flâneur

définitions

flâneur ​​​ , flâneuse ​​​ nom et adjectif

Personne qui flâne, ou qui aime à flâner. ➙ badaud, promeneur.
adjectif Un esprit flâneur.

synonymes

flâneur, flâneuse nom et adjectif

promeneur, badaud, curieux, passant

oisif, musard (familier, vieilli)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dès qu'il est avéré qu'un flâneur herborise, dessine ou fait collection de coléoptères, les gens affairés, les gens sérieux ne prennent plus garde à lui.Oscar Méténier (1859-1913)
Je fais ici une tournée de flâneur et non des descriptions régulières.Gérard de Nerval (1808-1855)
Brumières est flâneur, comme le sont les caractères enjoués et communicatifs.George Sand (1804-1876)
En même temps l'œillade fauve d'une femme caressa l'amour-propre du flâneur.Paul Adam (1862-1920)
Pas un flâneur pourtant, car on ne se déplace pas d'un continent à l'autre sans un motif sérieux.Jules Verne (1828-1905)
Je m'amusai à faire le flâneur, le dandy, l'homme à la mode.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Il y était toujours accueilli par les autres occupants avec cordialité ; car on l'aimait, et son esprit animait ce groupe flâneur et ennuyé.George Sand (1804-1876)
Je suis rarement préoccupé des monuments et des objets d'art, et, une fois dans une ville, je m'abandonne au hasard, sûr d'en rencontrer assez toujours pour ma consommation de flâneur.Gérard de Nerval (1808-1855)
Aucun flâneur du village ne vint se joindre à nous ; car le temps était froid et menaçant, le chemin difficile et la nuit approchait.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Il traversa la première cour, de son petit pas tranquille de bourgeois flâneur.Émile Zola (1840-1902)
Je ne suis pas un flâneur comme vous, moi !George Sand (1804-1876)
Ce flâneur intrépide ne prenait pas garde le moins du monde aux gens qui passaient et n'attirait pas davantage leur attention.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Désolé de quelques expériences infructueuses, il flânait un jour le long des boulevards en revenant dîner, car le flâneur parisien est aussi souvent un homme au désespoir qu'un oisif.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les fourriers, de leur côté, affirment que leur marchegis, qu'ils appellent le double, est un flâneur déterminé.Émile Gaboriau (1832-1873)
Avec cela, je le soupçonne d'avoir été très flâneur, très paresseux, quoi qu'il dise.Jules Lemaître (1853-1914)
Le temps était beau ; il invitait le flâneur à la promenade.Eugène Chavette (1827-1902)
Moi, complaisant par devoir et un peu flâneur par nature, je le conduisis de tous côtés.George Sand (1804-1876)
Soit, la flânerie en plein air n'est point une mauvaise école pour les poètes, mais cela dépend beaucoup du flâneur.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
La sibylle, étudiant son public pendant ses premières manigances, discernait vite, à l'attitude et aux reparties, le trait dominant de chaque flâneur.Raymon Roussel (1877-1933)
Afficher toutRéduire
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 14/06/2021