escalader

 

définitions

escalader ​​​ verbe transitif

Passer par-dessus (une clôture). ➙ franchir. Les voleurs ont escaladé le mur du jardin.
Faire l'ascension de. ➙ gravir, monter. Cordée d'alpinistes qui escaladent un pic.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'escalade

tu escalades

il escalade / elle escalade

nous escaladons

vous escaladez

ils escaladent / elles escaladent

imparfait

j'escaladais

tu escaladais

il escaladait / elle escaladait

nous escaladions

vous escaladiez

ils escaladaient / elles escaladaient

passé simple

j'escaladai

tu escaladas

il escalada / elle escalada

nous escaladâmes

vous escaladâtes

ils escaladèrent / elles escaladèrent

futur simple

j'escaladerai

tu escaladeras

il escaladera / elle escaladera

nous escaladerons

vous escaladerez

ils escaladeront / elles escaladeront

 

synonymes

escalader verbe transitif

gravir, grimper, monter

franchir, enjamber, passer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le bruit des gens qui y avaient appliqué leurs échelles pour l'escalader me réveilla enfin.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Ceci me semble encore peu de chose dans la poche d'un homme qui part du pied gauche pour escalader le pouvoir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Après avoir repris haleine, je suis entré sous la poterne, et j'ai commencé à escalader la pente étroite de gazon.Victor Hugo (1802-1885)
Mais le coin enchanté du verger était plus à gauche encore, contre la rampe de rochers qui commençait là à escalader l'horizon.Émile Zola (1840-1902)
Des enfants marchant pieds nu n'ont pas de chaussures pour escalader les ruines de leur maison et des vies ont été détruites.Europarl
Vingt pas les rapprochèrent de l'endroit par où nous avons déjà vu le sauvage escalader le cap et entrer dans la ville ; c'est-à-dire au-dessous des édifices de l'évêché.Joseph Marmette (1844-1895)
Beaucoup de ceux qui s'étaient lancés les premiers dans cette foule de désespérés, ayant manqué le pont, voulurent l'escalader par ses côtés ; mais la plupart furent repoussés dans le fleuve.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
La route vers la connaissance du bien n'a jamais été tracée sur un gazon soyeux jonchée de fleurs ; l'homme a toujours dû escalader des rochers dénudés.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Heureusement elle était assez haute et assez solide pour qu'il fût périlleux de l'escalader en présence d'adversaires.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Conçoit-on, après cela, qu'il y ait des prétendants assez hardis pour escalader ces trônes boiteux ?Paul Féval (1816-1887)
En même temps une forte gelée étant survenue, il résolut de passer les fossés sur la glace, et d'escalader ensuite les ouvrages en terre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Après une heure et demie de marche, nous arrivâmes au pied de la montagne, monceau de roches qu'il nous fallut escalader, et que ces dames gravissaient comme des chèvres.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Continuellement en mouvement de l'une vers l'autre, celles-ci formaient des patrouilles permanentes qui avaient ordre d'arrêter tout ce qui cherchait à escalader les murs pour gagner la campagne.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Dix éclairs illuminèrent la scène et l'on vit sous l'enceinte une masse compacte de sauvages essayant de l'escalader.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Celles-là étaient fort incommodes à franchir : il fallait escalader les unes, ramper sous les autres.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Cette porte est pourtant bien fermée, et je crois le mur un peu haut pour qu'on puisse l'escalader si vite.Joseph Marmette (1844-1895)
Et pourtant il n'avait fallu rien moins que l'audace et l'indomptable force de caractère et de muscles du lieutenant pour escalader, avec ses mains libres, les flancs escarpés du cap.Joseph Marmette (1844-1895)
Non, m'écriai-je, c'est impudence et folie, et misère surtout, que de vouloir escalader le ciel.George Sand (1804-1876)
J'avais même ouï dire qu'il avait mesuré trigonométriquement la hauteur de la petite tour, afin de se pourvoir d'échelles pour l'escalader.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Pour être au faîte, ils n'avaient plus qu'à escalader un énorme glaçon dressé perpendiculairement sur le flanc.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCALADER » v. act.

Monter en quelque lieu avec des eschelles pour y faire quelque violence, ou quelque vol. Cet amant a escaladé les murs de ce Couvent pour enlever sa maistresse. Les voleurs ont escaladé ce chasteau, sont entrez par les fenestres.
 
ESCALADÉ, ÉE. part. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019