promeneur

 

définitions

promeneur ​​​ | ​​​ , promeneuse ​​​ | ​​​ nom

Personne qui se promène à pied. ➙ flâneur, passant. « Les Rêveries du promeneur solitaire » (de Rousseau).
 

synonymes

promeneur, promeneuse nom

flâneur, badaud, passant, visiteur, [nocturne] noctambule

marcheur, excursionniste, randonneur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais tout à coup, presque au pied de la tour, un promeneur se montra sous les arbres dénudés de la petite place, en avant de la grille du château.Léon de Tinseau (1842-1921)
Le promeneur y trouve l'occasion d'une très agréable visite, car le panorama gagne de plus en plus en beauté souriante et variée.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Renée, qui connaissait la chambre, y éprouvait cette vague sensation de malaise que procure à un promeneur un coin de forêt coupé dans un paysage aimé.Émile Zola (1840-1902)
Le plus souvent, il est vrai, ils dorment à poings fermés, mais leur présence n'en inspire pas moins au promeneur attardé une bienfaisante confiance.Jules Legras (1866-1939)
Claude se souvint de l'invisible promeneur qui lui avait lancé un si enthousiaste bravo et que, dédaigneuse, elle n'avait pas cherché à entrevoir.Henri Ardel (1863-1938)
Puis, résolu, il mit les mains dans ses poches, et de l'air insouciant d'un promeneur qui flâne, il continua de monter le boulevard.Maurice Leblanc (1864-1941)
Je devançai l'illustre promeneur, je me trouvai en sa présence au moment où il tournait vers le côté du théâtre du parc.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il est chez lui partout, pouvant entrer partout, l'animal qui passe sans bruit, le silencieux rôdeur, le promeneur nocturne des murs creux.Guy de Maupassant (1850-1893)
Aux extrémités d'une longue perche sont fixées les attaches d'un hamac dans lequel le promeneur est étendu.Ernest Deharme (1838?-1916)
On sent que tout un peuple dort dans cette terre émue et douloureuse sous le pied du promeneur.Émile Zola (1840-1902)
Lussinge, l'homme le plus prudent que j'aie connu, voulant s'assurer un co-promeneur pour tous les matins, avait la plus grande répugnance à me donner des connaissances.Stendhal (1783-1842)
Les entre-deux des créneaux furent garnis de planches, jalousies sans treillis enlevant au promeneur toute possibilité de voir ou d'être vu.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
On retrouvait bien encore, çà et là, les traces de l'ancien jardin anglais ; mais la beauté des allées silencieuses et profondes ravissait le promeneur qui croyait errer dans une forêt.Albert Delpit (1849-1893)
Cette comparaison par antithèse fut la cause que l'attention du promeneur se fixa sur ces deux bijoux vivants.Paul Bourget (1852-1935)
Faites pour le voir, vous, ce que j'ai fait pour vous voir, moi ; attendez-le, vous savez qu'il est promeneur de son naturel.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Beaucoup mieux monté qu'elle, il gagnait rapidement du terrain, lorsqu'un promeneur, témoin de cette scène, s'élança de derrière une haie.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Le promeneur ne devinera nos habitations qu'en voyant la fumée des cheminées du haut des collines, ou dans l'hiver quand les feuilles seront tombées.Honoré de Balzac (1799-1850)
Alors le promeneur s'assit en face de la dame, sous des buissons qui bordaient le sentier, et il attendit.Oscar Méténier (1859-1913)
La lune, en se levant, toute rouge au ras de la lande, mettait, sur le sombre promeneur et sur le paysage, plus de mystère que de clarté.Daniel Lesueur (1854-1921)
J'observai seulement ses allures prudentes, sa hâte à me fuir dès qu'un promeneur se montrait à l'entrée de l'allée alors déserte souvent.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020