furie

 

définitions

furie ​​​ nom féminin

Fureur brutale. ➙ rage. Mer en furie, déchaînée par la tempête.
Mythologie Chacune des trois divinités romaines des Enfers.
Femme haineuse, méchante, coléreuse. ➙ mégère.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils en parlaient avec une sorte de furie, ces deux jeunes gens, de l'incomparable fleuve !Jules Verne (1828-1905)
Seulement il se demandait s'il ne serait pas contraint à quelque terrible riposte par la furie même des attaques.Daniel Lesueur (1854-1921)
Une femme qui entre avec un train de furie chez moi, et qui me dit que j'écris à son mari des choses !...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Cet usage de les tenir renfermés à la vue l'un de l'autre, les rend si vifs et si colères, qu'ils se battent avec une furie surprenante.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Je voudrais aussi lui demander de prêter attention à deux régions que le brouhaha et la furie des autres débats semblent nous faire oublier.Europarl
Depuis dix mois qu'elle se débattait avec une sorte de furie au milieu d'inextricables difficultés, les ressorts de son énergie, peu à peu, s'étaient détrempés.Émile Gaboriau (1832-1873)
Et les confédérés, avec épouvante, voyaient tomber toutes leurs positions les unes après les autres, devant la furie de leur adversaire.Georges Ohnet (1848-1918)
J'en dépassai bientôt un grand nombre, et j'arrivai en présence de la mer en furie.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Elle n'était point étonnée de voir un homme jaloux en proie à un accès de furie.George Sand (1804-1876)
Le vent soufflait en furie, les balles obliques sabraient tout, s'amassaient, couvraient le sol d'une couche blanche.Émile Zola (1840-1902)
Mais l'animal se mit en furie, et fit entendre par divers signes que le nom du vrai législateur n'était pas dans le vase.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
La révolution française, d'abord admirée comme une sœur, avait paru une furie et un monstre.Hippolyte Taine (1828-1893)
Avoir quelque soupçon, se mettre en colère, se lever de furie, ce ne fut qu'une même chose.Paul Scarron (1610-1660)
On les voit redescendre à toute vitesse, emportés par le courant et la furie des hommes, s'enlevant à chaque coup de nage et marquant leur sillage comme un vapeur.Marc Elder (1884-1933)
Il eût apporté à son attaque cette furie française, qui peut conquérir autre chose que des provinces.Louis Énault (1824-1900)
Les journaux, pleins de terreur, se sont barricadés avec furie contre ces pestiférés d'idéal, dont le contact épouvantait la muflerie contemporaine.Léon Bloy (1846-1917)
Nous y sommes aussitôt plongés, dès le bord, avec furie,– et pour le coup l'immersion est plus que complète !...Félix Nadar (1820-1910)
Or pendant que nous potassons avec cette furie, la vie marche, s'agite, se rue autour et en dehors de nous.Jules Lermina (1839-1915)
Ses oreilles bourdonnaient, une furie d'impatience lui donnait des envies de se jeter la tête en avant et de s'ouvrir un chemin.Émile Zola (1840-1902)
Le vent continuant avec beaucoup de furie, il demeura incertain de quel côté il devait se porter.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FURIE » s. f.

Passion violente de l'ame qui la transporte, qui outre sa colere. En ce sens c'est la même chose que Fureur. Il est dangereux dans sa furie, quand il est entré en furie.
 
FURIE, se dit aussi de tout ce qui se fait avec ardeur, promptitude, courage, impetuosité. Dans un combat la premiere furie des François est dangereuse à soûtenir, à essuyer. cet affamé mange avec furie. ce Basque, ce postillon courent avec furie, avec grande promptitude. ces habitans travailloient avec grande furie aux fortifications de leur ville.
 
FURIE, se dit aussi des choses inanimées. C'est une chose espouvantable de voir la mer, les flots en furie, la furie des vents, de la tempeste, d'un tremblement de terre. on l'a sauvé de la furie des flammes d'un incendie, d'une inondation. la furie d'un taureau, d'un lyon, d'un tigre.
 
FURIES, se dit aussi de certaines Divinitez infernales que les Poëtes Payens feignoient entrer dans les corps des hommes pour les posseder & les tourmenter. Oreste estoit agité de Furies, croyoit voir deux Thebes & deux soleils. ce desesperé croit avoir toutes les Furies de l'Enfer dans son sein.
 
On dit figurément d'une meschante femme, que c'est une Furie d'Enfer, que c'est une Megere.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020