factice

 

définitions

factice ​​​ adjectif et nom masculin

Qui est faux, imité. Diamant factice.
Qui n'est pas naturel. ➙ artificiel. —  nom masculin Le factice.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Derrière les sourires et derrière l'admiration, qui chez les femmes est toujours un peu factice, il devinait l'obscure réserve mentale de l'être qui se juge d'essence supérieure.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans cet art des parfums, un côté l'avait, entre tous, séduit, celui de la précision factice.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
On donnait une vogue factice à des écrits qui ne correspondaient à l'époque que par leur vieille opposition à tout ce que le parti du passé essayait de ressusciter.Alexandre Vinet (1797-1847)
Je dis que le mouvement qui a produit la question dont nous nous occupons est un mouvement superficiel, factice, mensonger, suscité par les journaux et par les comités.François Guizot (1787-1874)
Le plus haut degré de perfection serait de comprendre que tout ce qui est factice est une théorie.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Il était au contraire embaumé d'un parfum fin et vieillot mais qui n'était pas moins factice.Marcel Proust (1871-1922)
Qu'ils soient obscurcis momentanément, cela peut, cela doit être, à cause du lien factice qui les unissait à l'erreur destinée à disparaître tôt ou tard.George Sand (1804-1876)
Je ne me donnai pas d'horreur factice pour la conduite de cette fille d'une si effrayante précocité dans le mal.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Aussi le romantisme a-t-il vécu cinquante ans à peine ; il était factice, il ne répondait qu'à une évolution temporaire, il devait disparaître avec ses inventeurs.Émile Zola (1840-1902)
On croirait voir, dans cette créature factice, la poupée modèle des goûts de cette civilisation extrême.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Le mouvement qui a produit la question dont nous nous occupons, est un mouvement superficiel, factice, mensonger, suscité par les journaux et les comités !Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
En envisageant ce besoin dans toute son étendue, on peut compter trois espèces de soif : la soif latente, la soif factice et la soif adurante.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Quant à l'empereur, qu'on ne trompait guère, il n'eut que quelques instans d'une joie factice.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Là, rien que de factice, hors la mer et le ciel, rien qui vous rappelle la nature.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
On voit aussi, à la réaction qui la suivait, que sa gaîté, quand elle était excessive, était factice, comme il arrive aux personnes dont l'esprit est sérieux.Auguste Angellier (1848-1911)
Fantaisie, si vous voulez ; c'est le principe de la liberté des nations qui a résisté à ces essais d'unité factice et violente.François Guizot (1787-1874)
Seulement alors j'eus l'intuition que son calme était factice, et que, sous cet air de sécurité parfaite, se cachait un grand trouble.Maurice Leblanc (1864-1941)
On ne rencontre pas une fausse note, et de là une vague impression de factice.Paul Bourget (1852-1935)
Sa taille mince et frêle se courba, la force factice, fiévreuse, qui l'avait jusqu'alors soutenu, l'abandonna ; il s'affaissa sur lui-même....Eugène Sue (1804-1857)
Il était temps, on le voit, que la politique vînt jeter quelque variété et quelque ressource, susciter un but, même factice, à travers ces misères obscures où il se consumait.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FACTICE » adj. masc. & fem.

Qui est fait exprés. Un mot factice, c'est un mot qui n'est pas de la langue ordinaire, mais qu'on fait exprés & sur le champ pour bien exprimer sa pensée. Rabelais a fait un chapitre des chevaux factices de Gargantua.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020