taupe

 

définitions

taupe ​​​ nom féminin et adjectif invariable

Petit mammifère insectivore qui vit sous terre en creusant de longues galeries (➙ taupinière). —  locution Myope comme une taupe, très myope.
familier Vieille taupe : vieille femme désagréable.
adjectif invariable De couleur grise à reflets bruns. Des robes taupe.
Fourrure à poil court et soyeux de la taupe.
Requin-taupe. ➙ lamie.
Technique Engin servant à creuser des tunnels. ➙ tunnelier.
familier Espion infiltré dans le milieu qu'il observe.

taupe ​​​ nom féminin

argot scolaire Classe de mathématiques* spéciales préparant aux grandes écoles scientifiques.

taupé ​​​ , taupée ​​​ nom masculin et adjectif

nom masculin Chapeau d'un feutre dont l'aspect rappelle la fourrure de taupe. —  adjectif Chapeau de feutre taupé.
 

synonymes

taupe nom féminin

[familier] sous-marin, agent secret, espion, indicateur, barbouze (familier), indic (familier), mouchard (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est une espèce de proverbe latin, la taupe par exemple : j'ignore l'origine de ce proverbe.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Dans la boue ou dans le ciel, dans le noir ou dans le bleu, taupe ou oiseau, tous, on en est.Marcel Nadaud (1889-?)
Celui-ci paraissait tout joyeux et sa mine de taupe s'éclairait entre ses favoris d'un abondant sourire.Louis Dumure (1860-1933)
Cependant elle vécut, c'était l'essentiel, et fit enfin son trou sous terre comme une taupe.Alfred Assollant (1827-1886)
Ne vous imaginez pas que je ne pourrai point fondre sur vous à des heures inattendues ; car je vous épierai, j'irai et viendrai comme une taupe ou une belette.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Ni la taupe, ni le crapaud, ni le ver de terre interrogés, ne pouvaient donner là-dessus le moindre renseignement, aucun d'eux n'avait été cuit.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Quelque obscure que soit l'habitation de la taupe à nos yeux, l'animal n'en trouve pas moins son logement suffisamment éclairé.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Puis la taupe boucha le trou par où le jour luisait, et les dames l'accompagnèrent à sa demeure.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Rouge, les larmes aux yeux, il crache sur la taupe et la jette de toutes ses forces, à bout portant, contre la pierre.Jules Renard (1864-1910)
Pendant ce temps, la taupe travaillera ; si elle ne réussit pas, ce ne sera pas faute de zèle.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Déjà la taupe s'est brisé les pattes, fendu la tête, cassé le dos, et elle semble n'avoir pas la vie dure.Jules Renard (1864-1910)
Ses ennemis ne pouvaient lui pardonner d'avoir creusé, comme la taupe, son chemin sous terre.Mademoiselle Mars (1779-1847)
Tu auras de quoi t'asseoir et te coucher, quand tu seras la femme de la taupe !Hans Christian Andersen (1805-1875)
Lorsque la taupe se présente à l'extrémité où se trouve la soupape, elle la soulève pour continuer sa route et entre dans le cylindre d'où elle ne peut plus sortir.Étienne François Dralet (1754-1844)
Mais son malheur est de parler du cœur des autres comme une taupe parlerait des étoiles.George Sand (1804-1876)
C'est un vrai trou de taupe, car dans certains terrains l'homme le creuse avec ses mains, tantôt sur le ventre, tantôt sur le côté, tantôt sur le dos.Ernest Deharme (1838?-1916)
Eux, au fond de leur trou de taupe, sous le poids de la terre, n'ayant plus de souffle dans leurs poitrines embrasées, tapaient toujours.Émile Zola (1840-1902)
Tandis que le génie de la mécanique la destinait à suivre l'aigle dans les cieux, le destin lui donna les inclinations d'une taupe.Xavier de Maistre (1763-1852)
La taupe philosophe sur l'usage des sens comme a fait l'huître, ne voulant considérer les qualités naturelles que par rapport à la fin de l'être qui en est doué.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Voire, mais avisez à ce que disent nos docteurs : bran, il faut crier à ce sourdaut, comme pour prendre une taupe.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TAUPE » s. f.

Petit animal de la taille d'une souris, qui est fort noir & soyeux, qui vit sous la terre, qui ne voit goute, & fait grand dommage aux prez & aux jardins, en fouillant & remuant la terre. La taupe a le conduit de l'oreille fermé par une petite peau qui s'ouvre comme une paupiere. La taupe est l'animal qui entend le plus clair, parce qu'elle a la membrane du tambour extremement grande.
 
TAUPE, se dit proverbialement en ces phrases. Un Chasseur, un Pêcheur, & un preneur de taupes, feroient de beaux coups sans les fautes. On dit aussi d'un homme qui marche sans bruit, qu'il va doux comme un preneur de taupes. On dit aussi d'un homme mort, qu'il est allé voyager au Royaume des taupes. On dit aussi d'un homme fort noir, qu'il est noir comme une taupe.
 
TAUPE, se dit aussi d'un petit peloton de velours ou de trippe noire, qui sert à nettoyer les chapeaux ou les habits, à cause qu'il ressemble à une taupe.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020