haïssable

définitions

haïssable ​​​ adjectif

Qui mérite d'être haï (choses, personnes). ➙ détestable, exécrable, odieux.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si ma mère était méprisable et haïssable, moi, le fruit de ses entrailles, je l'étais aussi.George Sand (1804-1876)
On a le droit d'être laid jusqu'à trente ans ; plus tard, la laideur est haïssable, car elle ne vient plus de la nature, mais du caractère.André Gill (1840-1885)
Comme les rois, les gardes champêtres et les professeurs de philosophie, elle sait que le moi est haïssable et elle dit toujours nous.Han Ryner (1861-1938)
Il ne dépend pas du législateur qu'un fait nous apparaisse ou non comme moralement haïssable.Émile Durkheim (1858-1917)
Pour donner du plaisir aux autres et en prendre soi-même, il faut commencer par écarter le moi qui est haïssable et le tenir enchaîné pendant toute la durée des divertissements.Charles Wagner (1852-1918)
Mais ne nous donnons point la peine de la haïr, car elle n'est point haïssable.Anatole France (1844-1924)
La vraie et unique vertu est donc de se haïr, car on est haïssable par sa concupiscence, et de chercher un être véritablement aimable, pour l'aimer.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Pour ne se répandre que sur les dehors, elle n'en est que plus haïssable, parce que c'est toujours un défaut visible et manifeste.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Son visage apeuré, blême, conservait néanmoins cette expression de triomphante arrogance qui le rendait si haïssable.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Si j'ose manifester ainsi le moi haïssable, ce n'est point la curiosité de satisfaire quelque puéril orgueil, mais bien le ressentiment d'une obligation qui ne saurait fuir qu'avec mes jours.Gabriel Montoya (1868-1914)
Telle est, je crois, la pensée de ces jeunes gens ; pensée haïssable, mais fertile pour eux en orgueilleuses délices.Jules Lemaître (1853-1914)
Il n'est pas plus haïssable qu'un bœuf ou un mouton, car il n'est guère plus homme que les êtres endormis dans l'innocence de la brute.George Sand (1804-1876)
Ceux-là sont des égoïstes, des ambitieux dans le sens haïssable du mot et de la chose.George Sand (1804-1876)
Quand vos prisonniers sortiront et qu'ils divulgueront vos cruautés, ils vous rendront haïssable au ciel et à toute la terre.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Il suffit, pour rendre le vice haïssable, d'en étaler les tristes conséquences et les redoutables enseignements.Paul Lacroix (1806-1884)
Depuis quatre mois, elle le rêvait tel qu'il s'était montré la nuit de leur rupture, amer, ironique, méprisable et haïssable entre tous les hommes.George Sand (1804-1876)
Mille feuillages semblaient nous défendre du monde haïssable qui s'agite ; on apercevait seulement en haut d'une haie le fouet des voitures allant et venant.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Ne suis-je pas le plus grossier, le plus ingrat, le plus sauvage, le plus haïssable des hommes ?George Sand (1804-1876)
Le vice, suivant lui, n'est pas haïssable à raison de l'affliction qu'il cause à la divinité, mais parce qu'il est contraire à la raison humaine.Champfleury (1821-1889)
Dans le fait, les naturalistes voudraient nous rendre la vie haïssable, tandis que les idéalistes cherchaient à l'embellir.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HAÏSSABLE » adj. m. & f.

Qui a de mauvaises qualitez qui nous portent à le haïr. Il se dit des personnes & des choses. Les chicaneurs qui content sans cesse leurs procés sont des gens fort importuns & fort haïssables. les animaux venimeux sont fort haïssables. Entre tous les vices il n'y en a point de plus haïssable que l'ingratitude.
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020