glaner

définitions

glaner ​​​ verbe transitif

Ramasser dans les champs les épis qui ont échappé aux moissonneurs. —  sans complément S'en aller glaner aux champs.
au figuré Recueillir par-ci par-là (des bribes dont on peut tirer parti). Glaner des renseignements sur qqn.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je glane

tu glanes

il glane / elle glane

nous glanons

vous glanez

ils glanent / elles glanent

imparfait

je glanais

tu glanais

il glanait / elle glanait

nous glanions

vous glaniez

ils glanaient / elles glanaient

passé simple

je glanai

tu glanas

il glana / elle glana

nous glanâmes

vous glanâtes

ils glanèrent / elles glanèrent

futur simple

je glanerai

tu glaneras

il glanera / elle glanera

nous glanerons

vous glanerez

ils glaneront / elles glaneront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est à peine si l'on trouve à glaner çà et là quelques menus faits sur son compte.Rodolphe Reuss (1841-1924)
Il n'y a plus après cela qu'à glaner deux ou trois jolis passages encore.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Nous ne trouvons à y glaner qu'une seule conversation, tenue l'avant-veille du mariage, qui n'était pas la répétition de ce qu'on avait dit et archi-répété depuis une semaine.Eugène Chavette (1827-1902)
J'ai de la fortune ; personne ne pouvait glaner sur mon industrie.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Dans tout le verbiage contenu dans la montagne de documents rédigés à ce sujet, l'on peut glaner quelques défis à relever à présent de toute urgence.Europarl
Mais un médecin trouve peu à glaner dans ce récit où la fantaisie a peut-être autant de part que la vérité.Charles Anglada (1806-?)
Vous ne me laissez pas même les miettes du festin, vous me défendez de glaner après la moisson de lauriers.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Et voilà que mon seigneur père remarqua une belle fille qui restait en arrière, comme si elle eût eu peur de glaner comme les autres.Frédéric Mistral (1830-1914)
Il faut bien que vous nous laissiez quelques épis à glaner, à nous autres pauvres diables de provinciaux.Prosper Mérimée (1803-1870)
Tenons-nous pour satisfaits si nous parvenons à glaner quelques parcelles de vérité.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
L'une des femmes, debout, scrute le sol, pour y découvrir un épi à glaner ; les deux autres, pliées à terre, ramassent les tiges qu'elles viennent d'apercevoir.Armand Dayot (1851-1934)
Aussi, malgré l'importance et le soin de ces relèvements, ne nous y attarderons-nous que lorsque nous pourrons glaner quelque anecdote.Jules Verne (1828-1905)
Il a eu ses historiens, et leurs récits ne laissent que peu de choses à glaner dans le sillon qu'ils ont parcouru.Ernest Daudet (1837-1921)
C'est dans cette disposition qu'il commence à glaner, et chaque épi, chaque grain qu'il croit digne, il le range devant nous.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Nos antiques conteurs de bord, à nous, ne nous ont pas laissé des épis aussi féconds à glaner dans le champ où ils ont promené leur faux rapide et tranchante.Édouard Corbière (1793-1875)
On vit que la reine allait parler, qu'elle allait raconter une histoire dans laquelle chacun pouvait glaner, soit un petit scandale, soit un petit secret.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'ayant appris, elle se rend dans les champs et se met à glaner comme une pauvresse.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Sur ce qui concerne les mœurs, le plus beau et le meilleur est enlevé ; l'on ne fait que glaner après les anciens et les habiles d'entre les modernes.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Ces opérations terminées, le port se couvre d'une nuée de femmes et d'enfants qui viennent rébiner, c'est-à-dire glaner les huîtres oubliées.Henry de Graffigny (1863-1934)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLANER » v. act.

Ramasser les espics esgarez, & negligez dans un champ moissonné. Ruth estoit venuë pour glaner, quand Boos l'espousa. Ce mot vient à glandibus colligendis, d'où l'on a estendu la signification aux espics de bled.
 
GLANER, signifie figurément, Faire un petit gain dans une affaire, aprés que d'autres y en ont fait de tres-grands. Les premiers Fermiers ont eu toute la graisse de cette affaire, il n'y a qu'à glaner pour ceux qui viendront aprés eux.
 
GLANÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Vidéos "Figurez-vous", épisode 2 "Figurez-vous", épisode 2

Ce mois-ci, Julien Barret nous dit tout sur la question oratoire, ou question rhétorique. Ne seriez-vous pas en train d'acquérir une technique...

Julien Barret 26/05/2021