Email catcher

tollé

Définition

Définition de tollé ​​​ | ​​​ nom masculin

Clameur de protestation ; mouvement collectif d'indignation. ➙ huée. Sa déclaration déclencha un tollé général. Des tollés.

Synonymes

Synonymes de tollé nom masculin

clameur, chahut, charivari, cri, haro, huées, protestations, sifflets

Combinaisons

Exemples

Phrases avec le mot tollé

Face au tollé et au risque d'inconstitutionnalité, l'exécutif a décidé d'assouplir la mesure.Ouest-France, 08/12/2020
Devant le tollé, des discussions ont eu lieu et la durée a été limitée.Vacarme, 2008, Jean Bérard, Gilles Chantraine (Cairn.info)
Cette proposition a suscité un tollé dans le milieu psychanalytique.Le débat, 2012, Charles Melman (Cairn.info)
Une initiative votée cet été dans le cadre de la loi relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, qui avait provoqué un tollé.Capital, 09/09/2013, « Les cadres français toujours aussi médiocres en anglais »
Un raté qui a déclenché un tollé dans la ville américaine.Ouest-France, 01/07/2021
Le document initial de la présidence autrichienne avait suscité un tel tollé que la présidence allemande l'a remanié.Europarl
La décision provoque un tollé du côté de la paroisse chapelaise.Ouest-France, 04/08/2020
Mais cette proposition a provoqué un tollé chez les avocats de la défense et des parties civiles.Ouest-France, 02/12/2020
Devant le tollé des clients désemparés, la formule a retrouvé cette année sa place sur le menu.Capital, 03/12/2008, « Bistro romain, le temps des vaches maigres »
Cette décision a provoqué un véritable tollé chez les agents de maîtrise et un début de grève.Revue management et avenir, 2012, Guy Saint-Léger, Betty Beeler (Cairn.info)
D'ailleurs l'énoncé de cette phrase n'a pas provoqué un tollé général mais un temps de réflexion comme après une interprétation qui touche juste.Le divan familial, 2004, Michel Arnaud (Cairn.info)
Face au tollé, le pontife a dû présenter ses excuses.Ça m'intéresse, 13/01/2020, « Les dossiers secrets de l'église »
Face au tollé des syndicats enseignants et des élus qui contestaient ses mesures de carte scolaire, la directrice académique a réduit le nombre de fermetures.Ouest-France, Laurence PICOLO, 18/02/2021
Cette décision provoque un tollé chez les habitants et dans la presse.Ça m'intéresse, 21/04/2021, « La poubelle, l'ancêtre du tri sélectif »
Un changement qui a provoqué un véritable tollé sur la toile et un flot de mécontentements.Ouest-France, Huguo PIGEON, 13/12/2019
Face au tollé qu'ont provoqué ces résultats, les marques ont répondu.Capital, 25/08/2018, « Les marques de couches accusées de contenir des substances toxiques… »
Quand cette maigrichonne se retira en s'avouant vaincue, ce fut un tollé, un hourvari, une explosion de sarcasmes et d'invectives.Georges Eekhoud (1854-1927)
La publication de ces vidéos, en août dernier, a d'ailleurs déclenché un tollé dans les médias anglo-saxons et français.Géo, 09/06/2017, « Blogueurs : amateurs sincères ou pros sans scrupules ? »
Comme il fallait s'y attendre, ce fut un beau tollé.Commentaire, 2002, Jacques Dupâquier (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TOLLÉ s. m.

Terme populaire, qui témoigne l'indignation qu'on a contre quelque grand crime, contre quelque homme scelerat & odieux. Il est purement Latin, & emprunté de l'exclamation que faisoient les Juifs contre le Sauveur, quand ils crioient, tolle, tolle, pour le faire crucifier.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.