Email catcher

hardi

Définition

Définition de hardi ​​​ , hardie ​​​ adjectif et interjection

Qui ose sans se laisser intimider. ➙ audacieux, aventureux, intrépide. Être hardi à l'excès. ➙ téméraire. Une initiative hardie.
péjoratif, vieilli Effronté, insolent.
spécialement Provocant. Une fille hardie. Décolleté hardi. ➙ audacieux. Ce livre contient des passages un peu hardis. ➙ osé.
Original, nouveau. Des rimes hardies.
interjection Hardi ! formule servant à encourager et pousser en avant. ➙ courage. Hardi, les gars !

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot hardi

Cette hypothèse peut paraître hardie, et mérite d'être plus amplement étayée.La Revue Lacanienne, 2013, Virginia Hasenbalg-Corabianu (Cairn.info)
C'est cette vigilance et la formulation qui en découle, qui rend pugnace et hardi le petit garçon.Revue française de psychanalyse, 2001, Florence Quartier-Frings (Cairn.info)
Une forteresse gardée par des forces de l'ordre qui n'hésitent pas à repousser chaque approche trop hardie, à coup de lacrymos.Ouest-France, Véronique ESCOLANO, 09/03/2019
Histoire que tout le monde se nourrisse, du plus hardi au plus timide.Ouest-France, Xavier BONNARDEL, 22/12/2020
Y a hardi d'monde car la coterie (voisinage) est v'nue donner la main à battre.Ouest-France, 27/07/2013
Ces dernières demeurent un choix épistémologique peu fréquent, hardi, difficile à valider par la réalité des faits.Raisons politiques, 2017, Sandrine Baume (Cairn.info)
Eugénie, plus hardie que sa mère, monta deux marches.Honoré de Balzac (1799-1850)
Naturellement hardi il se tenait mieux à cheval que la plupart des jeunes gens de cette ville de montagne.Stendhal (1783-1842)
Il serait hardi de l'affirmer, mais dans tous les cas, un accord est trouvé quelques jours plus tard.Courrier hebdomadaire du CRISP, 2015, Jean-Émile Charlier, Michel Molitor (Cairn.info)
Vous offrirez mes services à tous ces héros hardis et bons.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et parce qu'elle ne répond pas aux résignations sociales grandissantes qu'une politique libérale trop hardie peut transformer en révoltes inorganisées.Ouest-France, 25/05/2018
C'étoit l'homme du monde le plus hardi à dire la vérité, qui aimoit et cherchoit le plus le bien pour le bien...Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Il pourrait sembler hardi de considérer que l'arrêt du 4 juillet 1995 admet, dans le principe, une limitation au monopole de l'auteur refusée en l'espèce.LEGICOM, 1995, Christophe Caron (Cairn.info)
Cette théorie inédite et hardie est avancée par trois astrophysiciens français qui ont bâti un modèle visant à expliquer l'ensemble du phénomène.Ouest-France, 11/06/2015
Du coup, il se tient prêt aux opérations les plus hardies.Esprit, 2014, Jacques Darras (Cairn.info)
Nos propositions doivent être hardies et elles doivent constituer un point de départ valable pour l'élaboration de politiques réelles.Europarl
C'est la plus hardie des machines humaines, celle qui a naturellement le plus d'élégance.Octave Mirbeau (1848-1917)
Inciter les plus introvertis à s'exprimer lors des réunions d'équipes, s'appuyer sur ceux que la distance rend au contraire plus hardis et prompts à lancer des initiatives.Capital, 09/07/2020, « Manager à distance : mode d'emploi »
D'autant plus face à une municipalité pas très hardie et qui manque de dynamisme.Ouest-France, Nicolas CARNEC, 10/06/2021
Savez-vous que c'est très hardi ce que nous faisons là ?Alfred de Vigny (1797-1863)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de HARDI, IE adj.

Brave, vaillant, courageux. La fortune aide aux gens hardis. cette femme est hardie comme une Amazone. Ce mot vient du Latin arduus.
 
HARDI, signifie quelquefois, Temeraire. Un valet qui est si hardi de lever la main sur son maistre merite la mort. les assassins d'Orient faisoient des coups bien hardis, ils tuoient les Princes ennemis au milieu de leur camp.
 
HARDI, signifie aussi, Impudent, effronté. Un hardi menteur, est celuy qui allegue une chose visiblement fausse. Un hardi voleur, est celuy qui vole en un lieu où il y a bien du monde, où il peut estre aisément pris sur le fait.
 
HARDI, signifie encore, Celuy qui donne tout au hasard. Un hardi joüeur, est celuy qui jouë gros jeu. un Marchand est bien hardi, qui met tout son bien sur un vaisseau. On le dit aussi de celuy qui achete les marchandises plus cher que les autres. On appelle aussi une voute hardie, lors qu'elle est construitte de sorte, qu'on admire comme elle se peut soustenir en l'air.
 
HARDI, est quelquefois opposé simplement à modeste. Cette fille est hardie, a la mine hardie, pour dire, qu'elle fait des choses qui ne sont pas dans la retenuë qui convient à son sexe.
 
HARDI, signifie quelquefois, Assuré, ferme, & se dit particulierement de la main. Cet Escrivain a la main hardie, il fait des traits fort hardis, son escriture est hardie. ce joüeur de luth a la main hardie, il a un jeu fort & éclattant.
 
HARDI, se dit figurément des choses spirituelles. Une proposition hardie est celle qui ne tombe pas dans le sens ordinaire du peuple. Une plume hardie, se dit d'un Auteur qui escrit sur des matieres delicates & difficiles à traitter. On dit aussi, qu'une pensée, une expression, qu'une figure est hardie, pour dire, qu'elle est nouvelle, extraordinaire, & qu'on la hasarde pour voir si elle sera approuvée.
 
HARDI, se dit encore de ces entreprises extraordinaires qui sont des chef-d'oeuvres de l'art. Les élevations des obelisques de Rome estoient des entreprises bien hardies. l'escalier que Philbert de Lorme fit au Palais des Tuilleries pour la Reine Catherine de Medicis, la trompe du Chasteau Danet, celle qui est à Paris dans la ruë de la Savaterie, sont des pieces d'Architecture fort hardies.
 
HARDI, se dit proverbialement en ces phrases. Il est hardi comme un lion, pour dire, courageux. Le peuple appelle le vent Mr. Hardi, parce qu'il entre effrontément & sans demander congé. On dit aussi, qu'un homme mange le pain hardi, pour dire, le pain d'un maistre, & pour marquer qu'il n'a point le soin de l'envoyer acheter, qu'il en est assuré. On dit aussi, qu'il n'y a rien si hardi qu'une chemise de Meusnier, parce qu'elle prend tous les matins un larron au collet.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.