penaud

 

définitions

penaud ​​​ , penaude ​​​ adjectif

Honteux à la suite d'une maladresse ; déconcerté à la suite d'une déception. ➙ confus, déconfit.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il s'arrêta ; la porte s'ouvrait une fois encore et livrait passage à l'huissier qui, timidement et d'un air fort penaud, remit un billet et sortit.Émile Gaboriau (1832-1873)
Arrivé tout penaud au poste, il cache sa main qui bientôt se gonfle et devient de plus en plus douloureuse.Louis Boussenard (1847-1910)
Mais je restai planté là, tout rouge, tout penaud et ayant une grande envie de pleurer à cause de l'embarras atroce où j'avais vu mon père.René Boylesve (1867-1926)
Quand je rentrai, tout penaud et courbant la tête, point n'est besoin de dire que je fus fort sermonné.Jules Massenet (1842-1912)
Fort penaud de cette publication et du bruit qu'elle faisait, le gouverneur se hâta de déclarer qu'il n'y était pour rien.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Si vous saviez pourtant, comme sur ce chapitre-là, je suis penaud et capable de comprendre les peines des autres !George Sand (1804-1876)
Comme il allait se lever pour voir qui marchait ainsi, on frappa à sa porte : c'était en effet son domestique, à l'air penaud et embarrassé.Hector Malot (1830-1907)
Il sortit précipitamment, laissant le docteur aussi déconcerté que possible, intrigué et même un peu penaud.Émile Gaboriau (1832-1873)
Auguste, tout penaud, noir de boue, y voyant à peine pour se conduire, les suivit de loin ; on entendait les exclamations des gens de la ferme.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Charles, convaincu et penaud, tout de même requinqué par tant de vraisemblance, remonta dans sa charette anglaise.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Une belle terre... un établissement complet, rien de moins, ajoutait un autre gaillard non moins penaud.Pamphile Le May (1837-1918)
En le voyant dans ses mains, il voulut bien s'arrêter de crier, un peu penaud.Louise d'Alq (1840-1910)
Je passe mon dolman et suis d'un air fort penaud mes gardiens, auxquels je ne dis pas mon nom, et qui me conduisent à l'évêché, où logeait mon père.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Il s'avança, tout penaud, et, tout à coup, fondant en larmes, il vint se jeter dans les bras de sa tante.Arsène Bessette (1873-1921)
Le château est à près d'une heure d'ici, il aura le temps de la réflexion, et nous allons le voir revenir tout penaud.Émile Gaboriau (1832-1873)
Picrate demeura penaud, décontenancé, triste et ne comprenant s'il avait irrité son ami ou bien si son ami était soudain devenu fou ...André Beaunier (1869-1925)
À ce moment, arrivent les sénateurs qui viennent de voter l'expulsion des princes, l'air assez penaud, et comme honteux de cette expulsion.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ils ont l'air penaud et désolé d'enfants ayant brisé par mégarde le jouet qu'ils maniaient trop rudement.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Le caporal, tout penaud, dut se résigner, et la marche du détachement, un instant interrompue, fut reprise aussitôt.Jules Verne (1828-1905)
Il marchait tout penaud par les rues, regardant les maisons, lorgnant les boutiques, mortellement embarrassé pour en venir à ses fins.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PENAUD, AUDE » adj.

Qui est confus, honteux, estonné pour quelque accident qui luy est arrivé, qui luy porte du desavantage. Quand ces amants furent surpris en flagrant delit, ils demeurerent bien penauds, bien honteux. Borel dit que ce mot signifioit autrefois gueux, miserable & mocqué ; & le derive de pes & de nudus, comme n'ayant pas moyen d'avoir des souliers.
 
On dit proverbialement, Il est penaud comme un fondeur de cloches, pour dire, triste & estonné de ce que sa fonte n'a pas reüssi.
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020