halle

définitions

halle ​​​ nom féminin

Vaste emplacement couvert ou bâtiment où se tient un marché, un commerce de gros. Halle au blé, aux vins.
au pluriel Les halles : emplacement, bâtiment où se tient le marché central de denrées alimentaires d'une ville. Les Halles (de Paris) : ancien quartier des halles (aujourd'hui à Rungis).

synonymes

halle nom féminin

hangar, entrepôt, magasin

marché

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand il veut peindre l'aurore, il nous montre « les balayeurs dans les rues, les recors » et les cris de la halle.Hippolyte Taine (1828-1893)
Roubaud sortit de la halle couverte, d'un pas de promenade ; et, dehors, ayant devant lui l'espace, il leva la tête, il respira, en voyant que l'aube se levait enfin.Émile Zola (1840-1902)
Je l'ai trouvé cette nuit sur le carreau de la halle, pleurant comme une fontaine, c'était pitoyable.Henry Murger (1822-1861)
On avait élevé trois échafauds en cet endroit, l'un contre le pignon nord de la halle, et, en les montant, on avait rompu plusieurs tuiles du toit.Anatole France (1844-1924)
Mais à la halle, le prix parlementaire ne s'est presque jamais réalisé, et il n'en a pas moins fallu acquitter la rente parlementaire.Frédéric Bastiat (1801-1850)
D'un bout à l'autre, on voyait cette sorte de longue halle sombre, à demi éclairée par des fanaux qui vacillaient.Pierre Loti (1850-1923)
Cela formait un abri ouvert par le bas, couvert : ce que nous appelons une halle.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Pendant la saison, elle achète les artichauts sur pied aux champs, et à la halle par voitures.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Les forains cherchaient à se soustraire à la visite des gardes et aux droits de halle.Gustave Fagniez (1842-1927)
Tout de suite, dès la sortie de la halle couverte, les deux hommes étaient entrés dans la neige.Émile Zola (1840-1902)
Quelqu'un inventa de faire, à la halle même, une collecte pour la veuve d'un infortuné massacré sur ses dalles, la veille au soir.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Les abords de ce café sont obstrués par un marché public, espèce de petite halle couverte, d'où s'exhalent des odeurs qui ne sont rien moins que des parfums.Astolphe de Custine (1790-1857)
Et puis je vous avouerai que cette belle journée serait gâtée pour moi, si je n'allais pas faire un petit tour à la halle aux bouquins.Henry Murger (1822-1861)
On sait que cette énorme halle – la plus grande de tout l'hypogée américain – peut aisément contenir cinq mille personnes.Jules Verne (1828-1905)
Ils avaient entassé les baquets, les tombereaux, les bagages, toutes les futailles de la vieille halle, et improvisé une haute barricade avec des claires-voies par où passaient leurs carabines.Victor Hugo (1802-1885)
Ce fut alors qu'un fort de la halle, aux formes athlétiques, au cœur tendre sous une rude écorce, prit une résolution peut-être unique dans l'histoire.Alphonse Esquiros (1812-1876)
On a vu plus haut que les dames de la halle l'appelaient un bon papa ; c'était toute la pensée du peuple.Jules Michelet (1798-1874)
Le duc descendit chez les moines, y dîna, se promena sous la halle, avec leur prieur et le prévôt.Jules Michelet (1798-1874)
Halle au blé, 155 ; – au fer, 179 ; – des gantiers, 318 ; – de la pelleterie, 133 ; – aux tanneurs, 118.Gustave Fagniez (1842-1927)
Tout le monde méprise les harangères ; cependant qui oserait risquer de les offenser en traversant la halle ?Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HALLE » s. f.

Place publique où on tient ordinairement les marchez de toutes sortes de denrées dans les villes & dans les bourgs. On le dit plus particulierement d'un grand couvert où les Marchands mettent à l'abry leurs marchandises. A Paris il y a la halle au bled, la halle aux poirées, & la halle couverte où on vend le poisson. la halle aux toiles, aux cuirs. On dit aussi les pilliers des halles, où demeurent les Frippiers. la halle au vin. On appelle aussi, la halle de la Foire St. Germain dans les vieux tiltres, le lieu où on tient cette Foire celebre : les Marchands disent que c'est le plus grand couvert qui soit au monde. Nicod tient que ce mot vient du Grec, halon, qui signifie aire ou place. Menage & du Cange disent qu'il vient de hallae, qui signifie des rameaux secs, dont on couvroit anciennement les halles ; ou de l'Anglois hall, qui signifie une salle, ou un grand lieu ou maison couverte de ces rameaux secs. Goropius croit qu'il vient d'un vieux mot Allemand hal, qui signifie conservare, parce qu'en ces lieux les marchandises y sont conservées. Le bourgeois dit encore quand il voit une chambre trop grande, ou un trop grand lit, que c'est une halle.
 
On appelle le langage des halles, les termes dont se servent les harengeres & le bas peuple, & sur tout celuy qui est sujet à dire des injures grossieres.
Drôles d'expressions L'herbe est toujours plus verte ailleurs L'herbe est toujours plus verte ailleurs

On croit toujours que les autres sont mieux lotis, qu’on trouvera mieux ailleurs.

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 28/06/2021