Email catcher

juron

Définition

Définition de juron ​​​ nom masculin

Terme plus ou moins grossier (➙ gros mot) ou familier dont on se sert pour jurer. ➙ aussi blasphème, sacre.

Synonymes

Synonymes de juron nom masculin

blasphème, sacre (Québec ou vieilli), jurement (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot juron

En ce moment il entendit une voix forte et sonore articuler derrière lui une série formidable de jurons.Victor Hugo (1802-1885)
Presque simultanément, on entendit le bruit de la chute, un cri étouffé, un juron, puis les trépignements d'une lutte.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mon grand-père, en enfonçant la fourchette dans un beau morceau de la fière volaille prononça un gros juron.Ouest-France, 31/12/2018
Une bonne partie de son discours a été coupé, car il avait utilisé un juron pour saluer les autres nominés de la catégorie.Ouest-France, 15/03/2021
Celle-ci correspondait, rappelons-le, à celle d'un juron dont la valeur dépendait d'une situation immédiate d'énonciation.Travaux de linguistique, 2020, Daichi Yamamoto (Cairn.info)
Mais il est également le lieu où prolifèrent les jurons et les blasphèmes.Littératures classiques, 2019, Nathalie Vienne-Guerrin (Cairn.info)
Ils chutent, parfois, mais se relèvent vite, poussant un juron.Ouest-France, Enola RICHET, Théo BOSCHER, 28/08/2020
Dans un élan de colère, l'accusé quitte le box puis revient quelques minutes plus tard, dans une saillie ponctuée de jurons.Ouest-France, 02/12/2020
Il souligne toutefois que même dans le langage normal une telle expression (le juron) appartient au langage émotionnel et non au langage intellectuel.Revue française de psychanalyse, 2010, Dominique Scarfone (Cairn.info)
Reste à découvrir comment les jurons agissent dans notre cerveau.Ça m'intéresse, 30/01/2022, « Pourquoi dire des gros mots nous fait du bien ? »
D'autres passants sont moins amènes et jettent un regard agacé au cortège ou lâchent carrément un juron à son passage.Ouest-France, 15/08/2021
À ces paroles, le murmure de l'extérieur devint une explosion : partout on n'entendait que jurons et blasphèmes.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'est là que coule la bière, que les épées s'entrechoquent et que les jurons fusent.Ouest-France, François BLANCHARD, 15/08/2019
L'emploi d'un juron est souvent assimilé à une perte de contrôle sous l'effet d'un sentiment brusque et violent.Travaux de linguistique, 2004, Martina Drescher (Cairn.info)
Mais, lorsque la colère le prenait, les jurons ibériques ne pouvaient bien évidemment plus être retenus.Exils et migrations ibériques aux xxe et xxie siècles, 2018, Jacques Tosquellas (Cairn.info)
Ainsi un juron, une obscénité n'auront toute leur puissance évocatrice que s'ils sont proférés dans la langue maternelle du locuteur.Imaginaire & Inconscient, 2004, François Krauss (Cairn.info)
Seule la menace de la camisole le calmait et il se remettait à jouer en griffant la table, grondant des injures et des jurons entrecoupés.Maurice Level (1875-1926)
Il lançait au malheureux animal les plus énergiques jurons de la langue anglaise.Jules Verne (1828-1905)
D'une secousse, il s'était relevé, et il fuyait déjà, éperdu, et il entendit une voix d'homme, des jurons, toute une bataille.Émile Zola (1840-1902)
Alexandra attrape sa tête dans ses mains et lâche un juron.Ouest-France, Emma BENDA, 28/10/2020
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de JURON s. m.

Façon particuliere que des peuples ou des particuliers ont de Jurer. Il a Juré son grand juron. Dieu me damne, & Dieu me sauve, c'est le juron des Gascons. Ventre Saint Gris estoit le juron du Roy Henry IV. Le juron des infideles dans les Romans est par Mahom. Les Juifs disoient, Vive Dieu ; les Espagnols valga me Dios, voto a Dios.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine