étoffe

 

définitions

étoffe ​​​ nom féminin

Tissu dont on fait des habits, des garnitures d'ameublement. Étoffes de laine, de coton, de soie. Étoffe imprimée. Pièce, rouleau d'étoffe.
au figuré Ce qui constitue la nature, les qualités, les aptitudes (de qqn ou qqch.). —  Avoir l'étoffe de, les qualités, les capacités de. Il n'a pas l'étoffe d'un homme d'État. ➙ envergure. —  sans complément Avoir de l'étoffe, une forte personnalité.
Matière, sujet. Ce roman manque un peu d'étoffe.
Technique Morceau d'acier commun dont on fait les parties non tranchantes de certains instruments.

étoffé ​​​ , étoffée ​​​ adjectif

Dont le style a de la force et de l'ampleur. ➙ riche. Une description étoffée.
Qui a des formes amples (corps des hommes et des animaux).
 

synonymes

étoffé, étoffée adjectif

ample, dense, plein, puissant, riche

corpulent

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « étoffe »

Enfin ce fut l'amour solitaire, l'amour vrai qui persiste, qui se glisse dans toutes les pensées, et devient la substance, ou, comme eussent dit nos pères, l'étoffe de la vie.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce feutre pouvait donc s'obtenir par un simple foulage, opération qui, si elle diminue la souplesse de l'étoffe, augmente notamment ses propriétés conservatrices de la chaleur.Jules Verne (1828-1905)
Le gilet et le pantalon paraissaient être de la même étoffe ; mais quelle était cette étoffe ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'étoffe adhérait fidèlement à la forme amoureuse, et, vers les genoux, se perdait en traîne flottante égayée par des clartés de jupons blancs.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
J'ai acheté à cet effet trente-quatre aunes d'étoffe espagnole noire pour faille à trois sous.Albert Durer (1471-1528), traduction Charles Narrey (1825-1892)
Nous rendons la main, les clapets se ferment, avec un bruit sonore qu'amplifie la rotondité de la sphère d'étoffe.Gaston Tissandier (1843-1899)
Elle était vêtue d'une robe de soie grise et, par-dessus, une pelisse de la même étoffe garnie de peau d'hermine.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Lorsqu'elle serait épuisée, je dérangerais ma pièce d'étoffe, et avant que les rats aient pu venir, je serais approvisionné pour la quinzaine suivante.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Au lieu de la fourrure frileuse qui vous enveloppait cependant si bien, vous porteriez une toilette très légère et je verrais vos jolis bras sous les transparences nacrées de l'étoffe.Armand Silvestre (1837-1901)
Il l'avait aussi vêtu plus convenablement, après l'avoir débarrassé de ce lambeau d'étoffe qui le couvrait.Jules Verne (1828-1905)
Il a gelé la nuit ; le froid l'a saisi, son étoffe est raide et cassante.Gaston Tissandier (1843-1899)
La veste, le jupon elle les raccommoderait encore, et comme leur étoffe était de fabrication solide, ils porteraient bien sans doute quelques nouvelles reprises.Hector Malot (1830-1907)
Mon père dit qu'elle avait toute l'étoffe nécessaire pour être le modèle des épouses et des mères.Paul Mariéton (1862-1911)
D'ailleurs, on attaquait à peine les casiers, il n'y avait encore par terre que quelques pièces d'étoffe.Émile Zola (1840-1902)
Je ne suis pas capable d'expliquer cela... eh bien, il me semble que nous sommes taillés dans la même étoffe, que nous sommes deux habits presque semblables.Hector Bernier (1886-1947)
Des diacres et des sous-diacres, enchâssés dans de grands sacs dorés d'étoffe droite et métallique, suivent de l'œil et copient les mouvements du prêtre.Émile Blémont (1839-1927)
Elle se soumit, et abandonna sa belle taille aux couturières à la mode, qui n'en tirèrent point mauvais parti et n'épargnèrent point l'étoffe.George Sand (1804-1876)
Cette pièce assez vaste était tendue d'une étoffe verte qui devait la rendre fort sombre, pendant le jour.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Le satin, c'était la femme, qui avait une robe de cette étoffe miroitante – une robe à longue traîne.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Soudainement, le petit homme se sentit la tête enveloppée dans une étoffe épaisse qui l'aveugla.Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire

Exemples de « étoffé »

Il ne doit pas, notamment, ponctionner le budget, déjà assez peu étoffé, alloué au septième programme-cadre de recherche et développement, et devrait faire l'objet d'un financement complémentaire.Europarl
On l'entendit taper du bout des doigts sur l'étoffé, qui résonnait comme un tambour.Émile Zola (1840-1902)
Il y a chez notre jeune ami l'étoffé d'un écrivain, et, s'il suit nos conseils, les qualités que révèlent ses premiers romans s'affirmeront avec éclat.Hector Bernier (1886-1947)
Un manuel plus étoffé devrait paraître l’année prochaine.Europarl
Avant tout chose, les autres groupes politiques bénéficient d’un personnel plus étoffé pour leur secrétariat.Europarl
Il était imberbe comme aujourd'hui, mais déjà aussi étoffé qu'à présent.Georges Eekhoud (1854-1927)
Néanmoins, cet appui doit être étoffé, surtout dans des pays et des régions où la dépendance des combustibles pétroliers et d'autres combustibles non renouvelables demeure très marquée.Europarl
Sans posséder le volume des colossales basses-tailles, le timbre de cette voix plaisait par un médium étoffé, semblable aux accents du cor anglais, résistants et doux, forts et veloutés.Honoré de Balzac (1799-1850)
Pour les réaliser tous, comme on ne cesse de nous le demander, il faudrait un budget bien plus étoffé que celui qui nous a été attribué jusqu’ici.Europarl
Je voudrais quelque chose de plus étoffé, de plus en dehors...Anatole France (1844-1924)
Prodige, le taureau suivit le morceau d'étoffé qu'il frappa.Michel Zévaco (1860-1918)
J’ai voté en faveur de l’ensemble des amendements, qui ont étoffé la position commune.Europarl
Une femme qui a l'âme élevée, le goût pur, un esprit doux, le cœur richement étoffé, qui mène une vie simple n'a pas une seule chance d'être à la mode.Honoré de Balzac (1799-1850)
En enfouissant l'étoffé blanche au fond de sa poche, le vieux routier sentit un papier qu'il froissait.Michel Zévaco (1860-1918)
On n'a pas ménagé l'étoffé dans les miens ; on leur portera respect, je t'en réponds.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il avait la taille droite, la main potelée, le mollet ferme, la voix onctueuse, – le geste moelleux, étoffé, arrondi, théâtral.Paul Mahalin (1838-1899)
Maintenant, cependant, il doit être étoffé et à ce titre, vous n'avez pas tout dévoilé.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTOFFE » s. f.

Matiere des manufactures. Cette cloche est de bonne estoffe, de bon cuivre meslangé bien à propos. Ces bottes, ces souliers sont de bonne estoffe, d'un cuir bien conditionné. Il entre diverses estoffes dans les chapeaux, le castor, la vigogne, toute sorte de poil. On dit aussi d'une piece d'or descriée, ou rompuë, que du moins l'estoffe en est bonne. Menage aprés Vossius derive ce mot de l'Alleman stoffe.
 
ESTOFFE, se dit plus particulierement des draps & autres tissus de fil, de soye, de laine, d'or, d'argent, &c. qui servent à faire des habits, à garnir des meubles. Ce Marchand a toutes sortes de belles estoffes chez luy. Cette femme est allé lever des estoffes. Ce Tailleur a fourni l'estoffe & ses façons. L'Ordonnance pour les manufactures des estoffes d'or, d'argent & de soye, est du mois de Juillet 1667. & comprend toutes les mesures des longueurs & largeurs que doivent avoir les estoffes, leurs qualités & leurs façons. Toutes les pieces d'estoffe doivent estre marquées d'un plomb qui porte la marque du Marchand fabriquant.
 
On dit proverbialement d'un roturier, d'un homme du peuple, C'est un homme de basse estoffe, de petite estoffe, de petite consideration, de peu de merite.
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020