froideur

 

définitions

froideur ​​​ nom féminin

Absence relative d'émotivité, de sensibilité. ➙ flegme, impassibilité. —  Manque de sensualité (➙ frigidité).
Indifférence marquée, manque d'empressement et d'intérêt. ➙ détachement, réserve. Une froideur méprisante.
en art Défaut de chaleur, d'éclat. ➙ sécheresse. La froideur d'une interprétation musicale.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La froideur de mon attitude ne paraît pas la gêner ; on dirait qu'elle ne s'en aperçoit pas.Georges Darien (1862-1921)
Quoique ce soit dans les enfants des défauts purement négatifs qui ne caractérisent aucun penchant, cependant ils annoncent une grande froideur de cœur.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Heureux, cette froideur ne l'inquiéta pas assez ; malheureux, il ne s'en plaignit pas, soit fierté, soit justice.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Sous l'insulte, la froideur, la malveillance, des pertes personnelles constantes, ils restèrent fidèles à ce qu'ils croyaient juste durant maintes sombres années.Auguste Angellier (1848-1911)
Ce que je voudrais souligner, c'est que derrière la froideur des statistiques, il y a d'abord et surtout des souffrances humaines.Europarl
Il parla de la future comtesse avec une froideur qui frisait le mépris ; il jura sur son honneur qu'elle ne vivrait pas longtemps.Edmond About (1828-1885)
Mon cœur, qui n'était peut-être pas destiné à cette froideur, se resserra et s'entoura de méfiances.George Sand (1804-1876)
Je dois résoudre les problèmes et aborder les difficultés avec une certaine distance et une certaine froideur.Europarl
Vous vous étiez imaginé que j'étais contre vous, et partant, il y avait entre nous de la froideur ; mais ce n'était que de votre côté, entièrement de votre côté.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Le grand-trappeur, était pensif ; il s'apercevait que les indiens le regardaient avec froideur et défiance et cela lui causait du chagrin.Pamphile Le May (1837-1918)
Toute ma froideur n'a pu tenir contre une chose si étonnante : j'ai la tête troublée de tout ce que je vois.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
C'est là qu'il faut tout craindre : l'indifférence comme la partialité, la froideur comme la passion, le savoir comme l'ignorance, l'art, l'esprit, la subtilité et l'innocence plus dangereuse que la ruse.Anatole France (1844-1924)
Aramis ouvrit le papier ; mais, quelque calme et quelque froideur qu'il affectât, on voyait que sa voix tremblait de haine et de désir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans sa vie si courte, il étonna moins encore par la froideur de sa scélératesse que par l'éclat de son intelligence.Anatole France (1844-1924)
Enfin, quand je parlais de la froideur du néo-hellénisme en littérature, je me trompais sans doute.Jules Lemaître (1853-1914)
Son voyage devait durer huit jours au plus ; pourtant mon père ressentit un profond chagrin de cette séparation passagère ; son caractère s'aigrit ; il redoubla de froideur envers moi.Eugène Sue (1804-1857)
Il était connu pour s'évertuer en faveur de ses amis et de ses clients, et pour en être régulièrement payé par la froideur ou la trahison.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
C'était l'usage de la maison et on y tenait ; il en résultait quelquefois, surtout au commencement de la soirée, un peu de gêne et de froideur.François Guizot (1787-1874)
M***, dont vous ne vous souciez pas plus que moi, dînait l'autre jour en ville et se plaignait de la froideur du prince régent, à l'égard de ses anciens amis.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle est très gentille pour moi à présent, malgré la froideur et la raideur du fond.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FROIDEUR » s. f.

Qualité de ce qui est froid ; & se dit tant au propre, qu'au figuré, de la froideur des corps, du temps, de la vieillesse, du stile & de l'accueil qui se fait avec indifference ; de celle qui se rencontre dans l'amitié, quand il y a quelque brouillerie.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020