gaillard

 

définitions

gaillard ​​​ , gaillarde ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
Plein de vie, grâce à sa bonne santé. ➙ alerte, allègre, vif. Un vieillard encore très gaillard. ➙ vert. Rendre gaillard. ➙ ragaillardir.
D'une gaieté un peu osée. Des chansons gaillardes. ➙ leste, licencieux.
nom masculin
Homme plein de vigueur et d'entrain.
familier Garçon, jeune homme. ➙ gars, lascar. Ah ! je t'y prends, mon gaillard !

gaillard ​​​ nom masculin

Marine Superstructure située sur le pont supérieur d'un navire. Gaillard d'arrière. ➙ dunette. Gaillard d'avant.
 

synonymes

gaillard nom masculin

gars (familier), bonhomme (familier), lascar (familier), loustic (familier), type (familier), zèbre (familier), bougre (familier, vieilli), coquin (vieilli), drôle (vieilli), luron (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et, certes, le gaillard m'eut bien disputé ce repas, s'il ne m'eut senti de force à lui résister.Charles Deguise (1827-1884)
Picounoc avait vieilli de vingt ans comme les autres ; mais le gaillard portait bien son âge.Pamphile Le May (1837-1918)
J'avais disputé un point du gaillard d'arrière à deux gros caloyers qui ne me l'avaient cédé qu'en grommelant.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il y a aussi un grand gaillard de vingt-huit ans, fort comme un bœuf et qui, du reste, jusqu'ici n'a employé sa force qu'à faire des sottises...Georges Ohnet (1848-1918)
Les lumières bleues qui brûlaient sur son gaillard d'avant se réfléchissaient dans notre voile de perroquet, bien carguée.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
J'étais seul avec le patron : un vigoureux gaillard d'une quarantaine d'années, qui faisait assez bien la paire avec sa robuste normande.Paul Féval (1816-1887)
Le portier de l'hôtel choisit entre vingt cochers un gaillard qui se fait fort de me conduire les yeux fermés.Fernand Neurey (1874-1934)
Causez avec le gaillard et tâchez qu'il reste sage et raisonnable au moins jusqu'à ma rentrée.Albert Durer (1471-1528), traduction Charles Narrey (1825-1892)
Il me sembla qu'en m'adressant à lui j'aurais encore la chance de réussir, et je le suivis sans hésiter vers le gaillard d'arrière, dont il avait pris le chemin.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
De son côté la jeune fille avait vite reconnu le grand et sec gaillard qu'elle adorait.Pamphile Le May (1837-1918)
Mes camarades et moi, après avoir pris notre repas, nous nous réfugiâmes dans le gaillard d'avant et installâmes nos hamacs.Arnould Galopin (1863-1934)
Comment, un grand gaillard de vingt et un ans se ferait porter sur les faibles bras d'une femme délicate, dévouée, laborieuse à son intention !...George Sand (1804-1876)
C'était un gaillard vigoureux, de haute stature, mais d'une physionomie basse et bestiale qui ne prévenait pas en sa faveur.Jules Verne (1828-1905)
Je fis signe à ce jeune homme de venir me parler sur le gaillard d'arrière.Alfred de Vigny (1797-1863)
Je regagnai le gaillard d'avant, en faisant déjà de pénibles réflexions sur l'infraction que l'on commettait à la police du bord, en s'avisant d'avoir le mal de mer.Édouard Corbière (1793-1875)
C'était un grand gaillard, à l'air intelligent, qui s'escrimait de la langue et des poings.Pamphile Le May (1837-1918)
Un gaillard qui se relève comme ça tout seul aurait pu s'asseoir sur son séant et signer quatre douzaines de codicilles.Paul Féval (1816-1887)
On ne donnerait pas trente-cinq ans à ce gaillard-là, et il en a bel et bien quarante-six.Edmond About (1828-1885)
Je connais un individu qui ne fume pas, et c'est bien le plus misérable gaillard du monde.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
A quinze ans, son fils, s'il était devenu un gaillard hardi et bien planté, n'avait fait aucun progrès.Oscar Méténier (1859-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GAILLARD, ARDE » adj.

Enjoué, qui ne demande qu'à rire, ou à faire rire. On dit de celuy qui est entre deux vins, qu'il est un peu gaillard, & aussi de celuy qui sans avoir beu est sujet à faire quelques folies. Borel observe que tous les mots terminez en ard, sont composez du Gaulois ard, qui signifioit naturel. Ainsi gaillard veut dire naturel gay. On peut dire la même chose de babillard, couard, pillard, paillard, &c. Du Cange derive ce mot de goliardus, qu'on a dit dans la basse Latinité pour signifier, un bouffon, un jongleur ; Scaliger à Gallicâ audaciâ ; Vossius à Gallico ardore, d'autres de validus & de validior.
 
On le dit aussi des choses qui sont licentieuses, hardies, incroyables. Ce conte est un peu gaillard, le trait est gaillard. On appelle aussi Gaillard, un homme qui se porte bien, qui est dispos & vigoureux. Cet homme est encore frais & gaillard pour son âge.
 
On dit aussi d'un homme, que c'est un gaillard, pour dire, que c'est un adroit, un fourbe, un homme à surprendre les autres, dont il se faut deffier.
 
En termes de Marine, le gaillard est le chasteau ou l'eslevation qui est au dessus du dernier pont. Il y a le gaillard d'avant sur la prouë, & le gaillard d'arriere sur la pouppe. On le dit aussi du vent. Nous navigeasmes par un vent frais & gaillard.
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020