espion

 

définitions

espion ​​​ , espionne ​​​ nom

Personne chargée d'épier qqn pour rapporter ses actes, ses paroles.
Personne chargée de recueillir clandestinement des documents, des renseignements secrets sur une puissance étrangère. ➙ agent secret; familier barbouze. Surveillance des espions. ➙ contre-espionnage. —  en apposition (masculin) Avion espion, satellite espion.
nom masculin Petit miroir incliné qui sert à regarder sans être vu.
 

synonymes

espion, espionne nom

agent (secret), barbouze (familier), taupe (familier)

indicateur, indic (familier), barbouze (familier), mouchard (familier), mouche (familier), mouton (argot)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un espion du prince, car il avait aussi des espions de tous les bords, vint lui récapituler cette parole dans le sifflet de l'oreille.Édouard Corbière (1793-1875)
Une bien belle chose est le métier d'espion, quand on le fait pour son compte et au profit d'une passion.Honoré de Balzac (1799-1850)
On l'y avait accusé d'avoir été l'espion du dernier ministère ; il s'en disculpait en harcelant le nouveau.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Mais je mourrai avant d'avoir pu pratiquer sans remords ce rôle d'espion que les écrivains modernes appellent la recherche du document, et dont ils se vantent comme d'une vertu professionnelle !Paul Bourget (1852-1935)
Nous savons que certains députés européens en ont filmé d'autres, revêtant ainsi le costume d'espion à l'encontre de leurs propres collègues.Europarl
Depuis ce temps j'ai très souvent l'honneur de voir ce prince ; et, sans jouer le vil rôle d'espion, je l'instruis de ce qui se passe.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Les uhlans, c'est gentil, mais c'est l'autre que je voudrais tenir entre quatre-z-yeux, vous le connaissez bien, l'autre, l'espion, celui qui a servi chez vous...Émile Zola (1840-1902)
On croit trouver un ami, l'on n'a qu'un espion... une amie, l'on n'a qu'une... sœur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En dix minutes elle aurait reconnu l'espion sous la peau du savant, si c'est réellement un espion.Alfred Assollant (1827-1886)
Une autre version, qui paraît plus sûre, rapporte que la lettre fut surprise par un espion, attaché aux pas de l'exilé.Pierre Daru (1767-1829)
C'était un trait de génie d'avoir mis chez lui pour espion un fourbe sous la figure d'un sot.Jules Michelet (1798-1874)
Je ne suis pas un espion, mais il m'est probablement impossible de vous le prouver.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Je n'ai pas encore vu arrêter d'espion – mais j'ai vu arrêter un individu qu'on prenait pour un espion.Georges Darien (1862-1921)
Elle haletait, il lui semblait faire quelque chose de pas très bien, d'un peu honteux même, qui tenait du métier d'espion ; mais elle ne pouvait pas vaincre un irrésistible attrait.Berthe de Buxy (1863-1921)
Tout le monde était surveillé pour ses paroles et pour ses actions, au point que j'entendais dire qu'il n'existait pas une société qui n'eût son espion.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Je pensai qu'un espion s'approchait de la ville, et j'organisai une expédition complète pour saisir le rôdeur.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pour lui, la terre avait été doublée ; pour lui, par lui, les trois grandes choses modernes apparaissaient : bureaucratie, diplomatie et banque, – l'usurier, le commis, l'espion.Jules Michelet (1798-1874)
L'espion, le traître, le faussaire – comme tu m'appelles – va t'apprendre un peu qu'on ne se jette pas impunément en travers de ses projets.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
On peut vous espionner, vous suivre pas à pas sans que l'on puisse prendre l'espion sur le fait !Ernest Capendu (1826-1868)
Je n'y avais pas fait attention plus qu'il ne convenait, mais ce souvenir me revint, lorsque je retrouvai cette espèce d'espion incessamment attaché à nos pas.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPION » s. m.

Celuy qui fait mestier d'observer les actions d'autruy. Parmi les domestiques des Grands il y en a toûjours quelqu'un qui est traistre, qui est son espion, qui est payé pour prendre garde à ce qu'il fait. Quand on trouve dans un camp un espion, il est pendu. Les espions doubles sont les plus fins, qui servent les deux partis. Ce mot vient de spione, fait de spia, qui a esté fait de l'Alleman spie. Menage.
 
On dit proverbialement d'un homme qui ne sçait pas les affaires qui se passent dans le monde, qu'il ne despense gueres en espions.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020