Email catcher

détestable

Définition

Définition de détestable ​​​ adjectif

vieux Qui mérite d'être détesté.
Très désagréable ou très mauvais. Quel temps détestable ! ➙ affreux. Être d'une humeur détestable. ➙ exécrable.

Synonymes

Synonymes de détestable adjectif

haïssable, abominable, antipathique, exécrable, insupportable, méprisable, odieux, imbuvable (familier)

catastrophique, calamiteux, épouvantable, [temps] de chien (familier), pourri (familier)

Exemples

Phrases avec le mot détestable

Ces politiques qui veulent continuer à être influents, à agir dans les coulisses, c'est détestable !Ouest-France, Jean-François MARTIN, 08/04/2017
Mourir entièrement et abolir la détestable conscience de soi, et toute douleur et toute joie, c'était bien.Paul Margueritte (1860-1918)
Les lettres anonymes ne lui ont pas suffi ; il lui falloit des preuves, et dans sa rage elle a imaginé cette détestable machine.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il n'y a donc pas de fatalité dans l'évolution détestable du monde du travail que nous subissons actuellement.PSN, 2018, Christophe Dejours, Bernard Granger (Cairn.info)
Nan haussa les épaules, suivant sa détestable habitude, et sortit pour exécuter l'ordre qu'elle avait reçu.Jules Verne (1828-1905)
Du point de vue de la morale politique, il est détestable.Critique, 2009, Philippe Lançon (Cairn.info)
Il y a donc une mère détestable liée au bébé détestable.Cahiers de psychologie jungienne, 2018, Alessandra Cavalli (Cairn.info)
Vaste question, vaste champ de réflexion tellement les déséquilibres sont flagrants, tellement les inégalités sont détestables et alarmantes.Ouest-France, Loïc TISSOT, 29/04/2019
La méthode choisie par l'administration est antiéconomique, malsaine et la plus détestable.Ouest-France, 04/11/2012
Ils ont un nouveau chef qui réussit la sole ; mais tout autre poisson y est détestable.Jules Renard (1864-1910)
Maintenir une forme d'aide pour y faire face suppose de collaborer avec un gouvernement dont les principes nous sont radicalement détestables.Ouest-France, 21/09/2021
Elle avait un revers détestable et redouté et une face séduisante et fascinante.Afrique et histoire, 2005, Jean-Pierre Chrétien (Cairn.info)
Ar wirionez a zo kasaus hag an hini he lavar a zo arabadus, la vérité est détestable et celui qui la dit est ennuyeux.Ouest-France, 07/09/2013
Ce progressisme qui n'est pas détestable intellectuellement et moralement et qui est souvent soutenu par des gens profondément respectables a pour lui bien des apparences.Monde chinois, 2013, Philippe Gaudin (Cairn.info)
Là où une voix ordinaire sera détestable, cinquante voix ordinaires raviront.Hector Berlioz (1803-1869)
Ils étaient précisément une proie facile parce qu'ils n'avaient vraiment aucune expérience de débordements capitalistes aussi détestables.Europarl
La prose française même maniée par des écrivains les plus ordinaires, est toujours remarquable, mais la prose anglaise est détestable.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ambivalent, il est considéré, souvent par la même personne, comme étant aussi agréable que détestable.Ethnologie française, 2009, Lionnette Arnodin (Cairn.info)
Des éditions bon marché de grands livres peuvent être délicieuses, mais des éditions bon marché de grands hommes sont absolument détestables.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Une école qui ne favoriserait que les transfuges de classe sociale vers les sommets de la hiérarchie serait détestable.Ouest-France, 13/07/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DETESTABLE adj. m. & f.

Qui donne de l'horreur, de l'indignation. Le blaspheme est un crime detestable. Neron étoit un Tyran detestable. On dit aussi hyperboliquement, qu'un Ouvrage de prose ou de vers est detestable, pour dire, qu'on le trouve fort mauvais.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.