fourmillement

définitions

fourmillement ​​​ nom masculin

Agitation désordonnée et continuelle d'une multitude d'êtres. ➙ grouillement, pullulement. —  au figuré Un fourmillement d'idées.
Sensation comparable à celle que donnent des fourmis courant sur la peau. ➙ picotement.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Car vous êtes les borborytes et les bousiers des plus pestilentiels cloaques, et la prospérité de votre fourmillement vermiculaire est l'indice des immédiates décadences...Fernand Kolney (1868-1930)
Le silence est peuplé d'un fourmillement presqu'imperceptible, comme si la terre rissolait, et l'on s'aperçoit que l'océan fume lui-même aux lointains blanchis de vapeurs.Marc Elder (1884-1933)
Une forme leur apparut dans la mer limpide, animée d'un fourmillement étrange, avec des choses indéfinissables et brillantes.Marc Elder (1884-1933)
C'était une espèce de fourmillement plein de charmes qui, partant de l'épiderme depuis les pieds jusqu'à la tête, m'agitait jusque dans la moelle des os.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Comme allégés au moral ainsi qu'ils l'étaient physiquement, ils allaient, vifs, alertes, avec un fourmillement de guêtres blanches et de jaunes molletières.Amédée Delorme (1850-1936)
Des reptiles ont fait leur nid entre ses lèvres de pierre ; à la clarté de la lune on y distingue vaguement un fourmillement hideux...Eugène Sue (1804-1857)
Parfois il s'abîmait dans la recherche de l'inconnu avec une telle intensité d'action cérébrale, qu'il sentait sous son crâne un fourmillement dans lequel toutes ses facultés pensantes semblaient s'anéantir.Camille Flammarion (1842-1925)
Là-bas, dans l'espace, loin, bien loin, un croissant lumineux brillait au milieu d'un fourmillement d'étoiles.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
C'est un fourmillement d'individus qui se bousculent, tombent, se relèvent et parfois s'agglomèrent en troupes compactes pour s'entretuer.Marc Elder (1884-1933)
Tous se précipitèrent, il y eut une nuée d'ailes, puis toutes les plumes se refermèrent, et le pendu disparut sous un fourmillement d'ampoules noires remuant dans l'obscurité.Victor Hugo (1802-1885)
La vie est un perpétuel sujet d'étonnement, un fourmillement de surprises, un déroulement de phénomènes exceptionnels, une apparence continue de miracles.René Boylesve (1867-1926)
Un fourmillement de vagues formes humaines, qu'il n'avait pas remarque d'abord, emplissait le fond de la place.Victor Hugo (1802-1885)
Les costumes, ce flot de femmes de tous les pays et de toutes les époques, roulait, avec un fourmillement, une bigarrure d'étoffes vives.Émile Zola (1840-1902)
Il y avait un fourmillement d'hommes partout ; ils étaient, comme moi, dans la stupeur de cet épouvantable dénouement.Amédée Achard (1814-1875)
On se figurerait difficilement le fourmillement de ses îlots et de ses récifs, dont la position est à peine établie par les meilleurs hydrographes.Jules Verne (1828-1905)
Sur la mer, si douce qu'elle soit, les vagues clapotent ; dans les bois, la brise murmure ; aux champs on entend la rumeur, le fourmillement des infiniment petits.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Ce fourmillement de sarraux et de casquettes récelait le calme fallacieux des approches de l'orage, le malaise et la sournoiserie des fulminantes et formidables colères accumulées dans les poitrines.Georges Eekhoud (1854-1927)
Le feu intense de l'artillerie moderne, en supprimant le spectacle de l'activité humaine sur la surface du sol, a suscité tout un fourmillement de vie souterraine.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Il y a là un fourmillement extraordinaire de pensées et de formes, souvent avortées, plus souvent encore barbares, quelquefois grandioses.Hippolyte Taine (1828-1893)
Un fourmillement confus s'agitait en dessous ; au milieu de cette ombre, par endroits, brillaient des blancheurs de baïonnettes.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc.
François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ?
Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste...

Maria Candea 28/04/2021