improbation

 

définitions

improbation ​​​ nom féminin

littéraire Action de désapprouver, de condamner. ➙ désapprobation, réprobation.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A mesure que chaque député montait l'escalier du bureau, on se taisait pour l'entendre, mais après son vote les mouvemens d'approbation et d'improbation s'élevaient aussitôt, et accompagnaient son retour.Adolphe Thiers (1797-1877)
Pourquoi donc, à l'occasion de ce projet, venir frapper d'improbation les lois existantes ?François Guizot (1787-1874)
Si l'improbation de l'auditoire vous cause de la peine, l'approbation ne pourrait pas vous faire plaisir ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
J'insiste sur le rappel et l'improbation des commissaires qui ont pris l'arrêté qui vous a été dénoncé.Georges Jacques Danton (1759-1794)
Un silence général accueillit notre approche ; mais pas la moindre velléité de fuite : des regards curieux et quelques murmures d'improbation, ce fut tout.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Elle a fait la guerre (murmures d'improbation aux extrémités), elle l'a faite tranquillement et avec succès ; elle n'est point tombée devant la première guerre.François Guizot (1787-1874)
Hoffmann entendit les paroles de son ami, mais il ne jugea pas même à propos de se retourner pour lui répondre, même par un signe d'approbation ou d'improbation.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le chevalier en riait de bon cœur, entendant, à travers cette approbation, l'improbation de quelques autres.Madame de Sévigné (1626-1696)
Une espèce de délibération s'organise ; on convient que le peuple restera couvert, et que les députés seuls lèveront leurs chapeaux en signe d'approbation ou d'improbation.Adolphe Thiers (1797-1877)
L'assemblée accueillit sa défense avec un morne silence, et ne témoigna aucune improbation.Adolphe Thiers (1797-1877)
Quel est donc le motif qui m'a valu son improbation sur ce mouvement qu'elle a autorisé ?Adolphe Thiers (1797-1877)
Jusqu'au dernier moment, la salle n'avait ni sifflé, ni chuté, ni donné aucune marque d'improbation.Émile Zola (1840-1902)
C., et les sentiments de bienveillance qu'elle m'a fait connaître ne seront pas désormais partagés entre le contentement et l'improbation.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mirabeau, en conférant par écrit avec les membres les plus populaires, avait eu l'art de leur arracher à tous l'improbation d'un article de la constitution actuelle.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les applaudissemens d'un auditoire ne me causeraient point de plaisir ; et pourtant, son improbation pourrait me causer de la peine : les chances ne sont donc pas égales.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
À la première marque d'approbation ou d'improbation, déclara-t-il, je requiers les gendarmes et je fais retirer tout le monde.Émile Gaboriau (1832-1873)
La troupe attentive des bacchantes et des silènes qui formaient le chœur accompagnait le récit des marques de sa surprise, de son approbation ou de son improbation.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
On proposait qu'aucune pétition ne pût être entendue, qu'aucun député ne pût prendre la parole, qu'aucun signe d'improbation ou d'approbation ne pût être donné au roi.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je trouve votre réflexion fort bonne et fort juste sur l'indifférence qu'il veut que nous ayons pour l'approbation ou l'improbation du prochain.Madame de Sévigné (1626-1696)
Alice, par un prodigieux effort de volonté, parvint à ne témoigner ni approbation ni improbation.Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020