incruster

 

définitions

incruster ​​​ verbe transitif

surtout passif
Orner (un objet, une surface), suivant un dessin gravé en creux, avec des fragments d'une autre matière. —  au participe passé Poignard incrusté d'or.
Insérer dans une surface évidée (des matériaux d'ornement taillés en fragments). Incruster de l'émail.
(sujet : chose) Couvrir d'un dépôt (➙ incrustation (3)).

s'incruster ​​​ verbe pronominal

Adhérer fortement à un corps, s'y implanter. Coquillage qui s'est incrusté dans la pierre.
au figuré, familier (personnes) Se conduire en parasite, en pique-assiette chez qqn. S'incruster chez qqn, ne plus en déloger.
Se couvrir d'un dépôt formant croûte. Les dents s'incrustent de tartre. ➙ s'entartrer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'incruste

tu incrustes

il incruste / elle incruste

nous incrustons

vous incrustez

ils incrustent / elles incrustent

imparfait

j'incrustais

tu incrustais

il incrustait / elle incrustait

nous incrustions

vous incrustiez

ils incrustaient / elles incrustaient

passé simple

j'incrustai

tu incrustas

il incrusta / elle incrusta

nous incrustâmes

vous incrustâtes

ils incrustèrent / elles incrustèrent

futur simple

j'incrusterai

tu incrusteras

il incrustera / elle incrustera

nous incrusterons

vous incrusterez

ils incrusteront / elles incrusteront

 

synonymes

incruster verbe transitif

insérer, introduire, [d'or, d'argent] damasquiner

s'incruster verbe pronominal

se déposer, adhérer

se graver, s'imprimer

s'imposer, s'enraciner, prendre racine (familier), taper l'incruste (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette puissance vient de ce que la chose répétée finit par s'incruster dans ces régions profondes de l'inconscient où s'élaborent les motifs de nos actions.Gustave Le Bon (1841-1931)
On entend un concert de bâillements, et chaque dormeur semble s'incruster sous sa fourrure.Louis Boussenard (1847-1910)
Heureusement, les griffes de l'ours y ont creusé des entailles qui permettent aux doigts de s'incruster.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Si ce buste m'appartenait, je ferais incruster des émeraudes dans ses yeux.Jean Lorrain (1855-1906)
Je suis désolé que son nom vous déplaise, mais ne vous donnez pas la peine de l'incruster dans votre mémoire.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Là, elle s'aplatit, comme pour s'incruster dans la pierre, les doigts, les ongles collés à la paroi, en une attitude de crucifiée.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il entraîne dans ses eaux du carbonate de chaux, qui vient chaque jour s'incruster sur les herbes et détritus de végétaux qui se trouvent sur ses bords et son lit.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Sidérés, les majors s'interrogèrent ; un homme existait qui ne tenait pas à s'incruster à l'arrière ; ceci méritait qu'on y fît attention.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Les institutions sont les effets des grands individus et servent de moyen pour incruster et enraciner les grands individus - jusqu'à ce qu'ils portent enfin des fruits.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Son dessin procède par masses soutenues dans lesquelles viennent s'incruster des touches colorées, posées dans le sentiment et le mouvement de la ligne.André Gouirand (1855-1918)
Bien que je m'efforçasse de me rassurer complètement, une crainte finit cependant par me hanter et par s'incruster dans ma cervelle avec l'obstination d'une idée fixe.Arnould Galopin (1863-1934)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INCRUSTER » v. act.

Orner un bastiment de plusieurs incrustations, de plusieurs marbres, ou autres pierres brillantes appliquées dans les entailles des murs.
 
INCRUSTÉ, ÉE. part. & adj.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020