étouffant

 

définitions

étouffant ​​​ , étouffante ​​​ adjectif

Qui fait qu'on étouffe, qu'on respire mal. ➙ asphyxiant, suffocant. Atmosphère étouffante.
 

synonymes

étouffant, étouffante adjectif

irrespirable, accablant, caniculaire, lourd, oppressant, pesant, suffocant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aussi, étouffant en lui la colère qu'avait fait naître le sourire insolent de son interlocuteur, il haussa les épaules avec un geste de pitié.Ernest Capendu (1826-1868)
Sans dire un mot, le braconnier repartit, étouffant autant qu'il le pouvait le bruit de sa course.Georges Ohnet (1848-1918)
Et il rentra chez sa femme qu'il trouva pleurant, mais étouffant ses sanglots dans son mouchoir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et il voyait les semaines, les mois, les années qui l'attendaient, sombres et implacables, venant à la file, tombant sur lui et l'étouffant peu à peu.Émile Zola (1840-1902)
C'est un signal fort adressé aux flottes sans scrupules qui permettra de mettre un frein réel à la concurrence déloyale étouffant à petit feu nos pêcheurs.Europarl
En étouffant leurs sentiments altruistes, ils augmentent leur égoïsme, ce qui les rend plus sensibles à ce qui les touche et par conséquent les fait souffrir davantage.Dora Melegari (1849-1924)
Barca n'avoit point oublié l'injure faite à ses mânes, que le roi avoit fait jeter aux oiseaux de proie ; elle cachoit son ressentiment en étouffant la mémoire de son frère.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Il n'avait pas entendu les trois hommes arriver ; il ne les entendit pas davantage, lorsqu'ils s'approchèrent en étouffant le bruit de leurs pas dans l'herbe épaisse de la rive.Jules Verne (1828-1905)
Alors, étouffant d'émotion, la voix entrecoupée de sanglots, il raconta aux évêques, en toute humilité, son grand sacrifice.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Les hommes, en arrière, fumaient lentement avec de rares paroles, pendant que, dans un coin, les enfants se poussaient et se pinçaient en étouffant leurs rires.Émile Zola (1840-1902)
Pendant près de quinze ans, elle avait menti, étouffant ses fièvres, mettant une volonté implacable à paraître morne et endormie.Émile Zola (1840-1902)
Il se coucha, puis se releva, étouffant, ayant un tel besoin d'air frais et libre, qu'il alla ouvrir toute grande la fenêtre, pour s'y accouder.Émile Zola (1840-1902)
On désire respirer à pleine poitrine un air pur et léger, et non cet air étouffant à force de parfums et d'humidité.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il fait tout de suite sombre et étouffant, lorsque l'on rentre dans le labyrinthe voûté, qui est aujourd'hui presque désert.Pierre Loti (1850-1923)
Je trouvai de pauvres bêtes, cousues dans les peaux d'autres moutons déjà tombées en haillons, étouffant de chaleur et ayant la tournure la plus grotesque qu'on puisse imaginer.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
La même besogne abrutissante les cloue pendant des années dans un coin étouffant, sous le feu de leur forge qui les dessèche.Émile Zola (1840-1902)
Les enfants dormaient, elle voulait bien tout de suite, il était certain qu'elle l'attendait en étouffant, qu'elle refermerait les bras sur lui, muette, les dents serrées.Émile Zola (1840-1902)
Une de ses femmes, étouffant ses sanglots, était à demi penchée sur le lit, tenant une tasse à la main.Eugène Sue (1804-1857)
Puis, soudain, tendant tout son corps, elle glissa sur le dos, étouffant entre ses dents serrées un cri de détresse.Guy de Maupassant (1850-1893)
Me voici enfin dans une sorte d'immense antichambre de cour, également simple, dont le seul luxe consiste en tapis magnifiques étouffant le bruit des pas.Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTOUFFANT, ANTE » adj.

Qui empêche le rafraischissement des poulmons, en leur ostant la liberté de respirer un air frais. En esté il y a des chaleurs estouffantes. Voilà un temps vain & estouffant.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020