] faire le guet

attendre, être à l'affût de, convoiter, guigner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En attendant la pratique, mon patron dormait, et j'étais chargé de guetter les passants pour leur offrir le service de nos rames.George Sand (1804-1876)
Aag se mit en campagne et alla se loger proche la résidence du baron pour guetter l'occasion favorable.Raymon Roussel (1877-1933)
Ce qui me paraît plus probable et plus sain que de guetter les ombres et les espions.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il ne faut pas nous jeter en aveugles dans le danger, mais tout préparer pour la réussite de nos projets et guetter l'heure propice.Gustave Aimard (1818-1883)
Les jours de brume, il s'enfonçait dans un marais pour guetter les oies, les loutres et les halbrans.Gustave Flaubert (1821-1880)
Pas une vitre qui ne soit brisée à ces petites fenêtres, qui semblent des yeux inquiets occupés à guetter une proie à l'horizon.George Sand (1804-1876)
Seulement, tandis que les trois faux primitives continuaient leur perpétuel mouvement de hachoir, la quatrième restait immobile, paraissant attendre et guetter, sournoise et menaçante.Michel Zévaco (1860-1918)
C'est à ceux qui lui donnent des soins à guetter ce moment et seconder la nature.Honoré de Balzac (1799-1850)
L*** se chargea de le porter à celui auquel il était adressé ; et dès le matin il sortait pour guetter cette arrivée, la seule occupation de ma tête.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Elle semblait laisser mûrir la passion du souverain, guetter une circonstance, ménager l'heure où il ne pourrait plus rien lui refuser, afin d'assurer le triomphe de quelque plan longuement conçu.Émile Zola (1840-1902)
Au lieu de répondre, la mégère le laissa s'avancer, le regardant bien dans les yeux, semblant guetter de la part du mendiant un geste, un clin d'œil, un mot.Eugène Chavette (1827-1902)
Et c'était pourquoi, tous les quatre, ils étaient dans le fossé, à guetter, les yeux luisants, ne quittant pas la bête.Émile Zola (1840-1902)
Le mécanicien allait refuser, par prudence, quand le chauffeur, brusquement, accepta, cédant à l'idée de les guetter et de se faire une certitude.Émile Zola (1840-1902)
Il fallut, à ce moment, des gens de bonne volonté, pour aller à l'entrée du grand chemin voisin guetter les derniers arrivants et leur indiquer où nous étions.Alain-Fournier (1886-1914)
Il est comme les corbeaux, ce gaillard-là ; il a un œil rond qui semble guetter et attendre quelque chose.Émile Zola (1840-1902)
Les auxiliaires que j'avais éparpillés sur trois lieues carrées pour guetter où se réfugieraient les chiens échappés à la fusillade n'avaient vu rien passer.Eugène Chavette (1827-1902)
Derrière le portail, nous étions plusieurs à guetter la venue des gars de la campagne.Alain-Fournier (1886-1914)
Je ne serais pas surpris qu'on l'eût envoyé pour nous guetter, bien qu'il m'ait rendu un bon service.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Charny, au lieu de guetter à la fenêtre du pavillon qui donnait sur le parc, guettait dans la même chambre à la fenêtre qui donnait sur la petite rue.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et voilà comment j'emploie mon temps à guetter des bécasses qui passent tandis que vous allez aussi voir passer au bois les premières toilettes d'hiver.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GUETTER » v. act.

Observer les actions, les desmarches de quelqu'un pour en tirer quelque avantage, quelque esclaircissement, ou pour luy nuire. Un jaloux guette jour & nuit sa femme, comme le chat guette la souris. les Archers ont guetté cet homme trois jours avant que de le prendre. il faut mettre un homme à la porte pour guetter qui entre ou qui sort. Menage tient que ce mot vient de cattare Latin, qui signifie voir, regarder, considerer. Le Pere Sirmond le derive de wactae, qui vient de l'Allemand wacht, qui signifie veille, garde ; d'autres du Latin captare.
 
GUETTER, signifie aussi simplement, Attendre. Il y a long-temps que je vous guette en ce passage pour vous donner une bonne nouvelle.
 
GUETTÉ, ÉE. part. & adj.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020