humilié

 

définitions

humilié ​​​ , humiliée ​​​ adjectif

Qui a subi une humiliation. Un adolescent humilié. Se sentir humilié.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est parce que le peuple, en partie à tort, en partie à raison, s'est senti offensé, humilié, qu'il s'est si promptement levé, ou résigné, pour la chute du gouvernement d'alors.François Guizot (1787-1874)
Plus d'une fois je me suis humilié jusque dans la poussière, afin de modérer ses passions, et c'était vainement.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Vous voyez en moi un homme trop humilié pour se permettre jamais autre chose que d'élever autour de votre demeure des plaintes et des gémissements.George Sand (1804-1876)
Laissez faire ; si on y revient, comme il le semble, nous vous montrerons ce que peut l'amour-propre humilié dans des cœurs généreux.Stendhal (1783-1842)
En agissant de la sorte, elle a non seulement humilié des agriculteurs travailleurs, mais aussi affiché son ignorance totale des conditions de base de la distribution de fonds européens.Europarl
Je sais que vous en êtes humilié aujourd'hui ; je sais qu'aujourd'hui vous ne m'aimez plus.George Sand (1804-1876)
Je n'étais point humilié de cette découverte qui me donnait, au contraire, de la marge.Paul Féval (1816-1887)
La première fois qu'il la vit répéter au théâtre, il fut profondément humilié dans la personne de son adorée.Jules Noriac (1827-1882)
Sensible à la parure de son luxe, et pauvre à côté d'elle, il était humilié que sur ce point encore elle échappât à la norme : la femme tributaire, l'homme ordonnant...Victor Margueritte (1866-1942)
J'avoue que je fus un peu humilié du peu d'insistance que mettait mon auditoire à avoir une œuvre originale.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le torrent est emprisonné, et comme il n'est pas méchant en ce moment-ci, il paraît d'autant plus triste et humilié.George Sand (1804-1876)
L'expérience, depuis trois ans, m'a prouvé que je me suis trompé, que la raison et la politique ne peuvent rien contre la passion et l'amour-propre humilié.Albert Vandal (1853-1910)
Elles n'avaient pas même songé à s'adresser à moi ; j'étais un peu humilié que mon anglais leur eût donné si mauvaise idée de mon latin.Victor Hugo (1802-1885)
Après deux quadrilles et encore autant de valses, le pianiste incompris avait fermé le piano, et, d'un air profondément humilié, était allé se rasseoir dans son coin.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il se sent humilié à la fois et de vos soupçons, et de l'idée de se trouver placé sur la même ligne que vos généraux.Joseph Fouché (1759-1820)
Mais ces années n'ont jamais été pour lui des épreuves et ne l'ont jamais humilié.Émile Faguet (1847-1916)
Quelque pauvre et accablé que soit le mercenaire, quelque humilié que soit le serf, on ne le surprend pas toujours dans une velléité de révolte et de courage.George Sand (1804-1876)
Mais lorsqu'il frissonna enfin dans les bras de la jeune femme il se sentit presque humilié, ou, si l'on peut le dire, inutile.Pierre Louÿs (1870-1925)
Puis il s'était senti humilié, non seulement vis-à-vis de lui-même, mais devant des yeux dont le regard l'impressionnait singulièrement.Daniel Lesueur (1854-1921)
L'homme pauvre et seul, entouré de ces objets immenses, de ces énormes forces collectives qui l'entraînent, sans qu'il les comprenne, se sent faible, humilié.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020