Email catcher

jurement

Définition

Définition de jurement ​​​ nom masculin

vieilli Exclamation, imprécation sacrilège. ➙ blasphème, juron.

Exemples

Phrases avec le mot jurement

Au terme de ces négociations pluri-parties prenantes, toutes celles-ci se sont engagées à respecter ces normes, dans une sorte de jurement public constructeur d'une nouvelle effectivité.Revue de l'organisation responsable, 2012, Michel Doucin (Cairn.info)
Connaissant le risque que prend l'auteur d'un tel manquement, personne n'ose aller contre ce qui a été convenu par accord, ni contre le jurement sur un malheur public.Négociations, 2018, Diamoi Joachim Agbroffi (Cairn.info)
On frappait à la porte de la maison à coups redoublés, avec des jurements affreux.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Comme il voyait un peu de lumière s'échapper de notre cellule, c'était là surtout qu'il venait rôder avec des menaces et des jurements épouvantables.George Sand (1804-1876)
Selon la nature de l'accusation, ce jurement suppose différentes modalités plus ou moins craintes par le commun.Cahiers d'études africaines, 2018, Franck Beuvier (Cairn.info)
Dès lors la condamnation du péché de jurement va s'imposer comme évidente.Le Moyen Âge, 2014, Gérard Gros (Cairn.info)
A-t-il beaucoup de jurements et d'expressions particulières aux grands mouvements de colère ?Langage & société, 2016, Josiane Boutet (Cairn.info)
Les listes de jurement en seront l'ultime preuve présentée ici.Archives juives, 2014, Claude Denjean, Juliette Sibon (Cairn.info)
Et le jurement, lors des audiences à la chefferie, repose sur le même principe, sur la même foi.Cahiers d'études africaines, 2018, Franck Beuvier (Cairn.info)
Ce jurement – comme bien d'autres serments visant à garantir la confiance dans les affaires et l'énonciation de la vérité au tribunal –, n'a apparemment rien d'infamant.Histoire urbaine, 2011, Claude Denjean, Juliette Sibon (Cairn.info)
Des jurements français, que lui seul pouvait proférer, se firent entendre subitement au milieu de la nuit.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
C'est chose villeine et deshonneste d'ouyr ung jurement de la bouche de l'enfant, soit par jeu ou à bon escient.Alfred Franklin (1830-1917)
L'un imitait le son de la trompette, l'autre le jurement du chat.Alfred Franklin (1830-1917)
Les lumières s'éteignirent, et l'on entendit le bruit d'une lutte effroyable dans les ténèbres, la chute de corps pesants, les vociférations, les jurements, etc.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Elle m'a jeté, en s'enfuyant, des regards diaboliques, souple, silencieuse, sans un jurement.Émile Zola (1840-1902)
Suivant le modèle du serment, le jurement fait office de preuve.Cahiers d'études africaines, 2018, Franck Beuvier (Cairn.info)
C'est la seule fois, m'a-t-il dit, qu'il avait proféré un jurement.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Trois autres faits sont à souligner : d'une part, l'importance du jurement, central dans l'évaluation des dires et des responsablités.Cahiers d'études africaines, 2018, Franck Beuvier (Cairn.info)
Mais peut-être est-ce, finalement, le roi saint qui livre le fin mot : dans le jurement (qui n'est pas par nature indispensable au langage), intolérable est le vilein serement.Le Moyen Âge, 2014, Gérard Gros (Cairn.info)
Je perdais haleine dans cet air puant et embrasé ; j'entendais une clameur horrible, des gémissements, des hurlements et des jurements.Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de JUREMENT s. m.

Affirmation qu'on fait d'une chose dont on prend Dieu à tesmoin. On ne doit point croire les Marchands avec tous leurs jurements. Les vains jurements ont esté de tout temps deffendus. les jurements sont receus en Justice, & font une preuve canonique, c'est à dire, approuvée par l'Eglise qui les a appellez en Latin sacrements, parce qu'ils ont quelque chose de sacré, de secret & de mysterieux.
 
JUREMENT, se dit aussi des termes d'emportement, d'execration qu'on prononce dans la colere & dans les passions violentes. Les libertins font des Jurements & blasphemes qui donnent de l'horreur.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025) Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025)

Chaque année, la nouvelle édition du Petit Robert de la langue française permet aux francophones du monde entier de découvrir les nouveautés de leur...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine