grison

définitions

grison ​​​ nom masculin

littéraire Âne.

grison ​​​ , grisonne adjectif et nom

Du canton suisse des Grisons. —  nom Les Grisons.
nom masculin rare Langue romane parlée par les Grisons. ➙ romanche.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À ce moment, le vieux grison fut pris, bien mal à propos, d'une ardeur dont je l'aurais cru incapable depuis longues années.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
En effet, un grison l'attendait chez le concierge.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Faudra-t-il donc, mon pauvre grison, que tous les deux nous mourions de faim ici, ou toi de tes blessures, et moi de chagrin !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Le grison se porte à merveille, et il se recommande à toi et à nos enfants.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Et pourtant quand il serait ici, le pauvre grison, à quoi servirait de lui ôter le bât ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Ici je me suis souvenu du grison, et ici j'ai parlé de lui ; et si je m'en fusse souvenu à l'écurie, c'est là que j'en aurais parlé.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Sancho ne voulut point monter rendre visite au duc et à la duchesse qu'il n'eût mis son grison à l'écurie, car la pauvre bête avait, disait-il, passé une très-mauvaise nuit.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il ôta le bât et le licou au grison, et le laissa paître en liberté.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Tiens, celui-là qui se tire de dessous le grison, c'est mon homme.Paul Adam (1862-1920)
Mais toi, grison, tu ne veux point vieillir.Romain Rolland (1866-1944)
J'ai tant pleuré cette nuit mon grison, que je ne suis pas en état de recommencer.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Et avant le jour, l'insigne vaurien, monté sur le grison, était déjà trop loin pour qu'on pût le rattraper.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Suis-moi ; le chariot marche lentement ; et avec les mules qui le traînent je couvrirai, sois-en certain, la perte de ton grison.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
La pauvre bête, tout épouvantée, vint se réfugier et se blottir sous les pieds du grison.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Quand tu monteras à cheval, aie soin de tenir la jambe tendue et le corps droit ; autrement tu aurais l'air d'être encore sur ton grison.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Sancho, laissant là le grison, s'était cousu aux jupons de la duchesse ; et il entra avec elle dans le château.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Et il délaça majestueusement sa cuirasse en faisant signe à son laquais, gros grison d'une cinquantaine d'années, de s'approcher de lui.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans cette étrange posture, il lui fallut rattraper le grison qui profitant des libertés de cette journée, s'était écarté au loin, et se donnait à cœur joie du bien d'autrui.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il montait un mulet, à l'écuyère, et derrière lui, par ordre du duc, marchait le grison, paré de harnais en soie et tout flambants neufs.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GRISON, ONNE » adj. & subst.

Celuy dont les cheveux commencent à blanchir. Il y a des gens qui sont grisons dés 25. ans.
 
On appelle un cheval grison, lors qu'il est gris : & un asne s'appelle absolument un grison, parce qu'il est ordinairement gris. Ainsi Sancho Pansa appelloit sa monture, son grison.
 
GRISON, se dit aussi par raillerie des laquais de gens de qualité qui ne portent point de couleurs, & qui leur servent d'espions ou de messagers secrets.
 
On appelle encore grisons, de gros grés dont on se sert à bastir dans les lieux où le grés abonde. Il faut tant de grisons pour faire un pied droit de cette porte.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020