extorquer

 

définitions

extorquer ​​​ verbe transitif

Obtenir (qqch.) sans le libre consentement du détenteur (par la force, la menace ou la ruse). ➙ escroquer, soutirer, voler. Extorquer à qqn une promesse, de l'argent.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'extorque

tu extorques

il extorque / elle extorque

nous extorquons

vous extorquez

ils extorquent / elles extorquent

imparfait

j'extorquais

tu extorquais

il extorquait / elle extorquait

nous extorquions

vous extorquiez

ils extorquaient / elles extorquaient

passé simple

j'extorquai

tu extorquas

il extorqua / elle extorqua

nous extorquâmes

vous extorquâtes

ils extorquèrent / elles extorquèrent

futur simple

j'extorquerai

tu extorqueras

il extorquera / elle extorquera

nous extorquerons

vous extorquerez

ils extorqueront / elles extorqueront

 

synonymes

extorquer verbe transitif

soutirer, arracher, extirper, tirer

voler, dérober, carotter (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comptez, si vous le pouvez, tous les petits moyens qu'ils ont en vain tentés pour l'extorquer à la convention nationale.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
L'autre en a usé jusqu'à extorquer des sommes dont tu ne te fais pas une idée....Paul Bourget (1852-1935)
C'est déjà assez d'être un écrivassier, sans avoir recours à de si petits moyens pour extorquer des éloges ou prévenir la censure.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
J'aimerais mieux que vous me crussiez pire, afin d'avoir à conquérir votre estime, que je ne veux ni surprendre ni extorquer.George Sand (1804-1876)
Le résultat que l'on a en vue n'est donc pas de mériter le respect, mais de l'extorquer.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Comme la perception des impôts était affermée au plus offrant, les receveurs n'avaient d'autres moyens de faire une bonne affaire que d'extorquer le plus possible aux paysans.Émile de Laveleye (1822-1892)
Et moi aussi je pourrais demander..., m'informer..., écouter avec des battemens de cœur les fables que ces rusés vagabonds inventent pour nous extorquer l'hospitalité.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Je viendrais la voir une fois par an, peut-être un peu plus souvent, mais non pas pour lui extorquer de l'argent, je vous l'assure !Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Et voici que vous abusez de son triste état pour lui extorquer cent mille roubles !Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Il l'avait néanmoins piquée ; et elle revenait vers lui afin de lui extorquer quelques détails.René Boylesve (1867-1926)
Escomptant l'esprit mercantile des actionnaires, plusieurs bourgeois s'ingénièrent à extorquer, per fas et nefas, tout ce qui pouvait aller grossir, de si peu que ce fût, le trésor général.Pierre Duchaussois (1878-1940)
On lui infligeait toutes les épreuves morales imaginables, pour lui extorquer des déclarations qu'on pût interpréter contre lui et contre ses amis.Octave Féré (1815-1875)
Il ne lui a jamais fait qu'une visite, et encore, pour la modique somme de cinq francs, vous avez su lui extorquer une consultation pour vous !Lucie Des Ages (1845-1914)
Il n'y a pas ce sentiment désagréable de se faire extorquer qu'on peut ressentir plus près de chez nous et puis, c'est meilleur marché que l'écosse".Europarl
En conséquence, nous refusons cette proposition de directive qui cherche à nous extorquer des votes dans la confusion.Europarl
M'extorquer plus de cent mille roubles pour ne pas porter contre moi une plainte horrible !Comtesse de Ségur (1799-1874)
Tous les détours dont on a fait usage pour m'extorquer des aveux n'ont contribué qu'à me fortifier dans la résolution de ne jamais compromettre ma souveraine.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Non content de mériter la puissance, il a, quand il ne pouvait la mériter, consenti à l'extorquer ou à la dérober.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
S'il eût eu mille écus seulement à sa disposition, serait-il allé extorquer cinq cents francs à une pauvre vieille femme, à une malheureuse marchande de journaux ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Je pense que cette manie d'extorquer de l'information n'aide en rien la défense de notre protection personnelle.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXTORQUER » v. act.

Tirer par force. On extorque la verité de la bouche des criminels par les tourments de la question. On a extorqué le consentement de la mere pour faire le mariage de cette fille par menaces, par prieres, par importunité. Quand on prouve qu'on a extorqué ou suggeré un testament, on le declare nul.
 
EXTORQUÉ, ÉE. part. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020