Email catcher

éventé

définitions

éventé ​​​ , éventée ​​​ adjectif

Exposé au vent. Une terrasse très éventée (opposé à abrité).
Altéré, corrompu par l'air. Parfum éventé.
Découvert, connu. Un secret éventé.

synonymes

éventé, éventée adjectif

altéré, dénaturé, tourné

connu, découvert

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La supercherie éventée, ses proches, accablés, lui tournent le dos.Ouest-France, Magali GRANDET, 29/09/2020
Quoi qu'il en soit, il n'eût point été malaisé, une fois la fraude éventée, de reconnaître les deux fraudeuses.Paul Féval (1816-1887)
Celui-ci n'a rien de lourd et rien de frivole, rien de pédant et rien d'éventé.George Sand (1804-1876)
Les reporters aux yeux de lynx avaient éventé la mine.Charmes Mérouvel (1832-1920)
On ne boit pas du vin éventé, quand on a en perspective un héritage comme celui qui va me tomber du ciel...Émile Gaboriau (1832-1873)
J'avais éventé ma propre piste ; j'avais mis l'ennemi sur mes traces !Paul Féval (1816-1887)
Le tout est très noble, très éventé, assez sec et sans charme extérieur.Dorothée de Dino (1793-1862)
Un contre-appel nominal fut ordonné et la mèche éventée.Émile Gaboriau (1832-1873)
Leur complot fut, pour la seconde fois, éventé.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Il paraît que la nouvelle avait été un peu éventée, mais peu importe.Ouest-France, 23/07/2021
Un secret éventé maladroitement, en juillet, par les membres de son équipe municipale, candidats à sa succession.Ouest-France, Élisabeth PETIT, 05/10/2019
Ces hommes judicieux avaient aperçu les graves défauts de ce jeune éventé, et regrettaient que leur nièce lui eût donné la préférence sur ses rivaux.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Beppa n'a certes pas une figure agaçante ni des manières éventées.George Sand (1804-1876)
En effet, ils commencèrent à donner quelques signes d'agitation, les naseaux éventés, renâclant d'une façon insolite.Jules Verne (1828-1905)
Il devance, de quelques années, le moment où l'orviétan de ces messieurs sera tout à fait éventé.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
La presse italienne avait éventé dès samedi soir le contenu du décret du gouvernement italien paru durant la nuit, provoquant l'ire du chef du gouvernement.Ouest-France, 08/03/2020
Planter sur un terrain proche de la mer ou en terrain éventé, est la zone la plus difficile en termes de décoration.Ouest-France, 12/07/2016
C'est, je le crains bien, une tête éventée, sous son air grave et pensif.George Sand (1804-1876)
L'ancre était à pic, les voiles éventées, et le bâtiment commençait à quitter son mouillage.Jules Verne (1828-1905)
Le secret ne doit être officiellement éventé que demain soir.Pamphile Le May (1837-1918)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EVENTÉ, ÉE » s. m. & f.

Qui a la teste legere, qui est emporté, evaporé, imprudent. Les François dans leur jeunesse sont bien eventez.
Drôles d'expressions Mettre du baume au coeur Mettre du baume au coeur

Dans l’ancienne médecine, le baume était un calmant.

21/12/2021