gros

 

définitions

gros ​​​ , grosse ​​​ adjectif, adverbe et nom

adjectif
Qui, dans son genre, dépasse la mesure ordinaire. ➙ grand ; énorme ; opposé à petit. Un gros nuage. Une grosse vague. Grosse valise. ➙ volumineux. Grosse voiture. Une grosse bête.
(personnes) Qui est plus large et plus gras que la moyenne. ➙ corpulent, empâté, gras, replet, ventripotent ; opposé à maigre. Il est gros et gras ; petit et gros. Il est très gros, mais pas obèse. Une grosse femme. —  locution Être Gros-Jean comme devant : éprouver une désillusion.
(parties du corps) Avoir de grosses joues, un gros nez. —  au figuré Avoir la grosse tête*. Faire les gros yeux*.
(dimensions relatives) Grand. Gros comme le poing, comme une tête d'épingle : petit. Gros comme une baleine, un éléphant : grand, énorme.
Désignant une catégorie de grande taille par rapport à une autre. Du gros sel. Gros gibier. Le gros intestin et l'intestin grêle.
Qui est temporairement, anormalement gros. La mer est grosse, houleuse. Gros temps, mauvais temps, sur mer.
vieilli (attribut, ou après le nom) Femme grosse. ➙ enceinte ; grossesse.
locution Avoir le cœur gros, avoir du chagrin.
Gros de, qui recèle certaines choses en germe. Un évènement gros de conséquences.
Abondant, important. Faire de grosses dépenses. ➙ excessif. Une grosse affaire. —  Un gros quart d'heure : un peu plus qu'un quart d'heure. —  nom masculin Le plus gros est fait. ➙ essentiel, principal.
(personnes) Gros buveur, gros mangeur, qui boit, mange en grande quantité (➙ grand).
Important par le rang, par la fortune. ➙ influent, opulent, riche. Un gros capitaliste.
Dont les effets sont importants. ➙ fort, intense. Grosse voix, forte et grave. Grosse fièvre. ➙ violent. De gros ennuis. ➙ grave.
Qui manque de raffinement, de finesse, de délicatesse. ➙ grossier, ordinaire ; opposé à fin. Avoir de gros traits. familier Une bouteille de gros rouge, de vin ordinaire. Grosse plaisanterie. ➙ vulgaire. —  Gros mot : mot grossier*.
Exagéré, excessif. C'est un peu gros. —  locution C'est gros comme une maison.
(renforce une épithète péjorative) Gros fainéant. Espèce de gros nigaud !
adverbe
Écrire gros, avec de gros caractères. Gagner gros, beaucoup. Risquer gros. —  En avoir gros sur le cœur, avoir du chagrin, du dépit.
En gros locution adverbiale : en grandes dimensions. —  En grande quantité. Vente en gros ou au détail.
Dans les grandes lignes, sans entrer dans les détails. ➙ grosso modo.
nom
Personne grosse. Un bon gros. Un petit gros. —  locution, familier Un gros plein de soupe, gros et riche.
familier Les gros : personnes riches, influentes. Les petits payent pour les gros.
nom masculin Le gros de : la plus grande quantité de (qqch.). Le gros des troupes.
au figuré Le gros de la tempête, le plus fort.
(opposé à détail) Commerce de gros, d'achat et de vente en grandes quantités (➙ grossiste). Prix de gros.
vieux Tissu épais. Du gros de Naples. ➙ gros-grain.
Gros poissons. La pêche au gros.
 

synonymes

gros, grosse

adjectif

très gros

gros comme une barrique (familier), gros comme une vache (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et il s'agit d'un budget difficile en raison des gros investissements dans l'immobilier, le mobilier et le matériel de bureautique.Europarl
Pour les gros prestataires de services, les initiatives de privatisation dans le domaine des services d’intérêt général sont synonymes d’affaires rentables.Europarl
Deuxièmement, les navires les plus gros et consommant le plus de carburant recevraient des moyens financiers plus importants que les petits navires moins énergivores.Europarl
Vous avez dit que nos entreprises étaient capables de faire face à la concurrence et souligné que nous étions le deuxième plus gros exportateur.Europarl
Il nous faut un assouplissement du temps de travail, plus d'investissement dans la formation et la formation complémentaire, l'adoption du lifelong learning et, en gros, une politique de stabilité.Europarl
Les traductions représentent pour le moment le plus gros problème à résoudre dans le cadre de la réduction des frais et de l'accélération du processus de délivrance.Europarl
Ainsi, la pornographie infantile sur l’internet fait toujours l’objet de gros titres et d’éditoriaux dans les médias.Europarl
En conséquence, de nouvelles petites entreprises ont la chance de concurrencer les tarifs de gros excessifs pratiqués par les opérateurs principaux.Europarl
En gros, rien n'est fait pour résoudre les problèmes clés : changement climatique, congestion et accidents.Europarl
Les gouvernements en quête de gros titres populistes sur le nombre de demandes rejetées émanant de prétendus faux demandeurs d'asile devraient dire la vérité.Europarl
La mise en œuvre des directives sur les huiles usagées et sur l'épuration des eaux usées se heurte à de gros problèmes.Europarl
Comme vous le savez, l'un des plus gros problèmes à l'heure actuelle est le piratage.Europarl
Les campagnes de pêche de toutes les années sont réduites, notamment pour la pêche à la senne coulissante, qui constitue le gros de cette pêcherie.Europarl
Enfin, je le redis, nous aurons un très gros effort à faire pour populariser les thèmes de cette négociation.Europarl
L'absence d'un cadre juridique européen représente toutefois un risque potentiel et pourrait amener, ponctuellement, de gros problèmes.Europarl
Le plus gros de l’activité législative européenne dans ce domaine se fonde sur cette base juridique.Europarl
Elle concerne les gros salaires et les milieux éduqués, pas les personnes les plus nécessiteuses.Europarl
Bon nombre d’entre eux se lancent dans le plus gros investissement financier de leur vie en achetant un bien immobilier.Europarl
Comme prévu par les pêcheurs, la hausse des prix du carburant a entraîné de gros problèmes pour le secteur.Europarl
Seuls les propriétaires peuvent survivre à l’inflation et même en profiter, et plus ils sont de gros propriétaires, plus cela se vérifie.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GROS »

est aussi la huitiesme partie d'une once, ou une drachme, qui pese trois deniers, & le denier 24. grains ; de sorte que le gros est de 72. grains. En ce sens, il vient du Latin grossus.
 
GROS DE LORRAINE, est une petite piece de monnoye valant dix deniers de France.
 
GROS, est aussi une ancienne monnoye que St. Louïs fit battre à son retour d'Egypte en la ville de Tours, à onze deniers de fin, qui estoit une espece de sous qui en valoient six des autres qui estoient noirs, plus petits & plus chargez de billon. Ils furent ainsi nommez, parce qu'ils pesoient une drachme ou la huitiesme partie d'une once qu'on appelle gros. Ce nom de gros s'est applique aussi à des monnoyes. Ainsi on a appellé les testons grossi capitones ; les gros de nesle ou nigelleuses, qui estoient des pieces de 6. blancs ; des gros de Lorraine, qui estoient des Carolus, &c.
 
GROS, est aussi une monnoye dont on use chez les Saxons, Silesiens, Polonois, Bohemes, &c. qu'on dit avoir esté du poids des vieux deniers Romains, & des drachmes Attiques. Il y a eu aussi des gros tournois, dont il est fait mention dans l'Extravagante du Pape Jean XXII.
 
En termes de Negoce, à Amsterdam, Anvers, Cologne, &c. la livre de gros vaut six livres, le sou vaut six sous. & le denier six deniers ; & c'est sur ce pied que les Marchands tiennent leurs livres : & en ce sens, c'est une monnoye de compte, comme les francs, les florins d'Allemagne, & les sterlins d'Angleterre.
 
En termes de Marchands, Gros de Naples ou Gros de Tours, est une estoffe de soye dont le grain est croisé, & qui paroist gros & enflé. On le faisoit venir autrefois de Naples : maintenant on en fait d'aussi beaux à Tours. c'est une espece de mohere.
 
EN GROS. adv. Sommairement, sans entrer dans le detail. Il a raconté cette histoire en gros, sans en marquer les circonstances. c'est un Marchand en gros, qui ne vend que les pieces, que les balles entieres, qui ne detaille point. On dit aussi, Gagner gros, Coucher gros, pour dire, beaucoup.
 
TOUT EN GROS. adv. Tout ramassé. C'est ordinairement un terme de mespris. De tant de gens invitez à cette ceremonie, il ne se trouva que dix hommes tout en gros. sur mille escus qu'il me doit, il m'en a payé cinquante tout en gros.
 
GROS, se dit proverbialement en ces phrases. Grosse teste, peu de sens. On dit aussi, que les gros poissons mangent les petits, pour dire, que les foibles souffrent de l'injustice des puissants. On dit d'un enfant qui a beaucoup cousté à eslever, qu'il a plus cousté d'or & d'argent qu'il n'est gros. On appelle un Catholique à gros grain, un homme peu scrupuleux. On dit, Parler à un homme des grosses dents, pour dire, le reprendre aigrement, luy parler fortement, en colere, ou avec menaces. On dit, Toucher la grosse corde, pour dire, Toucher le point le plus important & le plus delicat d'une affaire. On dit, Se tenir au gros de l'arbre, pour dire, S'attacher à l'autorité legitime, suivre le parti le plus fort. On appelle des envies de femme grosse, des appetits desreglez, des gousts extravagants. On dit encore, Je suis gros de vous voir, je suis gros de sçavoir telle chose, pour dire, J'en ay une envie tres-passionnée. On appelle un gros fin, par une contre-verité, Celuy qui croit estre bien fin, & qui ne l'est gueres. On dit aussi, Faire le gros dos, pour dire, S'enfler de vanité, d'orgueil.

Définition de « GROS, GROSSE » adj.

Terme relatif. Ce qui est estendu en largeur & en espaisseur, qui est de plus grand volume qu'un autre corps à quoy il est comparé. Un homme gros & gras souvent mange moins qu'un maigre. un Calepin est plus gros qu'un Monet. Il vient du Latin grossus. Voyez Menage. D'autres le derivent de crassus. Les Auteurs appellent Louïs le Gros, Ludovicus Crassus.
 
Ce mot a beaucoup de significations, suivant les diverses choses à quoy on le rapporte.
 
GROS, est opposé à delié, delicat, peu espais. De gros pain, qu'on appelle aussi du gros Guillaume, c'est du pain bis. du gros vin, qui est fort espais. de la grosse viande, c'est de la viande de boucherie. un gros habit. de gros souliers. un gros mur, est celuy qui soustient les planchers & la charpente d'un bastiment, & est opposé à cloisonnage.
 
GROS, s'oppose aussi à petit. Une grosse armée, c'est à dire, forte & nombreuse. grosse fievre, qui est violente. gros interest. gros peché. la grosse faim. une grosse ville. une grosse riviere.
 
GROS, signifie quelquefois, Riche, ou celuy qui paroist l'estre. Un gros Financier. un gros Marchand. un gros Monsieur. un gros Milord. On dit, quand on entend bien sonner en une Parroisse, qu'il est mort quelque grosse teste, quelque personne considerable. On dit aussi, qu'une femme est grosse, ou grosse d'enfant, pour dire, qu'elle est enceinte.
 
On dit, que la Cour est grosse, quand il y a beaucoup de monde à la Cour, comme lors qu'il s'y fait quelque grande ceremonie.
 
On dit, qu'un homme a le coeur gros, pour dire, qu'il a le coeur plein de despit ou de colere. Corneille a dit aussi,
 
Les yeux baignez de pleurs, le coeur gros de souspirs.
 
On dit, Avoir de grosses paroles avec quelqu'un, pour dire, Se mettre en estat de le quereller.
 
En termes de Marine, on appelle gros temps, ou grand temps, un temps de mer ou un orage, lors que le vent souffle extraordinairement, & que la mer commence à devenir grosse, & à s'agiter. On ne se sert point de la voile de perroquet de gros temps.
 
On appelle des contracts à la grosse, (on sousentend adventure ) ceux qui se font dans le commerce de mer, & qui ne sont assignez que sur le corps & la quille du vaisseau, & sur sa cargaison. Tous contracts à la grosse demeurent nuls par la perte des effets sur lesquels on a fait le prest, pourveu qu'elle arrive par cas fortuit dans le temps & les lieux de risque, suivant l'Ordonnance de la Marine.
 
On dit aussi, Donner de l'argent à la grosse adventure, pour dire, Prendre un gros interest à cause des risques qu'il y a à courir.
 
Ce mot est quelquefois augmentatif : comme, Gros pifre, gros pendart. grosse carogne. gros lourdaut.

Définition de « GROS » subst. masc.

signifie un amas de trouppes qui marchent ensemble. Il parut un gros de Cavalerie sur la colline. ce regiment s'est rejoint au gros de l'armée.
 
On dit aux Eaux & Forests, qu'un arbre a tant de gros, pour dire, qu'il a tant de pieds de tour. On dit aussi en Charpenterie du bois équarri, qu'il a tant de pouces de gros, pour dire, qu'il a tant de largeur & d'espaisseur.
 
GROS, signifie aussi, Ce qui est le principal, le plus considerable d'une chose. Il faut que le gros passe avec le menu. ce Ministre fait le gros des affaires. ce Marchand fait le gros & le detail d'un tel negoce. cet Artisan fait le gros de la besogne. il faut oster le plus gros de cette pierre, de ces ordures. On dit aussi, le gros du monde, pour dire, la plus grande partie du monde.
 
Le gros d'une Chanoinie, est la portion qui vient à chaque Chanoine du revenu du Chapitre, sans y comprendre les obits & les distributions manuelles.
 
Le gros d'une Cure, est une portion congruë qu'un Curé Primitif qui prend toutes les grosses dixmes d'une Parroisse, donne au Vicaire perpetuel pour vivre, outre les menuës dixmes & le creux de l'Eglise.
 
GROS, en termes de Finances, est un droit de vingtiesme, ou subvention qu'on prend sur le vin vendu.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020