décharger

 

définitions

décharger ​​​ verbe transitif

Débarrasser de sa charge (une personne, un navire, etc.).
Enlever (un chargement). ➙ débarquer. Décharger une cargaison.
Décharger une arme, en enlever la charge. —  au participe passé Pistolet déchargé. —  Décharger son arme sur qqch., qqn, dans qqch. ➙ tirer.
Débarrasser d'un excès. Décharger un réservoir. —  sans complément Étoffe qui décharge, qui perd sa couleur.
au figuré Décharger sa colère sur qqn.
sans complément, familier Éjaculer.
Diminuer la charge électrique de. —  au participe passé Pile déchargée.
au figuré
Débarrasser ou libérer (qqn) d'une charge, d'une obligation, d'une responsabilité. ➙ dispenser. Décharger qqn d'une corvée.
Dispenser (qqn) d'un travail en le faisant soi-même.
Libérer d'une accusation. Décharger un accusé. ➙ disculper, innocenter.
Décharger sa conscience, avouer, se confesser. ➙ soulager.

se décharger ​​​ verbe pronominal

Se débarrasser, se libérer d'une charge. Se décharger d'un poids. —  Se décharger d'un travail sur ses collaborateurs.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je décharge

tu décharges

il décharge / elle décharge

nous déchargeons

vous déchargez

ils déchargent / elles déchargent

imparfait

je déchargeais

tu déchargeais

il déchargeait / elle déchargeait

nous déchargions

vous déchargiez

ils déchargeaient / elles déchargeaient

passé simple

je déchargeai

tu déchargeas

il déchargea / elle déchargea

nous déchargeâmes

vous déchargeâtes

ils déchargèrent / elles déchargèrent

futur simple

je déchargerai

tu déchargeras

il déchargera / elle déchargera

nous déchargerons

vous déchargerez

ils déchargeront / elles déchargeront

 

synonymes

se décharger verbe pronominal

se déverser, s'écouler, se jeter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous ne devons pas décharger les entreprises de leur responsabilité qui est de chercher elles-mêmes les meilleures solutions possibles.Europarl
Puis la charrette au bout d'une heure apparut à la barrière et il fallut la décharger sous la pluie.Guy de Maupassant (1850-1893)
Son patron, accoutumé à se décharger sur lui de ses plus lourds soucis, lui pardonnerait-il de le quitter ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle pressa la nomination d'un tribunal de docteurs pour juger les questions et pour la décharger d'une responsabilité qui lui pesait dans cette affaire.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Dans un souci de réduire la pollution sonore, nous sommes également favorables à l'interdiction de décharger et d'atterrir pendant la nuit pour les avions reclassés.Europarl
Puis, ce sont de grands magasins au pied desquels les plus gros navires peuvent venir décharger leurs cargaisons.Jules Verne (1828-1905)
Je vais rapidement décharger mon navire, composer mon équipage et courir à la recherche de mon fils !Jules Verne (1828-1905)
Tertio, le pays exportateur devrait assumer l'entière responsabilité du mouvement d'organismes génétiquement modifiés interdits et ne pas s'en décharger sur le pays importateur.Europarl
L’établissement de cette chambre juridictionnelle permettra de décharger le tribunal de première instance de ces litiges, qui représentent environ un tiers de la charge actuelle du tribunal.Europarl
Elles voulaient parler et décharger le poids qui était sur leur cœur ; mais le nabab les conduisit lui-même jusqu'à la porte.Paul Féval (1816-1887)
Il y avait plusieurs jours que nous travaillions sur le port, où l'on nous employait à décharger les vaisseaux.Judith Gautier (1845-1917)
Puis la charrette, au bout d'une heure, apparut à la barrière, et il fallut la décharger sous la pluie.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il commença d'abord par se décharger de ces vains scrupules qui sont l'apanage des sots et la pierre d'achoppement de tout ambitieux fermement résolu à réussir.Michel Zévaco (1860-1918)
Je vous mentionne ceci une fois pour toutes, pour décharger mon esprit, et je ne désire pas en entendre ou en dire davantage à ce sujet.Auguste Angellier (1848-1911)
Mais on avait oublié de les décharger de celles qui ne s'étaient pas réalisées ou qu'on avait révoquées.Émile Vincens (1764-1850)
Il parut satisfait, grommela une malédiction contre le meunier qui continuait à rire, et alla prendre un des bouts du sac qu'il venait de décharger.Émile Souvestre (1806-1854)
La présence des troupes françaises dans l'île rendait la chose plus difficile, mais on espérait trouver un port où les navires pourraient décharger leurs cargaisons en toute sécurité.André Le Glay (1785-1863)
Toutefois, cette démarche ne sera pas si simple, car pour pouvoir décharger et distribuer les marchandises sur place, il faudra déjà être en possession d'une autorisation.Europarl
Tout ce que je puis dire, c'est que plus tard j'eus la satisfaction de décharger ma conscience en payant l'indemnité que réclamait la marchande de modes.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Rendez-lui la connaissance afin qu'il puisse décharger son cœur en avouant les fautes qui l'oppressent.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESCHARGER » v. act.

Oster le fardeau, diminuer la charge qui pese sur quelque chose. Les Marchands jettent leurs marchandises en mer pendant la tempeste pour descharger le vaisseau. Il fait bon se trouver quand on descharge des marchandises, pour choisir les meilleures. Il faut aider à ce Crocheteur à se descharger de ce coffre. On dit aussi, que les Charpentiers deschargent les poutres par le moyen des poinçons, arcboutans, & autres moyens qui les soulagent, quand elles ont trop de portée, ou portent un trop grand fardeau. On appelle aussi dans un pan de charpente, des poteaux de descharge, des poteaux inclinez qui arcboutent & qui soustiennent les autres. Ce mot vient du Latin discargare, ou discaricare. Du Cange.
 
DESCHARGER, signifie aussi, Retrancher, ou pousser dehors ce qui nuit, ce qui incommode. Le retranchement des branches superfluës descharge un arbre, le fait bien profiter. Le vomissement descharge l'estomac. La betoine descharge le cerveau. Il est allé descharger son ventre.
 
DESCHARGER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Pour descharger sa memoire, il faut écrire ses affaires sur un Agenda. Il faut faire une bonne confession pour descharger sa conscience. C'est dans le sein de ses amis qu'il faut descharger son coeur. Un Grand descharge souvent sa colere sur celuy qui n'en peut mais.
 
DESCHARGER, signifie aussi, Frapper avec quelque chose de pesant. Il luy a deschargé sur les épaules un grand coup de poing, de baston, de cimeterre.
 
DESCHARGER, signifie aussi, Oster la charge d'une arme à feu, soit en la tirant avec un tirebourre, soit en y mettant le feu. Il faut descharger ce pistolet, il est trop vieux chargé.
 
DESCHARGER, En termes du Palais, signifie aussi, Oster en tout, ou en partie une imposition, une obligation qui est onereuse. Un Tuteur n'est point deschargé d'une tutelle, qu'il n'ait rendu compte, & payé le reliqua. Il faut prouver sa noblesse, son exemption, pour estre deschargé des tailles. Il a payé cent écus sur cette obligation, il en est deschargé d'autant. En ce même sens on dit, Descharger un registre, une grosse, une minute d'un contract, un escrou de prisonnier, une souffrance dans un compte, pour dire, en écrire la descharge, en mettre la quittance au bas, au dos, à la marge.
 
DESCHARGER, signifie aussi, Absoudre. Il a esté deschargé, renvoyé quitte & absous de l'accusation qui avoit esté intentée contre luy. Il a esté renvoyé ou deschargé de l'assignation qui luy avoit esté donnée devant un Juge incompetent.
 
DESCHARGER, se dit aussi des depositions des témoins ou complices qui tendent à cette absolution. Tous ceux qu'on croyoit ses complices l'ont deschargé à la mort. Les témoins à la confrontation se sont desdits, l'ont deschargé.
 
DESCHARGER, avec le pronom personnel, signifie, Mettre sur autruy une charge, le soin de quelque chose. Les Grands Seigneurs se deschargent du soin de leurs affaires sur leurs Ministres, sur leurs Intendans.
 
DESCHARGER, signifie aussi, S'excuser. On l'accusoit d'une telle faute, mais il s'en est deschargé sur ses Commis, sur ses Clercs.
 
SE DESCHARGER, se dit aussi de l'écoulement des eaux. Le Nil se descharge dans la Mediterranée par sept embouchures ; la Marne dans la Seine. Le bassin de cette fonteine se descharge dans cet estang. Les eaux de cette maison se deschargent dans la cour de ce voisin.
 
SE DESCHARGER, se dit aussi des couleurs, quand elles perdent leur premiere vivacité. Il faut prendre le gris fort brun, il se descharge toûjours assez.
 
On dit aussi, que le temps se descharge, quand il pleut aprés que le Ciel est demeuré long-temps couvert.
 
DESCHARGÉ, ÉE. part. & adj.
 
On dit dans le Manege, qu'un cheval est bien deschargé, qu'il a la taille deschargée, qu'il est deschargé d'encolure, pour dire, qu'il n'a point le cou trop chargé de graisse, qu'il l'a menu & droit. On le dit aussi des personnes qui sont d'une taille deliée & aisée.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020