expiation

 

définitions

expiation ​​​ nom féminin

Souffrance imposée ou acceptée à la suite d'une faute et considérée comme un remède ou une purification. ➙ rachat, réparation, repentir. —  Châtiment infligé en expiation d'un crime. ➙ punition.
 

synonymes

expiation nom féminin

rachat, compensation, réparation, repentir

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'avais beaucoup à me faire pardonner ; j'ai voulu que cette visite, qui peut me perdre si elle est connue, fût une expiation envers vous.Hector Malot (1830-1907)
Étendu au milieu de son lit, dans la position où on l'y avait placé, il dormait du sommeil lourd et pénible qui sert d'expiation aux excès bachiques.Charles de Bernard (1804-1850)
J'espère donc vous voir, dans peu, sans aucun argent et tondus jusqu'à la chair vive, puisqu'il n'existe pas d'autre expiation pour des âmes de pourceaux telles que sont les vôtres.Léon Bloy (1846-1917)
C'est l'expiation des hommes supérieurs qui ne surent pas aimer, de n'être pas aimés après eux dans leur gloire.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Nous devons tous deux tâcher d'oublier nos dissentimens : je ne demande pas d'autre expiation que des jours semblables aux jours passés.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Saget avait subi en même temps sa peine infamante, mais cette double expiation n'avait point épuisé la colère du gouvernement impérial et suspendu ses rigueurs.Albert Vandal (1853-1910)
Son auteur est puni, dans l'autre monde, et son expiation dure aussi longtemps que sa pièce est jouée sur la terre.Judith Gautier (1845-1917)
Deux ou trois fois par semaine sa mère, en expiation de ses fautes, allait de grand matin rendre visite au pauvre idiot.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Tout cela n'était rien cependant ; elle m'avait oublié, sacrifié, trahi, c'était bien, c'était ma faute, la juste expiation de mes faiblesses et de mes lâchetés.Hector Malot (1830-1907)
Chaque fois qu'un vainqueur a déshonoré son triomphe, l'histoire, implacable, enregistre l'action honteuse et bientôt vient l'expiation.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Il accepta virilement les conditions de cette sorte de pénitence : peut-être n'y voyait-il pas seulement une habileté nécessaire, mais aussi une légitime expiation.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Tout nous atteste pourtant qu'il en est ainsi dans ce monde de la chute où même les plus purs semblent porter dès leur naissance le poids d'une expiation.Paul Bourget (1852-1935)
Elle accepte, comme une dernière expiation, les épreuves qui l'attendent dans des lieux si pleins de son passé.Marie d'Agoult (1805-1876)
Ils étaient libéraux, ils étaient patriotes, ils étaient affligés du passé, ils étaient résignés au présent, expiation logique, quoique douloureuse, du passé.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Les reines sont soumises comme les rois à cette peine et à cette expiation de la royauté.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Cette tristesse du lendemain, qui est l'expiation des voluptueux après le plaisir, se fait sentir à son âme.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Chaque cercle ou degré est le lieu d'expiation d'un pêché mortel ; et comme on compte sept de ces péchés, il y a sept cercles qui leur correspondent.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Je dois accepter cette mortification en expiation de mes fautes passées, quoique je n'en aie jamais commis de ce genre.George Sand (1804-1876)
Valvèdre, n'est-ce pas que c'est une grande expiation et qu'à cause de cela tout me sera pardonné ?George Sand (1804-1876)
Je me reprochais de subir si facilement mon expiation, de ne pouvoir rien pour l'inquiétude dont j'étais cause.Louis Ulbach (1822-1889)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXPIATION » s. f.

Action par laquelle on souffre la peine de ses crimes. Les ames passent par le Purgatoire pour l'expiation de la peine deuë à leurs pechez. Il a esté condamné à la mort pour l'expiation de ses crimes.
 
EXPIATION, se dit aussi des sacrifices qui se font à Dieu pour implorer sa misericorde & la remission des pechez.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020