huée

 

définitions

huée ​​​ nom féminin

surtout au pluriel Cri de dérision, de réprobation poussé par une réunion de personnes. ➙ tollé.
 

synonymes

huées nom féminin pluriel

chahut, charivari, clameur, sifflets, tollé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Fanée, pauvre, déguenillée, huée des enfants, elle garde une volonté violente, un infini de haines, de désirs bizarres.Jules Michelet (1798-1874)
Alors une huée s'éleva ; on se moquait de l'homme.Jean Aicard (1848-1921)
Bien luy en prit qu'il estoit tard, car en plein jour, au bruit que faisoit la procureuse, la huée auroit fait courir les petits enfans apres luy.Antoine Furetière (1619-1688)
Une huée mal contenue répondit à cet exorde.Paul Adam (1862-1920)
Ce fut une huée qui commença à la première maison pour finir à la mairie, où le maire attendait aussi, vengé lui-même de ce vagabond.Guy de Maupassant (1850-1893)
Une huée constata cette faiblesse, exalta la force du chef.Paul Adam (1862-1920)
Puis tout ce bruit s'apaisait durant quelques secondes pour reprendre comme une huée de tempête.Jean Aicard (1848-1921)
Un éclat de rire énorme, sinistre comme une huée, rompait le grand silence des badauds.Georges Eekhoud (1854-1927)
Mais l'insulte est saine, c'est une mâle école que l'impopularité, rien ne vaut, pour vous entretenir en souplesse et en force, la huée des imbéciles.Émile Zola (1840-1902)
J'ai été huée et sifflée comme je m'y attendais.George Sand (1804-1876)
Cette apostrophe violente et digne excita une huée de rires et de murmures.Gustave de Beaumont (1802-1866)
Cette réponse excita de nouveau des éclats de dérision, et une bruyante huée, qui recommença à plusieurs reprises.Élémir Bourges (1852-1925)
L'archidiacre se mordit les lèvres, et une huée prolongée couvrit sa voix lorsqu'il voulut répondre.Eugène Sue (1804-1857)
Avec un fracas sépulcral, les vantaux massifs battirent derrière lui, tandis qu'une huée prolongée le salua par-dessus les créneaux de la muraille.Georges Eekhoud (1854-1927)
Sans cela il est perdu ; la garde le suit, la ville le suit, la huée continue, et au prochain village la scène du départ va recommencer.Jean Jules Jusserand (1855-1932)
Cette pauvre vérité, nue et frissonnante, huée par tous, que tous semblaient avoir intérêt à étrangler, il ne songeait qu'à la protéger contre tant de passions et de colères.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HUÉE » s. f.

Cri de la multitude aprés quelqu'un qui a dit ou fait quelque chose de ridicule. Dans cette dispute il avança une proposition qui excita de grandes huées. les Chasseurs font de grandes huées aprés le loup.
 
HUÉE, se dit proprement du cri qui se fait aprés la prise du sanglier.
 
Ces mots viennent de hus, ancien mot François qui signifioit le cri de plusieurs personnes aprés une autre. Le peuple estoit autrefois obligé de faire la huée sur toutes sortes de Malfaicteurs par toute la France, de même qu'on a fait depuis en Normandie en la clameur de Haro. Du Cange.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020