exempt

 

définitions

exempt ​​​ | ​​​ , exempte ​​​ | ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
(personnes) Exempt de qqch. : qui n'est pas obligé d'accomplir (une charge, un service). ➙ exemption. Être exempt d'une obligation. ➙ dispensé, libéré. —  (choses) Revenu exempt d'impôts.
(personnes) Préservé (d'un mal, d'un désagrément). Elle est exempte de tout soupçon, à l'abri de.
Qui n'est pas sujet à (un défaut, une tendance). ➙ sans. Personne n'est exempt de se tromper. Ordinateur, réseau exempt de virus.
nom masculin Personne exempte, exemptée d'une charge, d'un service.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les deux hommes le regardaient avec un étonnement qui n'était point exempt d'une certaine inquiétude.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce qui s'accomplissait autour d'elle, au foyer même de son père, était-il pour son cœur exempt d'alarmes ?Octave Féré (1815-1875)
Serait-il donc vrai qu'il n'est pas un seul des sentimens qui font le charme de notre existence qui soit tout-à-fait exempt d'égoïsme ?...Louis Constant Wairy (1778-1845)
Seulement faut-il constater que nul n'est exempt de reproches, et que tout le monde a péché en contribuant à une catastrophe que bien peu appelaient de leurs vœux.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Nous consacrons beaucoup de temps et d'efforts à faire en sorte que notre produit soit totalement exempt de toute contamination.Europarl
Ils sont au nombre de mes ennemis ; et d'ailleurs quel corps si pur et si peu nombreux fut absolument exempt de ce fléau ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Cette pièce, dont le plan n'est pas exempt de défauts, les rachète par de nombreuses beautés de détail.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Le projet de décision exempt les petits services publics de l’obligation de notification, appliquant ainsi les seuils définis pour les petites et moyennes entreprises.Europarl
Nous disposons de modèles qui indiquent clairement que pour atteindre une tolérance zéro – 100 % exempt d'erreurs -, les coûts des contrôles sont énormes.Europarl
Ils allaient de temps en temps chez le marchand de vin ; le pâtissier fournissait les petits pâtés, l'exempt payait la bouteille.Denis Diderot (1713-1784)
Quant à mon séjour ici, maintenant que je suis sous la protection du drapeau russe, il sera exempt de toute préoccupation.Pierre Loti (1850-1923)
Une lumière lui avait montré ce cœur d'homme tout plein d'elle, exempt de reproche, très grand.Léon de Tinseau (1842-1921)
On l'accusa d'ambition ; il n'en fut pas exempt ; il s'est montré dès 1787, à l'assemblée des notables, quelque peu friand de popularité.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Le vice-roi lui-même n'en était pas exempt, et plusieurs fois il se vit obligé de prendre la tête de la colonne.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Il y en a ici tout un peuple : ce sont mes créatures ; elles ont reçu de moi un corps périssable, exempt de joies et de souffrances.Anatole France (1844-1924)
La solution légale, c'est le divorce, qui n'est point exempt de souffrances et de scandales.Charles Turgeon (1855-1934)
Ma vie est à la patrie ; mon cœur est exempt de crainte ; et si je mourrais, ce serait sans reproche et sans ignominie.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Un livre, embrassant en 300 pages des milliers et des milliers d'années de la lutte de l'homme pour atteindre le progrès, ne peut être exempt de lacunes.Jacques de Morgan (1857-1924)
Ce ne sont que deux exemples démontrant que le fonctionnement du système des droits d'émission n'est pas exempt de tout reproche.Europarl
Mais il se reprocha ce qu'il avait fait, et il vécut jusqu'au lendemain dans un étonnement qui n'était pas exempt de remords.Edmond About (1828-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXEMPT, EMPTE » adj.

Qui n'est point astreint, obligé, sujet à quelque chose. Le Procureur d'un Monastere est exempt d'assister au service. Les Chartreux ne sont jamais exempts ni par vieillesse, ni par maladie, d'observer leur Regle. On delivre souvent des mandements qui comprennent les exempts & non exempts. Chez les Anciens pas un n'estoit exempt d'aller à la guerre. Les Academiciens sont exempts de guet & de garde.
 
EXEMPT, se dit aussi de ceux qui sont delivrez de quelques peines ou douleurs. Les corps glorieux, les Anges, sont exempts de nos infirmitez, de la mort. Celuy qui vit dans le celibat est exempt de beaucoup de soucis, d'importunitez. Un septuagenaire est exempt de la prison. La Vierge seule a esté exempte du peché originel.

Définition de « EXEMPT » s.

est aussi un Officier estably dans les Compagnies des Gardes du Corps, dans celles des Prevosts & autres Officiers. Ils commandent en l'absence des Capitaines & Lieutenants, & ils sont ordinairement employez à faire des captures ou autres executions à la teste de quelques Gardes ou Archers.
 
On dit proverbialement & en raillerie d'un homme qui se tient inutile, tandis que ses compagnons travaillent, qu'il est exempt de bien faire.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020