pullulement

 

définitions

pullulement ​​​ nom masculin

Fait de pulluler.
au figuré ➙ foisonnement.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les insectes, les batraciens et les reptiles connurent les forêts de la fougère géante, le pullulement des calamites et des sagittaires.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Tout le sublime du monde n'est devenu grotesque que par le pullulement des imbéciles.René Boylesve (1867-1926)
Le sable semblait respirer, semblait marcher, soulevé par un mouvement, par un pullulement de vie vermiculaire.Octave Mirbeau (1848-1917)
Elle trouva une satisfaction continue à sentir autour d'elle un pullulement.Émile Zola (1840-1902)
C'était un pullulement, un braisillement de cœurs prodigieux, dont le nombre infini accablait, quand on songeait à toutes les mains tremblantes de reconnaissance, qui les avaient donnés.Émile Zola (1840-1902)
Et, pour la première fois, le pullulement extraordinaire des prêtres, parmi la foule, le frappait.Émile Zola (1840-1902)
Il avait, prêtes à s'édifier, plus d'idées qu'un siècle n'en pourrait utiliser, et parfois ce qui ne serait jamais fait l'effrayait et le hantait comme un pullulement de gnomes.Remy de Gourmont (1858-1915)
Ce n'est plus le pullulement d'épaules maigres, de têtes chauves, de ventres énormes de l'après-midi.Émile Zola (1840-1902)
Pour le reste, ce n'était plus qu'un pullulement de petites clartés jaunes, les miettes d'un ciel à demi éteint, balayé sur la terre.Émile Zola (1840-1902)
C'était, à travers les glaces pâlies d'une buée, un pullulement vague de clartés, tout un intérieur confus d'usine.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020